Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

De l'Application de l'air comprimé au traitement de la surdité catharrale, par le Dr Jean-Ch.-Th. Pravaz,...

De
14 pages
impr. de F. Allier père et fils (Grenoble). 1866. In-8° , 15 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

fediPPÔtaON DE L'AIR COMPRIMÉ
W^J TRAITEMENT
DE LA
SURDITÉ CATARRHALE
2472 Grenoble, imp. Allier. G-86
DI L'APPLICATION DE LÀIR COMPRIMÉ
AU TRAITEMENT
DE LA
SURDITÉ CATARRHALE
PAR
ïîiBJfàeteur Jean-Ch.-Th. PRAVAZ
/ X j *> * 4 ■/ Ancien interne des hôpitaux
N-^ -*£ 1 V *\yêt lauréat de Fécole de médecine de Lyon,
^T^re'Bitfent de la Société des sciences médicales de la même ville,
Membre correspondant et lauréat de la Société médico-chirurgicale d'Amsterdam,
Membre correspondant de la Société physico-médicale de Moscou,
de la Société de médecine et de chirurgie pratiques de Montpellier, '
de la Société de médecine du département du Nord,
et des Sociétés de médecine de Chambéry, Clermont et Saint-Etienne,
Directeur de l'Institut orthopédique et pneumatique de Lyon.
GRENOBLE
■ TYPOGRAPHIE ET LITHOGRAPHIE F. ALLIER PÈRE ET FILS
GRAND'RUE, 8, COUR DE CHAULNES '
- 1866
DE L'APPLICATION, DE L'AIR COMPRIMÉ
AU TRAITEMENT
DE LÀ SURDITÉ CATARRHALE
(Extrait du Bulletin médical, mai IStiU. )
Parmi les diverses applications auxquelles a donné
lieu l'introduction de l'air comprimé dans la théra-
peutique, celle qui a été faite au traitement de la
surdité a surtout éveillé l'attention du public et des
médecins. La fréquence de l'affection, le peu d'ac-
tion qu'ont trop souvent sur elle les moyens ordi-
naires de l'art, devaient nécessairement donner un
certain intérêt à l'apparition d'un nouveau moyen
de traitement. Aussi, lorsqu'en 1863 M. Lefèvre-
Durufié publia dans divers journaux'politiques les
résultats observés sur quelques sourds à la suite
d'un séjour plus ou moins prolongé dans l'air
comprimé, cette communication eût-elle un assez
grand retentissement.
Cette application de l'air comprimé à la théra-
peutique des maladies de l'ouïe n'était pas cepen-
.._ 6 —■ ■■ . ,
dant aussi nouvelle qu'elle le parut alors, et le, fait
de l'influence de la compression de l'air sur la sur-
dité était connu depuis longtemps, quoiqu'il fût
passé à peu près inaperçu.
Un ingénieur distingué , M. Triger, qui présenta
en 18M un mémoire à l'Institut sur l'emploi de l'air
comprimé dans les travaux industriels, avait noté-les
bons effets de la condensation de l'air sur un ouvrier
devenu.sourd au siège d'Anvers, et, bien antérieu-
rement à cette observation, le Dr Hamel, dans une
relation adressée au professeur Pictel et insérée en
1820 dans la Bibliothèque de Genève , et le Dr Col-
ladon, dans une brochure publiée en 1826, avaient,
à la suite d'une descente dans la cloche à plongeur
de Heath, près Dublin, exprimé l'opinion que l'air
comprimé pourrait être employé avec succès contre
la surdité.
D'un autre côté, dès 1837, le hasard avait con-
duit Charles Pravaz à employer d'une manière mé-
thodique les bains d'air comprimé dans le traitement
de diverses formes de dyssecées, et l'on trouve dans
son ouvrage §uv Y emploi médical de l'air comprimé,
un certain nombre d'observations de guérisons dues
à l'usage de ce moyen.
Une grande partie des observations publiées par
Charles Pravaz ont trait à des surdités catarrhales
dues à un engorgement et à une congestion chroni-
que de la trompe d'Eustache. Telle était aussi la na-
ture de la surdité dont j'ai pu dernièrement recueillir
l'observation et contre" laquelle l'air comprimé a été
employé avec succès.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin