Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

A
D I S C O U RrS:
PRONONCÉ
Daj$$iêîfcbrnple de la Reconnaissance
f" i £ > *V
16 J Van sept de La République
ra>i £ <kï$ £ fn e indivisible 1
ÀMK COMMISSAIRE
DU DIRECTOIRE-EXÉCUTIF
PRÈS L'ADMINISTRATION MUNICIPALE
DU 4me ARRONDISSEMENT DU CANTON
DE PARIS, DÉPARTEMENT DE LA SBINE.
CITOYENS,
«
L'HOMME est né pour la liberté ; elle est un
des attributs de son existence. Périsse le Tyran
qui tenterait de lui ravir la liberté !
L'égalité est aussi un des attributs de l'homme ;
elle est le plus sacré de tous ses droits: sans elle,
la liberté , son inséparable compagne, ne serait
qu'une illusion mensongère, une contradiction
dans les termes et dans les résultats. Périsse le
Tyran qui voudrait lui ravir l'égalité !
( a )
Là où il n'y a point égalité, il y a des maî-
très ; et là où il y a des maîtres, il ne peut y avoir
de liberté.
Liberté 9 Egalité, biens les plus précieux de
l'homme ; sans vous, la pensée, la raison, le
sentiment, ne seraient que d'affreuses inconsé-
quences; qu'une trahison du Créateur ; et les
cris du genre-humain au désespoir, déposeraient
éternellement contre son immuable sagesse.
Liberté qui élève le courage du citoyen; Ega-
lité qui abaisse l'orgueil du superbe ; divinités
chères à tous les cœurs généreux , restez à ja-
mais parmi vos adorateurs ! Eh quoi! l'insecte
et le reptile, l'habitant des airs et des eaux,
jouiraient paisiblement de vos plus douces fa-
veurs , et le plus parfait ouvrageide la nature,
l'homme, serait seul condamné à vous mécon-
naître ! Ce front auguste se courberait vers la
poussière! ces mains seraient chargées d'indignes
fers' Non le Peuple Français émancipé, les
a brisés pour jamais dans l'immortelle journée
que nous allons célébrer.
Gloire, gloire éternelle aux citoyens morts le j
10 Août pour la liberté et l'égalité !
Nous garderons le silence sur les tems anté-
rieurs à cette révolution qui a changé l'univers
moral. Loin de nous ces siècles de crimes, ces