Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

J. Rey-Delmas, député du département de l'Ouest de St-Domingue au Corps législatif, au Conseil des Cinq-Cents. (Cherbourg, les 7 vendémiaire-11 frimaire an 6.)

8 pages
1797. Haïti (île). France -- Colonies -- Histoire. Amérique -- Histoire. In-8 °. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

J. RET-DELMAS,
député du département de l'Ouest de Saint'
Domingue au aprps législatif,
AU CONSEIL DES CINQ-CENTS.
'Cherbourg ,le^j Oendémiaire, an 6 de la république française
une et indivisible.
CITOYENS LÉGISLATEURS;
La conduite oppressive des agens particuliers
du gouvernement à Saint-Domingue, notre
caractère, nos malheurs, notre dévouement
aux intérêts de la république et au salut
de cette colonie nous avaient fait espérer
de trouver en France un accès favorable
• auprès des pères de la patrie, et un ferme
appui contre l'injustice et l'intrigue : c'est
avec la confiance qu'inspire la vertu luttant
contre le crime, et avec le courage que la
vérité donne à ses défenseurs, que, bravant
les périls de la mer et les dangers de la
guerre, nous nous sommes chargés de porter
au tribunal de la nation la cause de Saint-
Domingue, avec les réclamations et le voeu
de nos commettans, et de dénoncer au sein
même du sénat français et au gouvernement
(2)
les ennemis de la colonie et les vrais auteurs
des troubles qui Pont agitée ; mais par une
fatalité cruelle, tout a concouru à frustrer
notre attente ; et tandis qu'une influence
maligne s'est répandue sur nous en étouffant
nos réclamations et nos plaintes , l'erreur
assure aux malveillan.s l'impunité et le
succès , et prépare à notre infortuné pays
une nouvelle série de malheurs.
Oui, CITOYENS LÉGISLATEURS, j'oserai
Vous dire avec l'énergie et la franchise qui
caractérisent le vrai républicain, que la main
invisible qui nous repousse, en écartant des
vérités dont dépend le salut de Saint-Do-
mingue , organise en secret les clcmcns de
nouvelles divisions et de nouveaux désastres.
Eh ! comment ne pas prévoir les suites
funestes des mesures qui contrarient si évi-<
demment l'intérêt de cette colonie, lorsque
-le -sort de ses habitans se trouve entre les
mains de quelques ambitieux qui ont naguère
rallumé parmi nous les feux de la discorde
et de la guerre civile .'
Comment concilier la justice d'un gouver-
nement populaire,, basé sur les loix protec-

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin