Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

L’effluve coupable

de Scribaland

Immortelle des neiges

de Scribaland

VILLAGE PLANÉTAIRE

de Scribaland

suivant
Le cours du fleuve est formé par d’abondantes larmes Des chaudes larmes versées par les personnes humaines Oh toi le grand fleuve asséché depuis toujours Et qui soudain recueille toutes les larmes humaines Tu te retrouves ainsi revigoré, et puis très dégourdi Parce que l’eau salée revient enfin en ton grand sein Parce que l’eau qui coule ne s’assèche jamais Mais, cette eau coule plutôt en grande abondance Oh toi le grand fleuve, tu te remplis davantage que jadis Tous les jours, des chaudes larmes coulent en abondance Des larmes très particulières, des larmes humaines Tu deviendras la rivière de larmes au gré des chagrins
FLEUVE DES LARMES
Les humains malheureux s’épanchent sur ton épaule infinie Les humains viennent vers toi, pour pleurer sur leur sort Les humains viennent vers toi, pour verser leurs larmes Des tonnes et des tonnes de larmes se déversent alors Fleuve des larmes, deviendras-tu bientôt un océan de larmes ? Tu es le reflet de l’âme humaine, de tous ses tourments Verser ses larmes dans le beau fleuve pour une belle rivière Une grande rivière remplie de multiples larmes humaines On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve Car le fleuve des larmes a une eau d’origine particulière Le fleuve au goût de larmes salées, une eau particulière Que de larmes humaines versées, que de fleuves remplis !