Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Discours de MM. les curés de Saint-André des Arcs [E. Desbois de Rochefort] et de Saint-Séverin [J.-C. Le Blanc de Beaulieu] lors de la présentation à cette dernière église du corps de M. l'abbé Lottin, prêtre, le 15 décembre 1791

De
8 pages
impr. de C. Simon ((Paris,)). 1791. In-8° , 8 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

DE MM. LES CURÉS
DE St-ANDRÉ-DES-ARCS Et DE St-SEVERIN,
Lorsde la Présentation à cette derniere Eglise ,
du corps de M.l'Abbé LOTTIN, Prêtre , le
... NO T E de l'Editeur.
L'affectation avec laquelle on répand que M. l'abbé
LOTTIN a persévéramment refusé tout acte de communion
avec MM. les curés de St-André-des-arcs , sa paroisse, & de
St-Severin, où il a voulu être inhumé , a engagé quelques
personnes à se procurer les discours de ces deux pasteurs ,
& à les livrer à l'impression, pour faire connoître des faits
qu'on doit à la vérité de publier , & pour rendre à la mé-
moire du respectable prêtre un plus éclatat témoignage.
Discours de M. le curé de St-André-des-arcs.
MONSIEUR ET CHER CONFRERE,
LE tout-puissant, en créant l'homme, a déter-
miné le cours de savie ; elle ne devoit durer
qu'un instant ; tour ce qui l'environnoit fur la
terre l'avertissoit de sa destruction , & l'expé-
rience de tous les jours lui prouvoit que sa vie
devoit être courte. & remplie de beaucoup de
misères. Heureux seulement, heureux celui , qui
se regardant comme étranger sur la terre, com-
me exilé dans une vallée de larmes, a usé de
A
la vie comme n'en usant pas , a méprisé le
monde & ses charmes trompeurs qui trop sou-
vent hélas ! surprennent nos affections, & atta-
chent notre coeur. C'est dans cet état seul que
le juste attend avec impatience la dissolution de
son corps de mort, dans la confiance de se réu-
nir à Jesus-Christ , qui l'a appelle à posséder soit
héritage. Heureux celui qui meurt dans Le Sei-
gneur.
Telle est, M. & cher confrere, 1a consola-
tion que laisse aux vrais chrétiens le souvenir de
la vie de M. LOTTIN , prêtre du diocèse de Pa-
ris, dont nous vous confions les dépouilles mor-
telles. Né de parents chrétiens & pieux, il se pé-
nétra d'après leurs conseils & leurs exemples,que
servir Dieu, c'étoit régner. Fidèle à ce principe,
il s'appliqua à. connoître son Dieu parfaitement
pour n'aimer que lui, & l'aimer de tout son
coeur. Dieu lui fit la grace de persévérer dans
cette résoltuion. Le fruit de ses premieres ré-
flexions fut de se consacrer uniquement à celui
qui l'avoit prévenu de ses bénédictions. Pour con-
sommer son sacrifice d'une maniere plus parfai-
te , il renonce à tout sur la terre , & desire que
Jesus-Christ soit son partage. Dès-lots il s'exer-
ce à la pratique de routés les vertus chrétiennes,
il se livre à l'étude des divines écritures , con-
fuite 1e Seigneur sur sa vocation. Dieu lui fait
la grace inestimable de connoître la vérité, il
s'y attache fortement ; les personnes vertueuses
qui le dirigeoient croient voir clairement que
Dieu l'avoit appellé comme Aaron au saint sa-
cerdoce ; il obéit en tremblant, & après les épreu-
ves ordinaires , il est admis aux" saints ordres.
A peine est-il consacré prêtre, que Dieu le pé-
netre des terribles obligations qu'il vient de con-

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin