Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

L'Année :1792: +mille sept cent quatre-vingt-douze+ morte dans l'impénitence

8 pages
[S.l., 1793?]. 1793. 8 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

1.~ 1." N
rjÉmiV N 'Ë E 179
9 ^1 \YÏ
^JDANS L'IMPENlTENpi
<~/
Telle vu telle fin..
A
c
E fut le 19 décembre dernier, que l'année
1792 se trouvant rrès-mal , fit appeller les
doreurs de la faculté.
, Après avoir observé que les yeux de la mam
lade étoient égarés, la langue pestilentielle,
les membres gangrenés, ils opinerent qu'elle
n'avoit plus que quelques jours à vivre,
& par un prodige inoui, quoiquè médecins, ils
pleurerent en se retirant ; car ils étoient gran-
ctement démocrates ; cependant, pour faire
valoir une antique convention passée entre
eux & les apothicaires, ils ordonnèrent des
juleps, des élixirs, des ipotions, mais sans
parler de confession, uiage qui tenoit trop
à l'ancien régime, pour n'être pas absurde.
Des amis qui dans ce moment entouroient
( » )
la malade, se regardèrent, & connoissant fan
extrême répugnance pour tout ce qui rappelle
la religion , n'oserent lui porter cette affli-
geante nouvelle.
Le croira-t-on ? Il n'y eut qu'un procu-
reur , qui ayant encore quelques grains de
foi , se ressouvint que le bon vieux Saturne
avoit entendu les conférions des années pré-
cédentes , c'est-à-dire, des aïeules de 1792,
se détermina a l'aller trouver. Saturne occupé
à régler des horloges, comme le pere du
tems , prête l'oreille , & dès qu'il entend
parler de confession, s'écrie : eh ! pour qui ?
il n'y a plus que les personnes timorées qui
se confenent, & où les trouver ? Ce ne fera
ni parmi les philosophes, ni parmi les beaux
esprits, & ce n'est sûrement ni au club des
Jacobins, ni à la Convention nationale qu'on
requiert mon minifiere.
D'ailleurs, je ne veux entendre ni aristocra-
tes, ni démocrates , ni répubiicains, ni monar-
chiens , tous gens de parti , qui de leurs opi-
nions en font des vertus, qui prennent la
haine pour du zèle , de la fureur pour du
patriotisme, l'enthousiasme pour la vérité.
Le procureur embarrassé balbutie tout en
remblant , le nom de l'année 17^2. A ce
mot, Sartune ne se connoît plus, il se leve,