Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

INAUGURATION
DU
BUSTE DU ROI LOUIS-PHILIPPE IER,
aU NOM DE LA GARDE NATIONALE ,
COMPAGNIES DE CHASSEURS DU 2e BATAILLOS
POSTE DU PALAIS-ROYAL, LE 5 NOVEMBRE 1830 ;
A L'OCCASION
De l'Anniverssaire de la Bataille de Jemmapes.
Il était a Jemmapes notre Roi-Citoyen LOUIS-
PHILIPPE : ce n'était pas à la Garde Nationale de
l'oublier ; elle a saisi l'occasion que lui offrait un
glorieux anniversaire, pour inaugurer au poste du
Palais-Royal le buste du Prince qui lui a si loya-
lement confié là garde sacrée de sa personne.
Cette pensée a donné lieu à une scène de famille
dans lés appartements du Roi. Telle est encore
notre émotion, qu'il nous est impossible de ne
pas la communiquer à ceux de nos camarades qui
2
n'ont pas eu, comme nous, le bonheur de jouir des
épanchements du Roi, notre élu, si digne de
l'être.
C'est déjà dire avec quelle bonté affectueuse il
avait accédé à notre voeu unanime, d'être admis
par députation à lui présenter nos félicitations
respectueuses;
Le Roi nous reçut à neuf heures; mais bien
plutôt c'était un père qui nous réunissait à sa
noble famille , groupée à deux pas de lui autour
de la REINE.
La députation, composée du chef de bataillon,
des officiers , sous-officiers, et de douze chasseurs
du poste, s'exprima dans les termes suivants, par
l'organe de l'un d'eux :
» SIRE,
» En se ressouvenant de la victoire de JEM-
» MAPES , vos fidèles sujets de la Garde Nationale
« devaient aussi se rappeler la part glorieuse que
» prit si patriotiquement le duc de Chartres à
» cette action mémorable. Ils vous supplient de
« permettre que le buste du brave, élevé mainte-
» nant sur le pavois, soit pour toujours placé
» au milieu d'eux, au poste qui leur est assigné
» près de votre personne sacrée. »
Les vers suivants, improvisés pour la circon-
stance, ont terminé cette allocution.