Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Instruction sur l'usage du sirop tonique et stimulant de Milot,... remède contre les suppressions, diminutions et retards des menstrues...

De
15 pages
impr. de A. Henry ((Paris,)). 1828. In-8° , 15 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

INSTRUCTION
SUR L'USAGE
DU SIROP
TONIQUE ET STIMULAIT
De M1LOT, ex-Pharmacien à Belley.
Demeurant h Paris.
REMÈDE CONTRE LES SUPPRESSIONS, DIMINUTIONS ET
RETARDS DE MENSTRUES ( ov RÈGLES ).
Avec la manière de s'en servir.
( la Bouteille i o fr.
PRIX DE < , ^ . ^ .„ „, .„
^ ' ^ / la Demi-Bou teille. . 5 ir.
e tirage à deux mille ).
Ce Sirop se trouve à Paris, chez M. SEGUIN, Pharmacien, ru»
Saint-Denis, n* Sig, près celle du Caire.
Et dans les Dépôts établi» dans les département.
1828.
Chaque bouteille est scellée d'un cachet por-
tant l'empreinte des lettres J. M. et de ces mots :
Sirop de MILQT, ex-Pharmacien.
L'étiquette et le Livret qui accompagnent la
bouteille sont signés par l'Auteur.
Nota. Les lettres de demandes doivent être affran-
chies et accompagnées de l'argent.
DU SIROP
TONIQUE ET STIMULANT
Manière de s'en servir.
JL/ ANS les diminutions, les retards et les supressions du
flux menstruel (ou règles), on prend une cuillerée à
houche de ce sirop . le soir en se couchant, une heure
au moins après avoir soupe, et deux cuillerées le matin
à jeun. Demi-heure après , on peut boire un bouillon
aux herbes ou bien une infusion de mauve, de violettes
ou de thé.
Après trois ou quatre jours d'usage, si ces doses ne
suffisaient pas pour procurer quelques évacuations
utérines, on les augmentera d'une demi-cuillerée le
soir et d'une cuillerée le malin. Les personnes douées
d'un tampérament fort, robuste , pourront en prendre
deux cuillerées le soir et quatre le malin.
Lorsqu'on aura obtenu l'effet désiré, on reviendra
à la dose simple d'une cuillerée le soir et deux le matin.
Ce traitement doit être continué avec la plus grande
exactitude jusqu'à parfaite guérison.
Les personnes qui ne pourront prendre ce sirop lout
pur, le délaieront dans une quantité d'eau égale à la
dose dont elles font usage.
Dans le commencement du traitement, un ou deux
lavemens pris chaque jour, faits avec une décoction
de feuilles de mauve, dans le premier seulement,
seront délayées deux ou trois cuillerées de ce sirop,
aideront puissamment à ramener l'écoulement mens-
truel. Lorsque l'acrimonie des humeurs sera diminuée
et que les matières dures et brûlées seront divisées, il
suffira de prendre un Lavement tous les deux ou trois
(4)
jours où cessera d'entrer le sirop, cependant le^s ma-
lades à qui ils répugnent peuvent se dispenser d'en faire
usage.
En prenant le sirop tonique et stimulant, tous les
autres remèdes dont on fait ordinairement usage, tel*
que bains de pieds , grands bains , saignées et sangsues
deviennent inutiles.
RAPPORT des Commissaires nommés par la Socié/é
de Médecine de hyon , pour examiner le Sirop
tonique et stimulant composépar M. MILOT.
D'après le rapport de la commission sur la com-
position et les propriétés médicales de ce sirop, la
société de médecine de Lyon , daus sa dernière séance ,
a délibéré de la manière suivante.
. Le Sirop tonique et stimulant composé par M. Milot,
Pharmacien à Belley, ne présentant clans sa composition
aucune substance capable de produire une autre mé-
dication que celle que s'est proposée son auteur , la
société pense que ce sirop peut être employé avec succès
toutes les fois que l'on doit tonifier ou stimuler quelques
uns des grands appareils du corps humain soil idiopa-
thiquemenl soit simpalhiquement. La Sociélé de Méde-
cine a cru devoir encourager M. Milot, et le remercier
de la confiance qu'il lui a témoignée en lui confiant la
recette de son sirop.
Délivré par M. le Secrétaire-général de la Société
de Médecine de Lyon.
lyon, le 10 janvier 182?.
Signé MONTAIN, D. M. P.,
Ex-Chirurgien en Chef de la Charité, Profes-
seur de matière médicale.
Vu par nous, Maire de la Ville de Lyon, pour la légalisation de
la signature de M. le Docteur Montain.
Lyon, le 11 janvier 1822.
Signé J. F. DIAN, adjoint.
(5)
INSTRUCTION
Sur l'usage du Sirop tonique et stimulant
de MILOT.
AJA découverte d'un remède contre une maladie qui
enlève chaque année à la société un grand : nombre de
personnes du sexe, doit exciter le plus grand intérêt
et fixer l'attention des hommes instruits dans l'art de
guérir.
La suppression ou le dérangement du flux menstruel
est une de ces affections qui tourmentent'les femmes
à des âges différens; les jeunes personnes , depuis quel-
ques années surtout, y sont fréquemment exposées, les
désordres qui en sont la suite ne se concentrent pas
sur la matrice seule , mais ils s'étendent encore à tous
les organes. Delà résulte une complication de maladies
dont le traitement est difficile et même rebelle à tous
les secours de l'art. Aussi le médecin se trouve souvent
forcé d'abandonner les malades aux soins de la nature ,
soit parce que les remèdes fatiguent sans procurer
aucun résultat avantageux, soit parce que les malades,
lassés de chercher dans les médicamens des sonlasre-
mens qu'ils ne peuvent leur procurer se décident à
les abandonner, et se résignent à tous les maux qui
viennent les accabler.
D'après ces considérations, nous avons pensé que
ce serait rendre un véritable service à la société que*
de trouver un remède qui put combattre cette mala-
die , ainsi que les affections secondaires dont elle se
complique toujours; un remède qui, lorsqu'il ne ra-
mènerait pas le flux des règles bien loin de nuire à
la personne qui en ferait usage, rétablirait, au con-
traire, sa santé délabrée ; un remède, enfin, qui fut

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin