Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Explications offertes aux hommes impartiaux, par M. le comte Hullin, au sujet de la commission militaire instituée en l'an XII pour juger le duc d'Enghien . Deuxième édition

De
18 pages
Baudouin frères (Paris). 1823. 15 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

EXPLICATIONS
Al SUJET
DE LA COMMISSION MILITAIRE
e INSTITUÉE LN L'AH Xif,
POUJl JUGEtt LE DUC D ENGHIEN.
IMPRIMERIE DE J. TASTU,
RUE IiE VAUGIKAIiD , N 36.
A
EXPLICATIONS
OFFERTES AUX HOMMES IMPARTIAUX
PAR M. LE COMTE
HULIN,
AU SUJET
DE LA COMMISSION MILITAIRE INSTITUÉE EN L'AN XII
- POUR JUGER
LE DUC D'ENGHIEN.
- CfJeu;æUtl'/ èuihon.
PARIS.
BAUDOUIN FRERES, LIBRAIRES,
RUE DE VAUGIRARD , N° 36.
wvwvwiwv
1823
1
EXPLICATIONS
OFFERTES AUX HOMMES IMPARTIAUX,
PAR M. LE COMTE HULIN,
AU SUJET DE LA COMMISSION MILITAIRE INSTITUtE
EN L'AN XII POUR JUGER LE DUC D'ENGHIEN.
LA malheureuse affaire du DUC D'ENGHIEIC
m'a déjà causé près de vingt ans de profonds
regrets 1
Vieux aujourd'hui, frappé de cécité, re-
tiré du monde, n'ayant pour consolation
que les soins de la famille qui m'entoure,
mes douleurs se sont accrues lorsque j'ai
vu rappeler avec éclat des scènes qui, sans
doute, n'avaient pu s'effacer de tous les sou-
venirs, mais qui du moins n'étaient l'objet
d'aucune discussion publique.
Cependant, quoiqu'accablé dans le pre-
mier moment, j'ai ensuite béni la divine
Providence , lorsque j'ai éntrevu qu'elle
m'offrait une occasion qui, jusque-là, m'a-
vait toujours manqué, de donner à mes con-
citoyens des explications , sans qu'on pût
( - )
m'accuser de manquer aux lois de la pru-
dence et de la discrétion.
Qu'on ne se méprenne point sur mes in-
tentions. Je n'écris point par peur, puisque
ma personne est sous la protection des lois
émanées du trône même, et que, sous le
gouvernement d'un roi juste, je n'ai rien à
redouter de la violence et de l'arbitraire.
Mais j'écris pour satisfaire au besoin de ma
conscience et aux intérêts de ma famille en-
vers laquelle aussi j'ai des devoirs à remplir ;
j'écris pour dire la vérité, même en tout ce
qui peut m'être contraire! Ainsi je ne pré-
tends justifier ni la forme ni le fond du ju-
gement , mais je veux montrer sous l'empire
et au milieu de quel concours de circons-
tances il a été rendu; je veux éloigner de
moi et de mes collègues, l'idée que nous
ayons agi comme des hommes de parti. Si
l'on doit nous blâmer encore, je veux aussi
qu'on nous plaigne, et qu'on dise de nous :
Ils ont été bien malheureux!
Le 29 ventose an XII, à sept heures du
soir, je reçus l'avis de me rendre - de suite
( 3 ;
1*
chez le gouverneur de Paris, le général Mu-
rat. Ce général réordonna de me transpor-
ter, dans le plus bref délai, au château de
Vinceanes, en qualité de président d'une
commission qui devait s'y rassembler; et, sur
l'observation que j'avais besoin d'un ordre
de sa main, il ajouta : et Cet ordre vous sera
» envoyé avec l'arrêté du gouvernement,
M aussitôt votre arrivée à Vincennes. Partez
» promptement ; à peine y serez-vous ar-
» rivé., que ces pièces vous parviendront. »
Telles forent ses propres expressions.
J'ignorais entièrement le but de cette com-
mission. Long-temps après mon arrivée à
Vincennes, je l'ignorais encore. Les membres
qui devaient la composer avec moi arrivèrent
successivementaux heures différentes qui leu r
avaient été indiquées par les ordres séparés
qu'ils avaient reçus. Interrogé par eux, si
je savais pourquoi l'on nous rasseJnblait, je
leur répondis que je n'en étais pas plus ins-
truit qu'eux. Le commandant même du châ-
teau de Vincennes, M. Harel, me répondit,
sur la'question que je lui fis à ce sujet, qu'il

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin