Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Comment se régénèrent les os à la suite de l'opération de l'évidement et de la nullité radicale de l'ostéogénie sur l'homme... par les gaines et les lambeaux périostés... par M. C. Sédillot,... communication à la Société impériale de chirurgie. (Séance du 18 décembre 1866.)

De
9 pages
impr. de G. Silbermann (Strasbourg). 1867. In-8° , 10 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

COMMENT
SE RÉGÉNÈRENT LES OS
A LA SUITE
DE L'OPERATION DE L'EVIDEMENT
ET
de la nullité radicale de l'ostéogénic sur l'homme
par lesjaîues et les lambeaux périostes, isoles et détachés des os siibjaccnls,
y^vv r!N!aus la méthode des résections sons-périostées
l "%'-''M £} M. C. SÉDILLOT
^ -, , il 3/ MEDECIN INSPECTEUR DES ARMEES
V,. loi{viti'i\îj)^bK L'ÉCOLE IMPÉRIALE DU SERVICE DE SANTÉ MILITAIRE
^""" PROFESSEUR A LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE STRASBOURG.
Communication à la Société impériale de chirurgie (séance du 18 décembre 1866.)
STRASBOURG
TYPOGRAPHIE DE G. SILBERMANN.
1867.
GOMMENT
SE RÉGÉNÈRENT LES OS
A LA SUITE
DE L'OPERATION DE L'EYIDEMENT
ET
de la nullité radicale de l'ostéogénie sur l'homme par les gaines et les lambeaux
périostes, isolés et détachés des os subjaceiifs, dans la méthode des résections
sous-périoslées.
A Monsieur le président de la Société de chirurgie.
Monsieur le président,
J'ai l'honneur de vous adresser quelques dessins poly-
chromiques lithographies, représentant diverses modifica-
tions des os évidés, perforés, dénudés ou réséqués. Notre
savant collègue, M. Demarquay, a demandé, dans la dis-
cussion soulevée par l'importante cortimunication de M. le
professeur Boeckel (séance du {"1 décembre 1866) ce que.
devenait la lamelle ou coque osseuse sous-périostée con-
servée dans l'évidement?
La clinique et les expériences sur les animaux répondent
très-clairement à cette question. Dans les nombreuses
observations d'évidements suivis de succès, qui ont été
publiées, les lamelles osseuses conservées ne se sont pas né-
crosées, et leurs deux faces, l'une extérieure et sous-périos-
tée, l'aiiire intérieure et iraumatique (surface d'évidement),
se sont couvertes de dépôts osseux nouveaux, avec lesquels
elles se sont prompiement confondues.
La tendance générale de la chirurgie doit être de ramener
tous les phénomènes pathologiques aux mêmes lois, et l'in-
térêt du problème signalé par M. Demarquay ne m'avait pas
échappé.
Dans la première édition de mon Traité de l'évidement
(Paris 1860), j'avais représenté un fémur dont la lame sous-
périostée conservée (7, flg. 1) se trouvait comprise entre
deux couches osseuses de nouvelle formation, destinées à
s'y réunir et à s'y confondre.
Dans la deuxième édition du même ouvrage, qui paraîtra
le mois prochain, j'ai consacré deux figures polychromiques
aux détails de ce travail de réorganisation osseuse, très-
facile à suivre et à comprendre, grâces aux belles prépara-
tions au carmin de M. le professeur Morel et aux dessins
microscopiques convenablement grossis de M. le professeur
Villemin.
On voit autour d'une lamelle osseuse évidée deux nouvelles
couches osseuses, l'une sous-périostée, l'autre intérieure.
L'ancien os , en voie de nécrobiose graisseuse , est lar-
gement envahi par les ramifications des canaux vasculaires,
qui tendent à réunir et à confondre les trois lames osseuses.
La proligération osseuse sous-périostée, très-active et très-
abondante, montre les heureux résultats de la conservation
des adhérences normales du périoste à l'os subjacent, et le
nouvel os, formé dans le canal médullaire, ne laisse aucun
doute sur la coopération de la lame osseuse évidée à la ré-
génération consécutive et complète de l'os.
Ce travail de régénération osseuse datait de trente jours.
Troja avait déjà observé, comme je l'ai rappelé ù plu-
sieurs reprises, que toute irritation produite ù l'intérieur
d'un os déterminait, sans qu'il y eût nécessairement né-
crose, une hyperplasie corrélative du périoste, avec forma-
tion d'une nouvelle couche osseuse périphérique ou sous-
périostée dans un temps très-court (sept jours).

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin