Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Copie de l'adresse des chirurgiens de la marine, & des pièces qui y sont relatives, envoyées au Ministère par M. de Beaupreau, Intendant de la marine à Brest, le 22 février 1790 ([Reprod.]) / [signé Lucadou & Poché La Fonds]

De
10 pages
[de l'impr. de R. Malassis] (Brest). 1790. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

25x
MICROCOPY RESOLUTION TEST CHART
NRS 1010a
ANS! and ISO TEST CHART No 2
THE FREteïï REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE
PERGAMON PRESS
I leiiiliiiglon I lill I lall, Oxionl OX.t OIAV, UK
A
M. de Beaupreau Intendant de la Marine
Les Chirurgiens de la Marine, ayant fait imprimer l'Adreffe
ci-après m'obligent à donner connoitrance de la réponse que
j'y ai faite. Pour ne pas fatiguer le Public d'une querelle qui ne
devroit être regarde? que comme une dispute littéraire je
S< né rue permettrai aucune réflexion à -ce fujet.
Chirurgiens de la Marine de Brejl a Monteur ^Intendant.
Bieft le 10 Février
XjES Chirurgiens de la Marine, convaincus de votre amour pour tout ce qui
tient à l'ordre & à la juftice ont l'honneur de vous adrelrer leurs plaintes,
& de vous expofer les motifs de leurs griefs contre un Mémoire qui a pour
titre Obftrvatiom rapides fui des. principes de réclamations des CliirurgicnsJjSta
Marine par M. Bruslé, Médecin de la Marine à Breff.
Auffi indignés que furpris des calomnies qu'il y répand, ils ne s'arrêteront
pas aux opinions erronées qu'il y expofe, & qui, portant plus fur l'art que
furies miniftres deviendroient tout au plus l'objet divine difcufnon polémique
ils glifleront auflî légèrement fur les péages de fon Mémoire, où, prêtant à
des hommes honnêtes I^pétites payons des âmes baffes il s'exale en injures
auffifauffes&auffiina^ildrdit£meiTt controuvées, que faciles
lorfque verfant le fiel de la plus noire malignité, il les
fait leur exiftience; lorfqu'il attente, fans motifs, lvon-
neur & à leur réputation lorfqu'il cherche à leur arracher la
l'eftime des gens de tneg| &^de tous lçurs Concitoyens iorfqu'au Tribunal

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin