Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

De la Nécessité d'une réforme radicale, par Roussel aîné,...

De
12 pages
C. Malot (Paris). 1830. In-8° , 12 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

DE LA NÉCESSITÉ
D'UNE
RÉFORME RADICALE,
PAR ROUSSEL AINÉ ,
AVOCAT A LA COUR D'APPEL DE PARIS.
PRIX : 50 c.
AU PROFIT DES VEUVES ET ENFANTS
DES VICTIMES DES 27 , 28 ET 29 JUILLET l830.
A PARIS,
CHEZ CH. MALOT, PALAIS - ROYAL ,
ET CHEZ LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.
1850.
IMPRIMERIE DE GUIRAUDET,
RUE SAINT-HONORE , N° 5l5.
DE LA NÉCESSITÉ
D'UNE
REFORME RADICALE.
Dans un précédent écrit (1) je crois avoir démontré
que la Charte de Louis XVIII n'existait plus , et que les
chambres, dépouillées de leur caractère légal, inves-
ties seulement d'un pouvoir de fait, devaient en borner
l'exercice à l'adoption des mesures nécessaires pour la
réunion d'une assemblée nationale et constituante.
Avant de développer les nouveaux motifs que je crois
pouvoir apporter à l'appui de cette opinion, et de réfuter
les objections qu'elle peut rencontrer, je dois commen-
cer par écarter les fausses interprétations et déclarer le
but vers lequel je tends.
Différents pouvoirs ont été indiqués comme devant
remplacer celui qui vient de s'écrouler. On a prononcé
le mot de république et le nom du fils de. Napoléon ;
des voix plus timides ont murmuré celui du duc de
Bordeaux ; enfin on a presque proclamé le duc d'Or-
léans. De ces différents partis il en est deux dont la rai-
Son publique a promptement fait justice.
(1) De la Charte et des chambres. Prix : 5o centimes. Aux mêmes,
adresses.
4
L'élève de Meternich ne saurait apporter à la France
que le libéralisme autrichien et les bienfaits d'une au-
tre restauration, avantages dont elle est, je pense, peu
jalouse. Le disciple de Damas et de Tharin, roi par le
droit de sa naissance, continuerait le règne de Charles
X; et, grâce aux traditions héréditaires, nous arrive-
rions un jour à quelque Saint-Barthélemy politique et
religieuse.
La république est le beau idéal du gouvernement.
Heureux les peuples que leurs moeurs, leurs habitudes,
leur degré d'instruction, leurs relations politiques, ap-
pellent à jouir de ce chef-d'oeuvre de la raison humai-
ne ! Mais le temps de la France n'est pas encore venu.
Un essai malheureux a été tenté ; et, bien qu'il y ait
une injustice profonde à regarder comme inséparables
du gouvernement républicain les désastres qui en ont
accompagné la tentative , les faits de cette époque ont
laissé dans les esprits une impression trop douloureuse
pour qu'elle ne soit pas mêlée de répugnance.
Si l'on ne se dissimule pas les inconvénients attachés
à la royauté, les éléments de corruption qu'elle porte
avec elle, l'augmentation de charges qui en résulte
pour la nation , on est plus généralement touché des
garanties qu'elle offre pour la stabilité des institutions,
et du frein qu'elle oppose aux ambitions particulières :
il n'y a point de lutte pour occuper une place qui est
toujours remplie. On se dit encore qu'entourée de gou-
vernements absolus , dont elle compromettrait néces-
sairement l'existence, la république française se trou-
verait probablement engagée dans des guerres aussi
longues que sanglantes; et la paix est le premier be-

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin