//img.uscri.be/pth/d6fd156c817476277bfcbbafc3a1aca27e963a51
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Éloge religieux et militaire de Son Altesse Royale monseigneur le duc de Berri, fils de France... dédié aux armées du roi, par un ancien grenadier

15 pages
chez les marchands de nouveautés (Paris). 1820. France (1814-1824, Louis XVIII). In-8 °. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

ELOGE
RELIGIEUX ET MILITAIRE
DE
SON ALTESSE ROYALE MONSEIGNEUR
LE
DUC DE BERRI.
A PARIS,
DE L'IMPRIMERIE DE LEBÉGUE.
ÉLOGE
RELIGIEUX ET MILITAIRE
DE
SON ALTESSE ROYALE MONSEIGNEUR
LE
DUC DE BERRI,
FILS DE FRANCE,
COLONEL - GÉNÉRAL DES CHASSEURS
ET CHEVAU-LEGERS.
DÉDIÉ AUX ARMÉES DU ROI,
PAR UN ANCIEN GRENADIER.
Il était bon, généreux, magnanime
et brave C'était un Bourbon !
A PARIS,
Chez tous les Marchands de Nouveautés.
1820.
AUX
ARMÉES DU ROI
GUERRIERS!
J'AI blanchi sous les armes ; chaque jour, pen-
dant vingt ans , j'ai affronté les chances des
combats : maintenant, retiré sous le toit de mes
pères , je récapitulerais sans inquiétude ma vie
militaire ; je montrerais avec fierté mes nom-
breuses cicatrices et leur récompense, si , comme
vous, je pouvais dire : Mon sang a coulé pour
le Roi et la Patrie !... Mais je n'ai défendu que
le territoire; il ne me reste donc que la conso-
lation d'avoir été brave sous les bannières de
la révolte !
Vous, guerriers rangés sous l'étendard des
lis, voulez-vous que votre vieillesse n'ait point
à gémir sur les illusions de l'adolescence, sur
les fautes de l'âge viril? Voulez-vous que les
bienfaits du Monarque, que l'existence que sa
générosité vous assure au déclin de vos jours
(6)
ne devienne point une cause de soucis et de
remords quand vous descendrez dans la tombe?
Reprenez la devise de nos pères : Dieu et le
Roi!... Suivez-là franchement cette devise , elle
vous garantit le bonheur dans le ciel et le vé-
ritable honneur sur la terre.... Oh ! si parmi
vous il se trouvait de ces hommes qu'agitent
encore d'anciens souvenirs , ou que pourraient
émouvoir les nouvelles doctrines, qu'ils viennent
avec nous entourer l'urne funéraire qui renferme
les cendres de CHARLES FERDINAND, DUC
DE BERRI ! Qu'ils reportent leurs regards
sur ce Monarque vénérable qu'absorbe la dou-
leur , sur ce père au désespoir, sur ce frère
inconsolable, sur cette soeur auguste qui de-
mande à Dieu la force de ne point haïr les
meurtriers de sa famille ! sur cette jeune mère
tenant son enfant entre ses bras ; elle est cou-
verte du sang de son époux, et veuve, à vingt
ans, du bonheur de sa vie entière.
Ce spectacle déchirant attendrirait les coeurs
les plus féroces ! Il a détruit toute hésitation, et
déjà de vos rangs est sorti ce cri unanime : Il
n'y a que les complices de l'infâme Louvel
qui ne se livrent pas, corps et biens, à nos
Bourbons et à leur loyauté!...
Guerriers! les siècles passés, ces garans in-
faillibles du présent et de l'avenir, sanctionnent