Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Instruction pour le campement des troupes à cheval

50 pages
Magimel (Paris). 1813. 48 p. ; in-12.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

INSTRUCTION
POUR
LE CAMPEMENT
DES TROUPES A CHEYAL.
A PARIS,
CUKZMAGIMEL,LIBR AIRE POUR L'ART MILITAIRE,
rue de Thionville, nO. 9.
181 3.
AVIS.
On trouve chez le même Libraire, éditeur
du J oUrTlal Militaire, tous les Registres et Etats
nécessaires à la comptabilité des corps de toutes
armes, ainsi que les Ouvrages, Décrets, Régie -
mens, Instructions militaires, etc.
Il se charge , en outre , de procurer tous ICI
autres ouvrages de quelques genres qu'ils soient,
et de faire les abonnemens aux différent Jour-
naux.
1*
INSTRUCTION
POUR
LE CAMPEMENT
DES TROUPES A CHEVAL.
PRINCIPES GÉNÉRAUX.
L
lA présente instruction n'entrera dans les dé*-
tails que pour le campement d'un régiment, parce
qu'un régiment une fois cainpé, tous les autres
peuvent l'être de la même manière.
L'étendue d'un camp doit être déterminée d'a-
près la force de la troupe qui doit l'occuper. Le
camp doit être couvert par la troupe en bataille :
ainsi Il fautconnoitre l'espace qu'occupe une troupe
en bataille, pour assigner l'étendue du front de
son camp. Les escadrons actuels étant ou pouvant
devenir plus ou moins forts, on a pris pour base,
dans cette instruction, les camps des régimens dont
les escadrons sont de différentes forces, depuis
80 files jusqu'à 24. En suivant ces exem ples, le chef
de l'état-major général de l'armée qui entrera en
campagne , pourra déterminer pour chaque régi-
ment , d'après le développement do son front de
bataille , les dimensions du front et de la profon-
deur du camp que ce régiment devra occupe r, ainsi
(4)
que la longueur et la division des cordeaux à tra-
cer dont il devra faire usage.
Une file de cavalerie doit être comptée pour
deux files d'infanterie, qui sont évaluées à un mè-
tre. Par conséquent, le front du camp d'un régi-
ment doit être d'autant de mètres qu'il y a de files
dans les escadrons en bataille.
On pourra tracer le camp en partant, soit de
* la droite, soit de la gauche de la ligne, indistinc-
tement.
- Les escadrons dans les régi mens, et les régimens
dans les brigades, camperont toujours dans le
même ordre où ils devront se mettre en bataille.
Il sera laissé un intervalle de 12 mètres entre les
régimens de la même brigade , et un intervalle de
l 20 mètres entre chaque brigade; mais il ne sera
laissé aucun intervalle entre les escadrons d'un
même régiment.
On laissera toujours , entre le camp de l'infan-
terie et celui de la cavalerie , 5o mètres d'inter-
va lle.
Les camps des régimens et des brigades de cava-
lerie seront toujours alignés les uns sur les autres.
Mais si la nature du terrain ne permettait pas un
alignement exact, on seroit toujours aligné jus-
qu'au point où la disposition du terrain fbrceroit
de changer la direction de la ligue. Dans ce cas , il
faut bien faire attention que la queue du cainp d'un
escadron ne vienne pas se confondre avec le camp
d'un escadron voisin. On évitera cet inconvénient,
lorsque la direction de la ligne changera dans lu
camp d'un même régiment, en laissant entre le
camp de deux escadrons un intervalle suffisant
pour que la queue de l'un ne prenne pas sur la'
queue de l'autre; et lorsque la direction de la ligne
changera entre les camps de deux régimens x en
( 5 )
augmentant l'intervalle entre ces deux régimens
de l'espace nécessaire pour remplir cet objet.
De la forme du camp, et de son étendue ett
largeur ou front,.. et eti projbndetir..
On campera ordinairement par demi-compagnies
formant chacune une seule rangée de tentes, lors-
que les escadrons seront de 48 files et au-dessus ,
jusqu'à 80 files: chaque escadron aura , par con-
séquent, qua!rc rangées de tentes. La demi-com-
pagnie de droite du premier escadron formera une
rangée simple de tentes ; les tentes de l'autre moi-
tié de cette compagnie seront adossées à celles de
la moitié de l'autre compagnie du même escadron..
Celles de l'autre moitié de la secortfee compagnie
du premier escadron seront adossées à la première
demi-compagnie du deuxième escadron; et ainsi
de suite jusque la dernière demi-compagnie du
dernier escadron, qui formem, comme la pre-
mière demi-compagnie du premier escadron j une
rangée simple.
D'après ces dispositions, chaque compagnie for-
mera une grande rue , sur laquelle s'ouvriront les
tentes ; et il y aura autant de grandes rues que de
compagnies, c'est-à-dire , deux grandes rues pour
mi escadron , quatre pour deux escadrons, et ainsi
de suite. ( V. les planches 1 et 2. )
Les tentes adossées seront séparées entre elles
par une petite rue d'un mètre 95 centimètres ( une
toise )., destinée à l'écoulement des eaux ; à l'effet
de quoi il y sera pratiqué une rigolé".
Les grandes rues sont destinées aux piquets des
chevaux : il y aura une ligne de piquets de chaque
côlé de la rue. Les chevaux feront face aux tentes.
( V. U s planches. )
( 6 )
Lotpque les escadrons ne seront que (le 40 Éles
et au-dessous, on campera par compagnies. Alors
chaque compagnie formera une seule rangée de
tentes ; et il n'y aura par escadron qu'une seule
grande rue, sur laquelle les deux tentes de chacune
des deux compagnies de l'escadron seront ouver-
tes. Les tentes de la seconde compagnie du premier
escadron seront adossées It celles de la première
compagnie du deuxième escadron ; et ainsi de
cuite jusqu'à la dernière compagnie du dernier
escadron , qui formera une rangée de tentes iso-
lées comme la première du premier escadron.
( V. la planche 3. )
Les tentes où seront logés les sous-officiers se-
ront placées à six mètres en arrière de celles des
cavaliers de fers compagnies l'especlives, l'ouver-
ture faisant fnce au front du cam p.
Il sera laissé entre chaque tente, dans la pro-
fondeur du camp, un intervalle pour placer le
fourrage. Cet intervalle sera double entre l'avant-
dernière et la dernière tente, afin qu'il n'y ait
point de fourrage entre les tentes et les cuisines.
Les faisceaux d'armes , dans les régi mens armés
de baïonnettes , seront placés sur un même aligne-
ment, à 9 mètres (4 toisrs 3 pieds 8 pouces 6
lignes ) en avant du front des tentes , et vis-à-vis
de leurs demi-compagnies respectives.
Les cuisines serout placées et alignées à 14 mé-
tros ( 7 toises i pied 1 pouce 2 lignes ) en arrière
des tentes des sous-ofifciers-
Le brigadier-tromrettc) l'artiste vétérinaire,
les chefs- ouvriers, les vivandiers , ainsi que les
blanchisseuses attachées aux compagnies , campe-
ront sur un même alignement, à 16 mètres (8
toises i pied 3 pouces 1 ligne) es arrière des cui-
sines.
( 7 )
Les lieutenans et sous-lieutenanscamperont sur
un même alignement, à 16 mètres en arrière des
tentes des chefs-ouvriers', etc., et derrière leur
escadron respectif.
Les adjudans camperont au centre du régiment
sur l'alignement des lieutenans et sous-lieulenans.
Les capitaines camperont sur un même aligne-
ment , à 16 mètres en arrière des tentes des lieu-
tenans et sous-lieutenans.
Les officiers supérieurs, les adjudans-majors
le trésorier et le chirurgien , camperont sur un
même alignement, à 20 mètres ( 10 toises 1 pied
6 pouces 10 lignes) eu arrière des tentes des capi-
taines; savoir, le colonel vis-à-vis le centre du
régiment, ayant à sa droite et à sa gauche le ma-
jor, le trésorier et le chirurgien ; et les chefs d'es-
cadron vis-à-vis leurs escadrons respectifs , ayant
chacun à sa droite ou à sa gauche un adjudant-
major.
La tente de la garde de police, et celle destinée
à loger les prisonniers, seront placées au centre
du régiment, à une égale distance du front de ban-
dière et des faisceaux d'armes. La tente de la garde
de police sera à la droite.
Les étendards seront placés au centre du régi-
ment, sur la droite de la tente de police, et entre
cette tente et les faisceaux d'armes , mais plus près
des faisceaux d'armes.
Le chevalet du piquet sera placé sur l'aligne-
ment des faisceaux des compagnies, à la gauche
des étendards.
Les latrines pour les sous-officiers et cavaliers,
lorsque le régiment campera par demi-compa-
gnie , seront placées vis-à-vh le centre de chaque
escadron , à 66 mètres en avant du front de ban-
dière ; celles des officiers seront placées vis-à-vis
(8)
le centre de chaque escadron , à 36 mètres en ar-
rière de l'alignement des tentes des officiers supé-
rieurs. Mais lorsque le tégiment campera par com-
pagnie, il n'y a aura qu'une latrine de cavaliers, et
une d'officiers pour deux escadrons, qui seront
placées à la même distance que ci-dessus , ris-à-vis
le centre des deux escadrons. ( V. la planche 3.)
Les latrines seront entourées d'une feuillée.
D'après ces principes , il est facile de détermi-
ner l'étendue du camp d'un régiment, en front ou
largeur et en profondeur, quelle que soit la force
de ce régiment.
Etendue du camp d'un régiment de quatre esca-
drons, campé par demi-compagnie.
Le iront du camp présentera deux tentes pal'
compagnie, quatre tentes pour un escadron, et
seize tentes pour tout le régiment.
Les tentes ayant leur ouverture dans leur lon-
gueur, seront placées dans leur largeur sur le front
du camp. La largeur d'une tente est. de 3 mètres
9° centimètres (2 toises).
Il y aura deux rangées simples de tentes, sept
rangées jumelles, séparées chacune par une petite
rue d'un mètre 95 centimètres (i toise).
Huit grandes rues, et dans chacune deux ran-
gées de piquets pour les chevaux, faisant seize
rangées pour les huit rues.
Fropt du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 48 files-
Les quatre escadrons à 48 files donnent un front
de bataille de 192 files : par conséquent le front du
Camp, d'après ce qui a été établi dans les principes
généraux , doit être de 192 mètres (98 tois. 3 pieds
j ligne ).
( 9)
On nura ce front du camp de 192 mètres de la
manière-suivante :
Deux rangées simples de tentes à 3 mètres 90,
centimètres 7™ ^°C
Sept rangées jumeHes, à 9 mètres 74
à 75 centimètres (5 toises), y compris
les petites rues 68 20
Seize espaces de tentes aux piquets
pour les chevaux, à 2 mètres. 32 00
Huit grandes rues entre les piquets,
à jo mètres 5o centimètres ou 10 mètres
et de nI i. 84 00 -
Total pareil à la quantité de files que
donnent les quatre escadrons en bataille. 192 00
Profondeur 'du camp d'un régiment dont les
escadrons sont de 48 files.
Les tentes sont destinées pour huit cavaliers.
L'escadron étant de 48 files, il doit y avoir six
tentes par compagnie , et par conséquent trois
tentes de cavaliers dans la profondeur du camp.
La longueur d'une tente est de 5 mè-
tres 84 centimètres (3 toises) ci. 5m 84e
L'intervalle d'une tente à l'autre ,
destiné à placer le fourrage, dqit être
de 5 mètres 16 centimètres (2 toises
3 pieds 10 pouces 6 lignes). 5 16
Ce qui fait pour l'espace d'une tente,
et l'intervalle pour le fourrage de l'une ——————
à l'a u tre. 1 1 o
, L'intervalle pour le fourrage de la troisième et
dernière tente, doit être eu avant de cette tente,
( io )
de sorte qu'il y aura deux places de fourrages enl re
la dernière et Pavant-dernière tente, ainsi qu'il est
expliqué page 6. ( V. les planches).
D'après ces bases, l'énltuation de la profon-
deur du camp est bien simple.
Des faisceaux d'armes à la première ligne des
tentes. 9
Profondeur de trois tentes placées dans
leur longueur , y compris trois intervalles
pour le fourrage, à Il mètres 33
De la dernière ligne des tentes de cava-
liers aux tentes des sous-officiers. 6
Des tentes dessous-ofifciers aux cuisines. J 4
Des cuisines aux tentes des brigadiers-
trompettes, chefs-ouvriers, vivandiers, etc. 16
Aux tentes des lieutenuns, sous-lieu-
tenans et adjudans 16
Aux tentes des capitaines 16
Aux tentes de l'état-major du régiment. 20
Total i3o
Ainsi la profondeur du camp, depuis les fais-
ceaux d'armes jusqu'aux dernières tentes , est de
130 mètres (66 toises 4 pieds 2 pouces 5 lignes. )
front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 66 ifles.
Les quatre escadrons donnent en bataille 224
files. Le front du camp doit être, par conséquent,
de 224 mètres; ce qui fait 32 mètres de plus que
pour un régiment dont les escadrons sont de 48
files.
On répartira ces 32 mètres dans les espaces des
tentes aux piquets des chevaux , et dans la largeur
ie:; grandes rues.
( il )
Deux rangées simples de tentes
occupent ym 8oc
Sept rangées jumelles, y com-
pris les petites rues. occupent.. 68 20
76™
& On augmentera d;ull mètre l'espace des
tentes aux piquets pour les chevaux; ce qui
portera cet espace à 3 mètres au lieu de
deux, et donnera pour les seize espaces.. 48m
Il restera 100 mètres pour les huit grandes
rues entre les piquets; ce qui donnera 12
mètres 50 centimètres pour chaque rue, ci. 100
Total pareil. 224
Profondeur du camp d'un régiment dont les
escadrons sont de 66 files.
A 56 files par escadron , il doit y avoir sept
tentes par compaguie, qui seront placées de la ma-
nière suivante dans la profondeur du camp.
'La rangée simple de tentes de la droite , et la
rangée simple de celles de la gauche du camp,
seront chacune de quatre tentes. La première ran-
gée jumelle ne sera que de trois tenter. ; la seconde
rangée jumelle sera de quatre, et ainsi de suite
alternativement jusqu'à la dernière rangée simple,
qui se trouvera de quatre tentes.
Dans les rangées jumelles qui ne seront que de
trois tentes, on placera la troisième tente sur l'ali-
gnement de la quatrième tente des rangées qui en
ont quatre ; ce qui laissera un espace vide entre la
seconde et la dernière tente des rangées qui n'en
auront que trois. ( V. la planche a.)
La profondeur (lu camp sera augmentée d'une
longueur de tente, y compris son intervalle pour
fourrage, c'est-à-dire de 11 mètres.
( la )
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 64 ifles.
Les quatre escadrons donnent en bataille 257
files : par conséquent le front du camp doit être de
256 mètres ; ce qui fait 32 mètres de plus que pour
la formation à 56 files.
Ces 32 mètres seront répartis dans la largeur des
grandes rues.
Deux rangées simples et sept rangées jumelles
de tentes, y compris les petites rues , occupent
un espace de 76m -
Seize espaces de tentes aux pi- 124m
quets des chevaux. 48
Les grandes rues seront de 16 mètres
5o centimètres , ce qui fait pour les huit
rues 132
Total pareil 256
Profondeur du camp d'un régiment dont les
escadrons sont de 64 files.
Pour cette formation , il faut huit tentes par
compagnie ; ce qui donne quatre tentes par com-
pagnie dans la profondeur du camp, et quatre in-
tervalles pour le fourrage. La profondeur du camp
cera donc la même que pour la formation à 56 files;
et il n'y aura point de vide , le nombre de tentes
étant égal pour chaque demi- cory. p«,i gaie.
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de y 2 files.
Les quatre escadrons donnent 288 files : le front
du camp doit être de 288 mètres.
( '3 )
Deux rangées simples de tentes, sept rangées
jumelles y compris les petites rues, et seize es*
paces des tentes aux piquets des chevaux , don-
il e nt. : - 124111
Les grandes rues seront de 20 mètres
5o centimètres; ce qui fera pour les huit
rues. 164
Total pareil. 288
Profondeur du camp d'un régiment dont les
escadrons sont de j-i ifles.
Il faut neuf tentes par compagnie , ce qui fait
cinq tentes dans la profondeur du camp. Les deux
rangées simples seront de cinq tentes; les ran-
gées jumelles seront alternativement de quatre et
de cinq tentes; ce qui donnera dans les rangées
jumelles qui n'auront que quatre tentes, un espace
vide qu'on laissera entre la troisième et la qua-
trième tente, ainsi qu'il a été expliqué pour la
formation à 56 files, page 11. ( V. la pl. 2 ).
La profondeur du camp sera augmentée de n
mètres; c'est-à-dire de la longueur d'une tente,
y compris sun intervalle pour le fourrage.
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 80 files.
Les quatre escadrons donnent 320 files : le front
du camp doit être de 320 mètres.
Deux rangées simples de tentes 9 sept rangées
jumelles, y compris les petites rues , et seize
espaces des tentes aux^Jiiquets de chevaux don-
nent 124™
Les grandes rues seront de 2/j mètres
( «4 )
D'iutre part 124"»
et demi ou 5o centimètres, ce qui donnera
pour les huit rues. 106
Total pareil. 320
Profondeur du camp d'un régiment dont les
escadrons sont de 80 ifles.
Il faut dix tentes par compagnie ; par consé-
quent , cinq tentes dans la profondeur du cathp ,
ce qui donne la même profondeur que pour la for-
mation à 72 files.
Etendue du camp d'un régiment de quatre
escadrons, campé par compagnie.
Le front du camp présentera une tente par com-
pagnie } deux tentes pour un escadron, et huit ten-
tes pour les quatre escadrons du régiment.
Il y aura deux rangées simples de tentes, trois
rangées jumelles donnant trois petites rues, quatre
grandes rues, et dans chaque rue deux rangées
de piquets pour les chevaux faisant huit rangées
pour les quatre rues. ( V. la planche 3).
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 24 files.
Les quatre escadrons à 24 files donnent un front
de bataille de 96 files. Le front du camp doit être
de 96 mètres, c'est-à-dire moitié de celui d'un
régiment à 48 files par escadron , campé par demi-
compagnie. On prendra donc pour la largeur des
grélndes rues et pour l'espace des tentes aux piquets
Acs chevaux, les mêmes dimensions que pour le
( 15)
camp par demi-compagnie à 48 files ( voyez Il' 8),
et l'on aura
Deux rangées simples à 3 mètres 90 centi-
mètres 7m 80
Trois rangées jumelles, à 9 mètres
75 centimètres, y compris les petites
rues. 29 25
Huit espaces de tentes aux piquets
pour les chevaux, à 2 mètres r. 16 00
Quatre grandes rues, à M mètres et
demi ou 56 centimètres 42 on
Total 95 5
Pour avoir exactement le front de 96 mètres,
il manque, comme l'on voit, 95 centimètres.
Cette différence provient d'environ la moitié de
la petite rue qui, dans le camp , par demi-compa-
gnie , se trouve entre les tentes adossées du
deuxième et du troisième escadron. Cette fraction,
qui ne fait pas la valeur d'une file, ne mérite pas
qu'on y fasse attention, et qu'on la répartisse sur
le front du camp.
"Profondeur du camp d'un régiment dont les esca.
drons sont de 24 files.
Il doit y avoir trois tentes par compagnie, pla-
cées sur une même ligne dans la profondeur du
camp. Cette profondeur sera donc la même que
celle du camp d'un régiment campé par demi-
compagnie, et ayant 48 files par escadron. ( V,
page 9 , et les pi, i "le et 3. )
( >6 )
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de 3a files.
Les quatre escadrons donnent un front de 128 fi-
les ; celui du camp doit être de 128 mètres , moi-
tié du front d'un régiment dont les escadrons ont
64 files, et qui est campé par demi-compagnie ,
On se servira, par conséquent, des mêmes dimen-
sions que pour le camp par demi-coinpagnie d'un
régiment dont les escadrons sont de 64 files ( voyez
page 12 ), et l'on aura 127 mètres 5 centimètres ;
c'est-à-dire 95 centimètres de moins, faisant à
peu près la moitié de la largeur de la petite rue
qui sépare les tentes adossées du deuxième et du
troisième escadron.
Profondeur du camp d'un régiment dont les es-
cadrons sont de ?>a files.
Il faut quatre tentes par compagnie, qui doivent
être placées sur une même ligne dans la profon-
deur du camp. Cette profond eur sera donc la même
que pour un camp par demi-compagnie, lorsque
les escadrons sont de 64 files. ( V. page 12. )
Front du camp d'un régiment dont les escadrons
sont de :.ojz'les.
Cette formation donne la moitié des files d'un
régiment dont les escadrons sont de 80 files, c'est-
à-dire 160 files au lieu de 320 ; et par conséquent
le front du camp devant être réduit de moitié,
ne doit être que de 160 mètres.
On se servira des mêmes dimensions que pour
le camp par demi-compagnie d'un régiment à
80 files par escadron ( v. page i3 ), et L'lm aura
( 17 )
pour le front du camp 160 mètres moins 95 cen-
timètres , largeur à peu près de la moitié de la
petite rue du centre du camp.
Profondeur du camp d'un régiment dont les es-
cadrons sont de 40 files.
Il faut cinq tentes par compagnie) qui, se trou-
vant en profondeur sur une seule ligne, donnent
au camp la même profondeur que celle d'un camp
par demi-compagnie d'un régiment ayant 80 liles
par escadron. ( V- Page 14 )
Manière de camper les dragons à pied, et les
hommes à pied des autres régimens.
Les régimens de dragons sur le pied de guerre
ont, par compagnie. 46 dragons qui ne sont p<,s
montés, ci. 46
Deux tam bours , ci.*. a
.Unmaréchal-des-logis, ci 1
Deux brigadiers) ci. a
Total. 51
Les autres régimens reuvent, avoir également
des hommes non monfés, qui ne comptant pas
dans l'escadron, et qui se trouvant en sus de la
quantité de files auxquelles les escadrons sont por-
tés., ne doivent pas être comptés pour l'évaluation
du front du camp.
Les tentes des dragons àpied seront placées dans
leurs com pagnies respectives, à la queue de cellts
des dragons à cheval, à moins que le général,
d'après ses dispositions, ne juge à propos de les
( 18 )
faire placer en tête. Dans l'un et l'autre cas , la l'
profondeur du camp sera augmentée en raison de 1
la quantité de tentes qui seront placées dans cette jS
profondeur pour les dragons à pied ; mais on ne 11
laissera pas entre ces tentes d'intervalle pour le M
fourrage : on laissera entre elles, dans la profon- I
deur, une distance seulement d'un mètre 95 cen- i
timètres ( 1 toise), comme pour les camps de l'in- S
fanterie. r:
On logera dans chaque tente, comme dans l'in- j
fanterie, depuis douze jusqu'à quinze hommes:
de manière qu'il faudra à chaque compagnie de
dragons quatre tentes de plus pour les dragons
non montés , ce qui augmentera la profondeur du
camp de la longueur de deux tentes et d'une dis-
tance d'un mètre 95 centimètres, lorsque le régi-
ment campera par demi-compa gnie. Cetteaugmen-
tation sera de la longueur de quatre tentes et de
trois distances d'un mètre 95 centimètres, lorsque
le régiment campera par compagnie.
Lorsque les dragons à pied seront détachés, ils
camperont comme l'infanterie, d'après l'instruc-
tion qui lui est particulière.
Quant aux hommes non montés des autres ré-
gimens, leurs tentes seront toujours à la queue de
celles des hommes montés, et placées de la même
manière qu'il est prescrit pour les tentes des dra-
gons à pied.
Manière de tracer le camp. ,
Le camp de chaque régiment, tant pour le front
que pour- la profondeur, sera tracé au cordeaq.
chaque régiment aura un cordeau de front et un
cordeau de profondeur , divisés et marqués d'après
les dimensions des tentes et des rues.
( 19 )
Manière de tracer le front du camp.
* CORDEAU DE FRONT.
Pour un régiment de quatre escadrons à 48files f
campé par demi-compagnie.
Ce cordeau sera de 192 mètres, front du régi-
ment en bataille et de son camp.
Chaque escadron aura son cordeau particulier,
fait sur le grand cordeau du régiment-
La premièl':! marque rouge, placée près de la
boucle ou nœud qui forme l'extrémité du cor-
deau, indiquera l'alignement de l'encoignure de
la première tente de la première compagnie de
droite du premier escadron. (On suppose que le
camp se trace par la droite. )
La première marque rouge et noire ? placée à
i mètre 95 centimètres ( une toise ) de la rouge ,
indiquera la place du milieu des culs-de-lampe de
cette tenté.
La deuxième marque rouge. placée également
à 1 mètre 95 centimètres de la première rouge et
noire, indiquera l'alignement de l'autre encoi-
gnure de la première tente.
La première marque jaune , placée à 2 mètres
( 1 toise 1 pouce 10 lignes ) de la deuxième mar-
que rouge, indiquera l'alignement des piquets
des chevaux de la première moitié do la première
compagnie.
La deuxième marque jaune, placée à 10 mètres
5o centimètres ( 5 toises 9 pouces 5 lignes) de la
première , indiquera l'alignement des piquets des
chevaux de la deuxième moitié de la première
compagnie, ainsi que la largeur de la grande rue
dg cette compagnie, entre les deux piquets.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin