Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

D'une Liste civile en harmonie avec les besoins et les moeurs de la France nouvelle. (Signé : Pille, André, More et Cie, au nom et comme fondés de pouvoirs d'un grand nombre de négociants.)

De
15 pages
impr. de Gaultier-Laguionie (Paris). 1830. In-8° . Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

D'UNE LISTE CIVILE
EN HARMONIE
AVEC LES BESOINS ET LES MOEURS
DE
LA FRANCE NOUVELLE.
Paris. —Imprimerie de Gaultier-Laguionie.
D'UNE LISTE CIVILE
EN HARMONIE
AVEC LES BESOINS ET LES MOEURS
DE
LA fixation de la liste civile du roi des
Français est soumise à une des plus pro-
chaines délibérations des Chambres. Peut-
être n'est-il pas hors de propos, dans un mo-
ment où toutes les questions d'économies ont
été mises à l'ordre du jour, de discuter isolé-
ment chacun des chapitres du milliard imposé.
La pensée du gouvernement doit être d'opérer
le plus de réductions possibles, sur un budget
4
qui, depuis 20 ans, n'a fait que s'accroître, afin
de décharger les contribuables d'un fardeau
qui menace de les accabler; mais les économies
doivent être bien entendues et sagement faites,
autrement elles occasioneraient tôt ou tard un
malaise dans l'état, et une gêne chez les parti-
culiers.
Si nous avions à subir encore la dévotion ou-
trée d'une cour bigote, envoyant à Rome l'ar-
gent arraché aux sueurs des contribuables,
gorgeant ses favoris de richesses et d'honneurs,
gouvernant par la corruption, et foulant aux
pieds, comme un jouet d'enfant, ses sermens et
le bonheur de 30,000,000 de Français; livrer
à une semblable cour les trésors de l'Etat, ce
serait jeter la France tout entière comme une
proie à l'insatiable cupidité de courtisans avides,
et donner un bill d'impunité à la félonie et à
l'oppression.
Mais, quand apparaît à la tête de la France
régénérée une dynastie nouvelle, pleine d'hon-
neur et de patriotisme, qui apporte avec elle,
sur la pourpre royale, la volonté populaire, et
un passé qui répond du présent et de l'avenir ;
une dynastie qui, rejetant au loin tout ce cor-
5
tége doré de nullité fastueuse, pour ne repré-
senter que par ses vertus, oppose aux partisans
exclusifs du droit divin un trône civique, sou-
tenu par la volonté unanime de 30,000,000
d'hommes libres ; quand le chef de l'Etat en est
le premier citoyen, qu'il commande les hommes
et non le sol, c'est avec un tel prince qu'il ne
faut pas compter; c'est à lui qu'il est nécessaire
de donner par une généreuse confiance les
moyens d'étendre ses bienfaits sur toutes les
classes de la société, et sur toutes les gloires
nationales.
Une union long-temps désirable, et qui ne
pouvait exister avec la dynastie déchue, a lieu
maintenant entre les représentans du peuple
français et le roi de son choix; perfectionner les
principes de la nouvelle Charte, en tirer des
conséquences favorables aux droits dès citoyens,
et, par la force de l'opinion, maintenir l'ordre
et la sécurité dans l'Etat, voilà quel doit être le
but de nos nouveaux législateurs. En vain le
despotisme, qui avait si long-temps appesanti
sa main de fer sur l'Europe, menaçait d'anéantir
la liberté ; les glorieuses journées de juillet l'ont
arrêté dans sa course. Refoulé en France, en