//img.uscri.be/pth/8ffd7b7cdea5f186876f859bb73b8699425f4c6d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le journal politique de Xavier Jaffré

De
686 pages
Cet ouvrage, est très respectueusement dédié à ma mère Thérèse Catherine épouse Jaffré, née le 30 juin 1934 à Saint Denis de la Réunion, décédée le 27 avril 2014 à son domicile. Les précieux conseils dans cet ouvrage concernant l'or, et le système bancaire sont de ma mère bien aimée qui m'a bien conseillé, permettant à des parasites de la politique de bâtir leur carrière misérable sur son dos et sur le miens. Ma mère m'a très correctement éduqué, et s'est sacrifiée pour m'offrir les meilleurs études possibles. Je lui doit beaucoup, nous lui devons tous beaucoup.
Hommage lui est rendu.
Femme de courage et martyr de la violence car sa vie a été en permanence menacée sans que les autorités politiques ne viennent à son secours à Ivry sur Seine; j'ai assuré seul sa sécurité de 1998 à sa mort, lui permettant ainsi de pouvoir vivre presque normalement.Madame Thérèse Jaffré, née Catherine, est une très grande dame.
Voir plus Voir moins

Journal politique
Élections municipales et après
municipales de 2014
Ville d'Ivry sur Seine
Février 2014 – Mai 2014
Mémoires
par
Xavier Jaffré
Président fondateur
du mouvement politique U.D.T.F
Ancien candidat aux élections
présidentielles de 2012
1
À ma mère, Thérèse Catherine épouse Jaffré.
30 juin 1934 – 27 avril 2014. 2Lyne Jourdan
auteur du nom U.D.T.F.
Résistance française
Action droite.
3 Journal politique
Élections municipales et après
municipales de 2014
Ville d'Ivry sur Seine
Février 2014 – Mai 2014
Mémoires
par
Xavier Jaffré
Président fondateur
du mouvement politique U.D.T.F
Ancien candidat aux élections
présidentielles de 2012
À ma mère, Thérèse Catherine épouse Jaffré.
30 juin 1934 – 27 avril 2014.
4Lyne Jourdan
auteur du nom U.D.T.F.
Résistance française
Action droite.
5Xavier Jaffré
Par
Xavier Jaffré
LA TRIBUNE
V.A.C
Xavier Jaffré
Auto éditions
6 7 8 9 10 11 12 13 14 15Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
16Xavier Jaffré
Mémoires
Par
LA TRIBUNE
V.A.CXavier Jaffré
LA TRIBUNE
V.A.C
17 18 19Xavier Jaffré
____
JOURNAL
POLITIQUE
Élections municipales et après
municipales de 2014
La Tribune
V.A.C
Xavier Jaffré par Xavier Jaffré éditions
Rédigé et composé à Ivry sur Seine au domicile familial.
2014
20Copyright 2014 Xavier Jaffré
Xavier Jaffré par Xavier Jaffré éditions
Tous droits réservés pour tous pays
21 22 23 24 25 26 27 28Mémoires
29LA TRIBUNE
V.A.C
30Journal politique
Élections municipales et après municipales de
2014
Février 2014 - Mai 2014
Mémoires
À ma mère, Thérèse Catherine épouse Jaffré.
30 juin 1934 – 27 avril 2014.
31 32Xavier Jaffré
Président fondateur
du mouvement politique UDTF
Ancien candidat aux élections
présidentielles de 2012
Journal politique
Élections municipales et après
municipales de 2014
Ville d'Ivry sur Seine
Février 2014 – Mai 2014
Mémoires
À ma mère, Thérèse Catherine épouse Jaffré.
30 juin 1934 – 27 avril 2014.
33Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
34Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite
sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou
ayant cause, est illicite, selon la loi du 11 mars 1957 dans son
article 40, 1er alinéa. Cette représentation ou reproduction par
quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon
sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. Aux
termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41 de la loi du 11 mars
1957, seules sont autorisées les copies ou reproductions
strictement réservées à l'usage privé du copiste et non
destinées à une utilisation collective, d'une part; et d'autre part
les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et
d'illustration.
Copyright Xavier Jaffré 2014
Tous droits réservés pour tous pays
ISBN 979-10-93768-09-0
35 36Cet ouvrage, est très respectueusement dédié à ma
mère Thérèse Catherine épouse Jaffré, née le 30 juin 1934 à
Saint Denis de la Réunion, décédée le 27 avril 2014 à son
domicile.
Les précieux conseils dans cet ouvrage concernant
l'or, et le système bancaire sont de ma mère bien aimée qui
m'a bien conseillé, permettant à des parasites de la
politique de bâtir leur carrière misérable sur son dos et sur
le miens.
Ma mère m'a très correctement éduqué, et s'est
sacrifiée pour m'offrir les meilleurs études possibles. Je lui
doit beaucoup, nous lui devons tous beaucoup.
Hommage lui est rendu.
Femme de courage et martyr de la violence car sa vie
a été en permanence menacée sans que les autorités
politiques ne viennent à son secours à Ivry sur Seine; j'ai
assuré seul sa sécurité de 1998 à sa mort, lui permettant
ainsi de pouvoir vivre presque normalement.
Madame Thérèse Jaffré, née Catherine, est une très
grande dame.
Thérèse Catherine épouse Jaffré
30 juin 1934 – 27 avril 2014
37Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
38Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
39à ma Mère
Thérèse Jaffré
Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
40 41à toi, ma tendre Maman,
pour toi et tout ce que tu
as fait pour moi.
42Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
43Ouvrages antérieurs
de Xavier Jaffré
-Les concepts clé en main pour la France 2012
-Actionnariat de proximité 2013 ISBN: 979-10-93768-00-7
-Expansion économique 2013 ISBN: 979-10-93768-01-4
-L'avenir de la ville 2013 ISBN: 979-10-93768-02-1
-La monnaie locale 2013 ISBN: 979-10-93768-03-8
-La puissance de l'économie parisienne 2013
ISBN: 979-10-93768-04-5

-La tribune VAC 2014 ISBN: 979-10-93768-05-2
-Le CMP d'Ivry sur Seine 2013 ISBN 979-10-93768-06-9
-Le maire et sa commune 2013 ISBN: 979-10-93768-07-6
-Santé Humaine 2013 ISBN: 979-10-93768-08-3
44 45Xavier Jaffré
Consultant en communication, président du mouvement UDTF
créé en 2011, ancien conseiller très officieux du gouvernement Fillon.
Il a contribué très grandement à la victoire de Nicolas Sarkozy en
2007 par l'intermédiaire de son blog. Il fut candidat aux élections
présidentielles de 2012, puis candidat aux élections municipales de
mars 2014 avec des projets innovants et inédits concernant le trans-
humanisme réaliste avec encadrement politique, industriel et médical
pour tout le monde.
Dans ses démarches, Xavier Jaffré est un industriel, aux
antipodes de la classe politiques parasite classique située dans
l'incompétence, le divertissement, le mensonge permanent sans
oublier les trahisons.
Profondément attaché aux valeurs des études et du savoir, il est
rigoureusement conscient que la société a cessé d'évoluer vers le
progrès pour progressivement sombrer dans la violence et la paresse
intellectuelle du divertissement facile.
Amoureux de la France, il se moque de la république et de ses
pseudos valeurs qui ne sont aucunement respectées; « république » est
devenu un mot incertain et vague imposé par des malfaiteurs il y a
plus de 200 ans, mot qui ne se trouve aucunement attaché au valeurs
humaines qu'il défend. Plus proche de la monarchie constitutionnelle,
de l'armée, de la justice et de l'industrie, il estime que la France est en
train de mourir par manque de culture des français qui préfèrent
s'amuser plutôt que de s'instruire, bien que paradoxalement la culture
se trouve disponible partout et presque gratuitement.
Il a également constaté que les universités et les lycées ont
semble t-il détruit le savoir au lieu de l'augmenter et de le sublimer
afin d'en faire des citoyens éclairés pour éclairer à leur tour leur
contemporains et les sortir de la barbarie silencieuse qui tue des
citoyens sur le long terme comme l'isolement par des tracas qui
déferlent sur de victimes qui ne demandaient qu'à vivre paisiblement.
Il déplore une jeunesse fasciste qui ne se soucie aucunement du
genre humain et de leurs parents, des groupuscules d'enfants gâtés
que l'ont trouve aussi dans les banlieues défavorisées et qui prennent
un plaisir morbide à détruire ce qui est noble et beau, l'ordre établi, la
46loi, et les valeurs morales les plus élémentaires qui ont bâti au fil des
siècles et des millénaires la France.
Le service militaire n'existe plus et nous avons à présent une
jeunesse à la dérive. Les repères familiaux qui sont aussi temporaux
ont disparus, et les parents d'aujourd'hui, quelques uns seulement
Dieu merci, ne sont plus capables d'éduquer leurs enfants en fonction
de ce qu'exige la loi et la morale qu'elle soit religieuse ou non.
La France est un pays d'animaux. Du moins en région
parisienne et en banlieue parisienne. Ils sont tous dans le
divertissement, le plaisir facile, la télévision et l'aliénation d'internet
qu'il faut apprendre à utiliser comme la télévision.
La puissance et la gloire ne sont réservées qu'aux véritables
élites politiques et s'il y en avait en France à gauche comme à droite,
cela se saurait. Et s'ils existent, ils sont automatiquement occultés.
Car seuls les médiocres parviennent à marche forcée au pouvoir
poussés par des machiavels avec de la suite dans les idées.
Ces politiciens sont des faux chrétiens, des sous hommes, des
lopettes sans force de caractère et sans dévouement pour leur propre
famille de sang, comment peuvent-ils servir la France? De plus, ils se
moquent éperdument du service public, la toute puissance totale et
absolue de l'Etat et de sa dimension spirituelle qui se trouve être le
canal de la puissance divine.
Quand une nation oublie de s'en référer au Seigneur, ou tout
du moins si elle ne croit pas en Dieu, ou bien refuse de s'en référer à
une puissance occulte supérieure; alors elle est en décadence.
Rien n'est le fruit du hasard. L'univers est régit selon des lois
mathématiques et nier sa création par une intelligence supérieure
reviendrait à déduire sottement que les encyclopédies en plusieurs
tomes ont été écrites toutes seules accidentellement.
Les religions ne sont que des filtres qui nous relient à la
puissance infini, la puissance curative, la puissance régénérante.
Quand un leader politique oublie ou ignore cela, c'est qu'il n'a
rien à faire en politique et qu'il n'est qu'un parasite comme un autre.
Rapidement désarçonné sur un plateau de télévision incapable de
s'assumer en cherchant des excuses ou des atermoiements ridicules et
non crédibles.
Dans cet ouvrage, il décrit son entourage, plus précisément
son voisinage immédiat dans son immeuble et les concitoyens de sa
47ville de résidence: Ivry sur Seine.
48Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
49Avant-propos
Dans ce journal, on ne parle beaucoup des élections
municipales. Pourtant, j'étais candidat avec des projets à la fois
très innovants et très réalistes.
Je me suis retrouvé tout seul à prospecter, car pour se
présenter aux élections, se faire connaître un peu auprès de
ses concitoyens, demeure une démarche importante et
favoriser d'éventuelles rencontres avec la population.
Le bureau politique a explosé avec un litige grave qui m'a
opposer à ma femme, secrétaire au parti, ainsi qu'avec la
trésorière qui s'est retournée contre moi, manipulée par ma
femme.
Donc le bureau politique a explosé, un acte de sabotage.
C'est comme si tout avait été prévu pour que je ne puisse
jamais me présenter à ces élections.
Au jour le jour, dans ce journal, je narre des petits
passages de mon existence, comme de la viande que l'on
donne au chiens pour avoir la paix.
Ivry sur Seine est une ville primitive ou les habitants,
toujours les mêmes, se comportent comme des animaux, des
50charognards appartenant à toutes les espèces connues, les
moins nobles bien entendu.
51Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
521ere PARTIE
Non datée.
53Mémoires
LA TRIBUNE
V.A.C
54Les charognards,
les chiens galeux et les enragés.
Ivry sur Seine. Depuis plus de 10 ans, je suis habitué à
subir des attaques gratuites de ces malfaiteurs, que ce soit
dans la politique, le syndicalisme et j'en passe encore. La
France est un pays qui n'aime pas les entrepreneurs, ceux qui
marchent la tête haute, gagnent éventuellement, ou perdent
sans en être affecté. Tant de positivisme représente une telle
insolence aux yeux de certaines personnes moins dynamiques,
que le gagneur doit dans les yeux de quelques uns de ces
misérables, perdre à tout prix et faire faillite. Quand des pauvres
se comportent ainsi, ils restent toujours pauvres, car il a été
prouvé que plus il y a de riches et plus il y a d'emplois et donc
d'enrichissement pour tout le monde.
Dans ces gamineries visant à détruire le travail productif,
c'est une vie qui est fichu en l'air, et ce, définitivement
probablement. C'est même certain.
Ma mère a été attaquée par ces charognes. Sa vie a été
attaquée, il ont détruit sa vie, ses dernières années de retraite
qui auraient dû être paisible ont été un véritable enfer pour elle.
Sa liberté de circuler librement lui a été confisquée par la faute
de la préfecture de Créteil, du tribunal de grande instance de
Créteil, du commissariat de police d'Ivry sur Seine et de la
55mairie d'Ivry sur Seine sans oublier toute la classe politique de
gauche comme de droite qui l'ont laissé tomber, alors que je
luttais pour la maintenir en vie et en sécurité. Au lieu de cela, j'ai
été accusé par la police et la mairie de lui voler sa retraite, de
l'avoir privé de soins médicaux et de bien d'autres horreurs
encore. Alors que privé d'emploi, je passais beaucoup de temps
à consulter les offres d'emplois dans les journaux, avant de me
lancer comme entrepreneur individuel. Et quand j'ai lancé ma
société, tous ces voyous de la police et de la mairie m'ont
encore accusé de détourner la retraite de ma mère pour
financer mon entreprise.
Mais surtout, il faut le mentionner, gagner de l'argent, ou
tenter d'en gagner, reste hélas en France un tabou qu'il ne faut
pas transgresser dans une ville communiste. Il est à souligner
que dans les grandes familles bourgeoises traditionnelles, il est
de bon ton de faire carrière dans la fonction publique, plutôt que
de créer son propre business à cause de la peur de l'échec et
de l'opinion d'autrui, mais aussi à cause sans doute d'une
éducation catholique trop rigoriste qui condamne l'argent, car
toute forme de commerce est considérée comme une forme de
dépouille des plus démunis. Il en est ainsi.
Il n'y a pas que les classes populaires qui m'ont attaqué,
il y avait aussi les bourgeois, des crétins qui se font passer pour
des nobles alors qu'ils n'ont pas de particule devant leur nom
patronymique.
Attaqué par les syndicats, je n'ai jamais pu me salarier,
tout a été conçu pour que je reste sur la touche. La raison? J'ai
offusqué une gauche stalinienne à Ivry sur Seine pour avoir
soutenu la droite très efficacement durant les municipales de
2001 si mes souvenirs sont exacts. Ce crime de lèse majestée,
je l'ai payé au prix fort durant des années jusqu'à ce que je
parvienne enfin, grâce à internet, à me médiatiser efficacement
et à prendre du poids politiquement. Mais surtout, j'ai envoyé
deux fois en garde à vu le maire d'Ivry car des agents
techniques sont venus un matin traumatiser ma mère, en raison
d'une infiltration d'urine de chat dans les toilettes et ma voisine
du dessous, Marie-Christine Taillandier s'en était plaint. Deux
fois en en mon absence, les agents techniques avaient brutalisé
verbalement ma mère atteinte de troubles psychologiques
graves. J'ai porté plainte deux fois à la préfecture, deux fois le
maire a fait de la garde a vu.
56Le parti communiste français s'est donc attaqué à moi et
à ma mère. L'extrême gauche aussi s'est attaquée à moi et à
ma mère. Jamais l'extrême droite, qui ne nous a jamais rien fait.
Entre l'extrême gauche et l'extrême droite au pouvoir en
France, je préfère l'extrême droite. Installée un peu dans
certains pays d'Europe comme en Autriche, cela ne se passe
pas si mal que cela et leurs valeurs sont plus proches de la
chrétienté que de l'extrême gauche qui ne croit pas en Dieu.
Tant de mensonges distillés un peu partout, tant de
brimades qu'il m'a fallut endurer sans broncher, n'ont pu
s'exprimer que dans cet ouvrage ou j'ai pu raconter l'intolérable,
la dictature et la monstruosité des communistes d'Ivry sur Seine
qui prétendent être des humanistes, alors que dans cette ville ils
ne sont rien du tout, que des parasites du système vivant de
subventions au lieu de travailler comme l'exige leur charge de
leur mandat.
Quant à la police française, la fameuse police française,
parlons-en de ces fripouilles de commissaires de police et
autres inspecteurs sans oublier les brigadiers en civil.
La police française, c'est la Gestapo retrouvée, c'est la
waffen SS déguisée. La police française est une police achetée
qui a toujours été proche de l'occupant ennemi durant la grande
guerre 1939-1945. Je raconte beaucoup de choses sur le
commissariat de police d'Ivry sur Seine, la brigade des
stupéfiants et le commissariat de police de Vitry sur Seine qui
insulte les citoyens quotidiennement avec leurs abus policiers
de toutes sortes.
Je pense que si l'extrême droite passait un jour en
France, que les droits fondamentaux seront peut-être mieux
respectés, au point ou nous en sommes, autant essayer, que
risquons nous ?
57 58 Combien d'années pour en arriver là?
Les artistes de jadis style Claude Monet et autres, étaient
traités de fainéants du temps de leur vivant, quand ils officiaient
dans leur atelier. Et pourtant, ils travaillaient durement, astreints
à une rude discipline.
Depuis qu'ils sont décédés, outre le fait qu'ils font l'objet
de grandes discutions aujourd'hui dans les cercles
diplomatiques, à présent leurs œuvres sont exposées dans les
meilleurs musées de New York, Londres, Berlin et Tokyo, et
leurs créations peuvent se vendre 30 millions d'euros pièce.
Finalement, loin d'être des paresseux, ils vivaient tout de même
de leur travail, même si les commandes n'étaient pas fameuses.
Ils ont su apporter un patrimoine culturel à la France tout à fait
inestimable. Certains sont morts dans la misère.
Au ministère de l'économie et des finances avenue de
Verdun à Ivry sur Seine, les douanes, tout le monde me connaît
et parle de moi en bien durant les cocktails mondains le soir.
Pourquoi? Parce que j'ai travaillé durement durant des années
pour en arriver là, ils sont au courant mieux que n'importe qui
de tout ce que j'ai vécu et endurer dans la vie, service des
douanes oblige, ils savent tout de moi. Ils ont prit connaissance
59de mes écrits sur mon blog, des articles d'une grande portée
politique, ainsi que de mon ouvrage pour les élections
présidentielles de 2012: « Les concepts clé en main pour la
France ». Je suis considéré comme un travailleur. C'est quand
on est mort que des cadres et hauts cadres de la fonction
publique parle de vous en bien, jamais ou rarement de votre
vivant. J'ai ce privilège. Je m'estime heureux.
En les regardant, je me demande si dans une autre vie,
je n'aurais pas été avec eux au bureau. C'est étrange, mais
quelque chose me dit que c'est dans ce ministère que j'aurai dû
débarquer et faire carrière après le service militaire; en tant
qu'employé aux écritures, avant l'arrivée massive de
l'informatique; je ne renie pas l'armée au contraire, je m'y sens
chez moi aussi, comme à la maison.

Au ministère, j'ai sans doute involontairement créé aussi
des petites rivalités chez certains cadres, en effet: comment un
non diplômé comme moi peut-il caracoler en tête des hits
comme je le fais de façon aussi insolente? Alors que le diplômé
ne se distingue pas du tout, végète et passe inaperçu. Le travail
et une haute dose d'énergie tout simplement. D'autres cadres
savent aussi qu'il y a une intrusion anormale dans ma vie privée
de la part de la police nationale avec des intentions criminelles
et sont conscients que je suis d'abord et avant tout une victime
et non pas un super héros quand j'ai été contraint d'assurer seul
ma sécurité et celle de ma mère.
Je passe devant cette antenne du ministère pour aller
faire mes courses avec mon sac à provision remplit de poireaux
et de pain qui dépassent, tu parles d'un flambeur. Une victime
qui a admirablement bien mené sa barque.

Quand j'ai créé ma société en 2004, j'étais d'abord au
Love money ou j'ai accompagné des porteurs de projet et des
PDG de PME et PMI que je tutoyais et appelais par leur
prénom. Les PDG étaient présents pour une augmentation de
capitaux de leur entreprise j'ai suivi l'évolution de leur note
façon AMF autorité des marchés financiers.
Quelque part, j'ai toujours été au sommet des décisions
aux cotés des décideurs, pour en devenir un moi-même.
J'ai donc créé ma société de rédaction conception en
2004 en profession libérale avec plus de 700 euros
d'investissement dans les pages professionnelles " LES PAGES
PROS", une somme d'argent provenant de mon portefeuille, et
60non de celui de ma mère. J'ai assisté à de nombreux
séminaires d'entrepreneurs au Palais des Congrès à la Porte
Maillot, noué des contacts avec des professionnels
indépendants comme moi.

Et puis j'ai rapidement fait faillite. J'ai en permanence
remis le pied à l'étrier pour encore connaître d'autres faillites
jusqu'à la découverte d'avoir été victime d'espionnage industriel
via internet et le téléphone cellulaire.

Je suis parvenu à vivre de mon activité d'entrepreneur, à
payer les charges et mon loyer, alors que j'ai redémarré mon
activité sans le moindre capital. En terme clair, je gênerai de
l'argent par moi-même. Quand des proches affirment que je ne
fais rien de mes journées, je préfère ignorer les outrages, que je
considère être des caprices d'enfants gâtés. C'est mieux ainsi,
et c'est la vérité.

J'ignore ce que vaut ma littérature aujourd'hui, je pense
qu'elle a une certaine valeur tout de même, car il s'agit de
l’œuvre d'un entrepreneur. Elle n'est probablement pas
goncourable, mais possède néanmoins un académisme discret.
Très connu en région parisienne, mes écrits ont un écho dans la
francophonie, et outre atlantique ou mon influence est assez
grande en politique, parfois aussi concernant la conquête
spatiale et le transhumanisme, la recherche en général.
61 62Seul aux commandes
J'étais bénévole au Love money Val de Marne et étudiant
également. J'y suis entré comme porteur de projet au départ et
j'y suis resté quelques années pour y être formé. Le président
du 94 était excellent et s'est dépensé sans compter pour faire
connaître le Love money 94 dans toutes les villes du
département, sur la pointe des pieds cependant avec Ivry sur
Seine qui est une dictature soviétique, et le président en était
conscient, et lors de la fête d'Ivry notre stand qui portait le
fameux nom "Love money" attirait des regards furieux de
certains élus communistes qui parlaient entre eux en nous
regardant comme des vilains capitalistes.
Sincèrement, je n'étais pas rassuré, n'importe quoi
pouvait nous arriver sur le stand, car tout ce qui ne parle pas de
la Palestine, des pauvres et de la gauche est déjà mal vu, mais
quand vous parlez fric, oseille, pognon sans complexe et de
façon décontractée, vous pouvez vous faire tabasser par une
section CGT qui vous attend en coulisses.

Finalement la pilule est passée car nous avons parlé de
l'économie solidaire, et les élus avaient en mémoire les pauvres
chiliens qui vendent leur café équitable au supermarché du
coin.

Mais c'était juste, car ils nous demandaient des
63explications, ils étaient vraiment inquiet d'une telle association à
Ivry avec un nom pareil qui faisaient rire tout le monde à
Champigny ou j'étais seul a tenir la boutique, un petit stand, en
attendant l'arrivée des renforts. Certains avaient même rit de
moi en me montrant du doigt. Champigny est une ville
communiste aussi mais républicaine très sympathique, le Love
money a été immédiatement accepté sans histoires.
J'ai quitté le Love money 94 pour souffler un peu et me
lancer en indépendant à l'automne 2004. J'ai rempli tous les
formulaires pour m'inscrire au centre des formalités des
entreprises à Créteil, et je suis parti à l'aventure avec pleins
d'espoirs.
Le Love money a été pour moi une excellente école ou
j'ai pu apprendre l'ingénierie financière qui est une discipline
assez facile à comprendre et pleine de logique. Je voulais
gagner ma vie, je ne pouvais pas travailler comme salarié car
mis sur liste noir, les syndicats en particulier la CGT m'a
empêché de travailler. Bien heureux si je pouvais rester 15 jours
dans une entreprise, rapidement le syndicat faisait pression sur
la direction pour que je prenne la porte. Je n'avais pas d'autres
choix que de me lancer le plus vite possible en indépendant.
C'est très angoissant quand on débute sa carrière
d'entrepreneur, de voir arriver par courrier les liasses urssaf et
les caisses de retraite qui vous demandent déjà des cotisations
alors que l'argent ne rentre toujours pas dans les caisses . Pour
un commerçant le problème est mineure car les clients
viennent. Pour le consultant opérant qui se déplace chez le
client, c'est autre chose, c'est infiniment plus compliqué. Il n'a
pas d'enseigne lumineuse dans la rue pour dire qu'il existe et
attirer les clients. Juste des cartes de visites et une vague
présence dans "LES PAGES PROS" en tout petits caractères
perdu au milieu de milliers de pages et de centaines de milliers
d'autres entrepreneurs. Quand au site internet, qui le
remarque?

Ma carrière d'entrepreneur a été très mouvementée. La
CGT m'a attaqué alors que n'avais pas de salariés. C'étaient
des cégétistes qui vivaient dans mon quartier qui me
cherchaient les histoires, car j'avais soutenu aux élections
municipales à Ivry le RPR devenu par la suite l'UMP. Il est à
64souligner que je suis dans une ville communiste. Il était question
pour l'UMP de me présenter aux élections présidentielles de
2007, que j'ai refusé, ainsi que le poste de sénateur que j'ai
encore refusé, je me demande si on n'a pas voulu m'envoyer au
Sénat à cause du fait que j'étais trop fort et volais
involontairement la vedette aux élus locaux. J'avais 33 ans ou
34 ans, comme le Christ.
Finalement Charles Pasqua a présenté Nicolas Sarkozy
qui a prit ma place pour 2007.

Dire que mes proches me traitent de mythomanes, alors
que tout est vérifiable. En fait, ils prennent leurs limites
personnelles comme étant celles de tout le monde, de plus, ils
ont des préjugés sur moi. Il est des diplômés sans qualification
qui pensent à tort que avec leur jolis diplômes universitaires,
toutes les portes et toutes les options doivent leur être ouvert.
Mais tout le monde sait bien que les diplômes universitaires ne
donnent pas nécessairement un métier qualifiant. Un bac +5 en
droit ne sera jamais avocat ou magistrat avec son seul diplôme.
Il lui faudra suivre une école spéciale de la magistrature pour
enfin obtenir son diplôme.
Donc mes proches qui ne savent pas écrire, ne peuvent
pas comprendre que je suis un homme de pouvoir. Dès que l'on
prononce le mot pouvoir, cela déclenche des réaction
quelquefois violentes.
Celui qui sait écrire avec aisance, détient le pouvoir.
Même politique s'il le désire.
Retour sur ma vie d'entrepreneur. J'ai domicilié ma
société chez moi. Et cela a déplût au maire qui m'a mit les
bâtons dans les roues pour m'empêcher de réussir.
Les syndicalistes poursuivaient contre moi leurs attaques
alors que je traversais les pires difficultés financières avec des
erreurs de gestion épouvantables. Le balayeur et l'éboueur
étaient mieux payés que moi, j'étais en quasi faillite et on me
torturait davantage. La CGT de la RATP Régie Autonome des
Transports Parisiens s'est aussi attaquée à moi.
65 66Les maîtres du monde
Ils m'ont empêché de travailler, de me marier et de
fonder une famille. Et le tribunal de grande instance de Créteil a
laissé faire. Plaines classées sans suies ou non enregistrées.
La pire corruption de la société, c'est mai 68 et les soixante
huitards. La CGT qui m'a attaqué était composé de corrompus
de soixante huitards violents, des incapables et des
incompétents, des voyous qui m'ont étouffé et étouffé les
honnêtes citoyens comme moi qui, dans la trentaine,
possédaient un savoir spécialisé, car potentiellement, nous
étions en tant que décideurs, les prochains maîtres du monde
qui allions prendre leur place et balayer leur corruption et en
incarcérer quelques uns au passage.
Ils ont réussit à m'empêcher de travailler, de vivre, de me
marier et de fonder une famille. Ils m'ont fait surveiller en
permanence avec une complicité policière. En faisant cela, ils
se sont attaqués à ma mère qui ne demandait qu'à vivre une
retraite paisible.
Les hommes forts psychologiquement inquiètent les
soixante huitards encore au pouvoir. Les soixante huitards, ce
sont les pires néo tricheurs qui puissent exister, des
destructeurs de vie et de réputation.
C'est la génération mai 68 qui s'est attaquée gratuitement
à moi et à toute la société, au genre humain et à l'écosystème.
67Accrochés à leurs privilèges: argent, pouvoir, emploi, sexe facile
et autres, ils se sont attaqués à moi qui ne possédais rien du
tout, tout était à construire et à reconstruire dans mon existence
qui était un véritable champs de ruines. Mais voyant qu'il était
impossible de m'infantiliser, ils m'ont torpillé. Ils savaient ce
qu'ils faisaient, ils n'ont en réalité aucune excuses pour avoir
détruit ma vie et celle de ma famille: ma mère.
C'est dans ces conditions que j'ai mené ma vie
d'entrepreneur, dans les brimades quotidiennes qui venaient de
toutes parts et rares étaient les moments de répit. Ils
cherchaient, ou tout du moins on en avait le sentiment que le
tribunal de grande instance de Créteil, la préfecture de Créteil et
le commissariat de police d'Ivry sur Seine tous complices,
cherchaient à me pousser au suicide. Par moment, j'en suis
convaincu.

68