//img.uscri.be/pth/893bab946700673cf72693d91321b02c6e18135e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Circulaire de S. Exc. le ministre de l'intérieur à MM. les préfets de départements

De
8 pages
Impr. de Michel (Brest). 1813. 8 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

^ip&CULAIRË
DE
S. Exc. LE MINISTRE DE L'INTERIEUR
* « 1
A MESSIEURS
LES PRÉFETS DE DÉPÀRTEMENS.
Paris, 29 Décembre l8r3j
LE MINISTRE DE L'INTÉRIEUR, Comte
de TEmpirfc,
A M. le Préfet du département du Finistère ?
MONSIEUR LE PRÉFET, le Moniteur du
18 de ce mois vous a fait connoître la grande
mesure à laquelle les circonstances ont déter-
miné Sa Majesté.
( 2 )
d* e département fait partie de la 13e. di-
\^i|torfmili taire. M. le Sénateur Comte CANCLAUX
\estle ^Commissaire extraordinaire de l'Empereur.
s
Aucun mécontentement de l'administration de
ses Préfets n'a engagé l'Empereur à envoyer des
Commissaires extraordinaires. Sa Majesté sait
qu'elle est servie avec zèle , avec loyauté ; mais
elle a pensé que , dans des circonstances aussi
graves , des hommes d'un rang éminent, revêtus
d'une grande autorité , admis fréquemment au-
près du Souverain , ayant reçu ses instructions
immédiates, pourroient rendre d'importans ser-
vices.
MM. les Commissaires n'ont point à s'occu-
per des détails de l'administration , mais seule-
ment à s'assurer que les résultats s'obtiennent ;
et s'ils éprouvent des obstacles, à les lever;
souvent des conllits, des pouvoirs insuffisans ,
des cas imprévus , embarrassent l'autorité , cons-
tituée pour des tems ordinaires. MM. les Com-
missaires préviendront les frottemens, les len-
teurs, l'insuffisance des diverses attributions.
-
Mais surtout ils s'attacheront à réveiller daus
tous les cœurs ce sentiment français qui se
révolta toujours à l'idée d'une domination etran-