Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Épître à Son Excellence le comte de Corbière,... , par Éd. Corbière,...

De
17 pages
Ponthieu et Cie (Paris). 1827. 15 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

COmlllIEmIE il ©OtlMÈâE.
tlITtC
A SON EXCELLENCE
LE COMTE DE CORBIERE,
MINISTRE DE L'INTÉRIEUR,
PAR
ED. CORBIÈRE,
AUTEUR DE TROIS JOURS D'UNE MISSION A BREST t
DES BRÉSILIENNES,
EX-RÉDACTEUR DE LA NACELLE DE ROUEN.
M. le comte, si vous ne dormez pas , contez-nous donc pourquoi.
( Contes ministériels inédits.)
part*o.t
PONTHIEU ET COMPAGNIE, LIBRAIRES,
PALAIS-ROYAL, GALERIES DE BOIS.
1827.
Ottnf r;iner;o be (en;r4uboi,
comlIrJEmJE h
A SON EXCELLENCE
LE COMTE DE CORBIERE,
MINISTRE DE L'INTKBIEUII ,
PAR
ED. CORBIÈRE,
AUTEUR DE TROIS JOURS D'UNE MISSION A BREST,
DES BRESILIENNES,
EX-RÉDACTEUR DE LA NACELLE DE ROUEN.
M. le comte , si vous ne dormez pas , contez-nous donc pourquoi.
; Coptes ministériels inédits.')
parte.
PONTHIEU ET COMPAGNIE, LIBRAIRES,
PALAIS-ROY AI-, GATERIES DE BOIS.
4827.
DE L'IMPRIMERIE DE GUIRAUDET,
RUE SAINT-HONORÉ, N° 5l5,
S
Des biographes qui se sont occupés de moi, je ne
sais à quel titre , ont écrit qu'ils ignoraient « si
M, de Corbière avait fait quelque chose pour son
jeune homonyme> etc.; et, selon ces messieurs, il sem-
ble qu'il aurait suffi à M. de Corbière de vouloir
bien m'être favorable, pour qu'aussitôt j'eusse tendu
la main aux effets de sa munificence ministérielle.
Aujourd'hui, je le sais, on calcule beaucoup plus
les dispositions de celui qui peut donner que l'on ne
compte sur les scrupules de celui qui est en position
de recevoir. Mais il n'est peut-être pas inutile de
faire connaître qu'il est encore des gens qui regardent
d'où leur partent les bienfaits, avant de les accepter,
et à qui même toutes sortes de bienfaiteurs ne con-
viendraient pas. J'ai l'honneur peu commun d'être
du nombre de ces gens-là.
J'ignore s'il est entré dans les rêveuses intentions
de Son Excellence de m'être favorable ; mais je puis
affirmer que, dans l'àpreté de mes principes, je n'au-
rais jamais rien accepté d'une source aussi élevée ; et
si mon puissant homonyme a toujours été aussi éloi-
gné de m'offrir sa protection que j'ai été peu disposé
à la rechercher, deux hommes sur ce point n'auront
jamais été plus d'accord. J'exerce une profession pé-
nible et honorable, qui me met à l'abri des faveurs,
et qui n'a pas flétri en moi les idées d'indépendance
( 4 )
en vertu desquelles j'aime à dire la vérité, même à
ceux qui ne me la demandent pas Breton et marin ,
je serais bien malheureux si je me trouvais déshérité
de la franchise inhérente à la fois et à mon origine et
à ma profession. Une armée de jésuites ne m'a pas
épouvanté : le dépit d'un ministre me ferait difficile-
ment reculer , Son Excellence fut-elle même agrégée
à la compagnie. Cependant, si , après avoir reçu la
dédicace de mon Epître, M. de Corbière veut bien
m'accorder sa bienveillance , je lui laisse à cet égard
une liberté entière.
ÉIPIÎM1
A MON HOMONYME
SON EXCELLENCE
LE COMTE DE CORBIERE.
0 toi qu'on voit dormir au sopha politique
Comme sur le velours d'un siège académique ,
Qui repousses le jour, fût-il à son déclin,
Avec autant d'effroi qu'un frère ignorantin,
Pardonnant à ma voix encor mal étouffée,
Ecoute mes accents , fils aîné de Morphée !
Et permets que j'adresse aux élus de Roger (1)
Ces rimes qu'au hasard une nuit vit ranger.
Il n'est plus, tu le sais , ce siècle de merveilles,
Où Colbert, s'épuisant en glorieuses veilles,
Faisait fleurir l'Etat, tranquille sur ses soins :
Aujourd'hui l'on dort plus, et l'Etat fleurit moins.
(:)M. Roger, pourvoyeur privilégié de PAcademic , ou ,
aulremcnt dit, le capitaine recruteur de ce corps savant, lors-
qu'il n'admettait dans son sein ni les Casimir Delavigne , ni
les Fourrie, ni les Royer-Collard.