//img.uscri.be/pth/dab66e33c0cbac9b661e9288a8f990c5ba9e3e9d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Catalogue de 27 tableaux de choix, des premiers maîtres de diverses écoles anciennes / par George, commissaire-expert du Musée du Louvre

20 pages
George (Paris). 1853. 19 p. ; 22 cm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

CATALOGUE
DE
27 TABLEAUX
nE CHOIX,
DES PREMIERS MAITRES DES DIVERSES ÉCOLES,
PAR GEORGE,
ANCIKN COMMIftRAlRB-KXPKHT 1>t Ml»** Uf IIII VHB,
■■ -
;
ip AR08
MAULDE & RENOU,
IMpniMECni DI LA COHPACiNII DIS COMMtMAt)tM-M)!<)'t)t)t,
ue de Rivoll prolorgée, au coin de la rue de
*1851
CATALOGUE
27 TABLEAUX
Bl CIOI1,
RM PREMIERE MAITRES DU DIVERSES ÉCOLES ANCIINNIS,
PAR GEORGE,
ARCIIN OOMMIMMUMIKAT Du MVIltE DU LOUVRE.
lA VKMTK au CllTft CniXItrTION
AURA LIIU
DANS L'ANCIENNE GALERIE LEBRUN,
HÏÏJE Br; mmnrrimn, iir. 9;
LI MARDI 7 JUIN 1853, A UNS BIVII.
Par le ministère de M* BONNEFONS DE LAVIALLE,
nommlualre-Prlteur, rue de Cholseul, 11.
\ttS.--
EXPOSITION PAaTICULlial.
Les Vendredi S et Samedi 4 Juin 1853.
EXPOSITION PUBLIQUE.
Les Dimanche" et Lundi 6 Juin 1853, de nldl h B hewMt.
» » »
LI CATALQIUI SI IIITIIIUI à PAS II
Chea
M. Giobm, Ancien Commllllin-lipen du Mutée du Louvre,
rue du Smtier, 8.
M* Bonmpmis se Latialli, Commlasaire-Prlieur, rue de
Choluel, it.
1853
Il'. h'T^Sl
CONDITIONS M LA VENTE.
O— 0
Elle sera faite au comptant.
Les acquéreurs paieront, en sus des adjudications, cinq
centimes par franc applicables aux frais.
AVERTISSEMENT.
->»—; ) ■
Malgré l'époque déjà avancée de la suison, nous
avons accepté avec confiance la direction de la vente
dont nous publions ici le Catalogue. L'exposition des
ouvrages des artistes vivants retient en effet à Paris
nos amateurs et en attire de nouveaux de toutes les
parties de l'Europe. Le public des arts est donc encore
au grand complet. Le succès d'une vente de bons ta-
bleaux est d'ailleurs toujours infaillible, et celle que
nous annonçons est de nature à exciter la curiosité
et l'empressement de tous.
Cette collection arrive d'Angleterre, et, pour le dire
en passant, cette aflluence de tableaux provenant de
l'étranger n'est pas un des moindres signes de la re-
crudescence artistique qui se manifeste depuis quelque
temps en France. Autrefois, nos tableaux imaginaient.
ils nous reviennent nujourdhui. et bientôt sans doute
Paris aura recouvré ses riches galeries particulières, si
nombreuses au siècle dernier et au commencement de
celui-ci.
La plupart des tableaux de cette collection ont figuré
dans des galeries célèbres. Nous avons indiqué quelques-
unes de letll's origines; le temps nous a manqué pour
constater et vérifier les autres ; d'ailleurs, on connaît
depuis longtemps notre opinion h ce Mlljet, h savoir que
des tableaux d'un mérite réel peuvent se passer de
généalogie. Parmi les toiles capitales que renferme
cette collertion, nous nous contenterons de signaler
on mcrveineux portmit de Rembrandt, — une produc-
tion hors ligne de Dnvid Téniers, — un Rcrchem de
son plus beau faire, — un petit Adrien Vnnden Velde
d'une qualité exquise, - et parmi les maîtres moins
illustras, 1111 Rnrbcl-nnysch. — un Deheem, — un
Diétrieh, — tous trois représentés par des enivres de
premier choix.
Quelques-uns des tableaux n'étant pas arrivés nu
moment où nous achevons la rédaction de notre cata-
logue nous avons cm devoir les classer à part, afin de
tes réserver à la libre appréciation des amateurs.
.-~ eÆç-,y.-
» DESCRIPTION
DES TABLEAUX.
ÂSSKLYN (JEAN).
1 — Le Forgeron ambulnnt,
lin vieux forgeron assis h terre, est en train de battre sut
l'enclume, au coin du carrpfour d'une ville d'Italie. Un vil-
lageois monté sur un mulet, une femme portant un melon
vert et deux jeunes garçons assistent à son travail.
On remarquera dans ce lableau une mise en scène fort
pittoresque et une inspiration heureuse de la manière de
Karel du Jardin.
Tulle. — llnut. M i\, l.arg. "3 r.
BACKHUYSEN (LUDOLF).
2 - Mer orageuse.
Le cicl rst envahi par dps nuages; les uns colorés par le
soleil, les autres sombres et épais qui obscurcissent la
(I
surface de la nier. Lu lumière ne frappe plus qu'une petite
étendue des eaux, le contour des vagues, la pointe des
rochers et les voiles d'un bâtiment. Le vent qui souffle avec
violence, enfle les voiles de trois vaisseaux qui surmontent
péniblement l'agitation des flots, augmentée encore par
l'obstacle des rescifs contre lesquels ils viennent se briser
en écumant.
Bnckliuysen est le peintre par excellence des tempêtes.
C'est dans le spectacle des agitations et des périls de la
mer qu'il trouve ses plus beaux effets et ses plus saisis-
sants chefs-d'œuvre. Annoncer une composition de ce
genre, suflit à l'éloge du tableau.
Toile. — Haut. 88 c., Larg. 117 c
BATONI (LE CHEVALIER POMPEO). -
,
3 — Saint-Jean-Baptiste.
Le Précurseur, debout et vu à mi-corps, tient d'une main
sa croix de roseau enroulée d'une banderolle, et caresse
de4'autre l'agneau symbolique. Une draperie rouge recou-
verte d'une peau de mouton, est jetée sur ses épaules.
La belle exécution de cette figure l'a fait attribuer au
Guide; nous croyons y reconnaître plutôt la facture, le
caractère des tètes et le dessin de Pompeo Bationi.
Toile. — Haut. 91 c., Larg. 74 c.
- BERCHEM (NICOLAS).
F
4 — Le Passage du bac. xez
rL-
Un jeune seigneur et sa dame, qui reviennent à cheval
d'une partie de chasse, sont arrêtés au bord de la mer, en