Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La députation batave à la Société des amis de la liberté et de l'égalité de Paris . Le 24 décembre 1792, l'an Ier de la république française

9 pages
Impr. de H.-J. Jansen (Paris). 1793. France (1792-1795). 9 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

A
ÈiAâRÉPUTATION
B A T A V E,
A la Société des Amis de la Liberté
et de VEgalité de Paris.
v.
Le 24 Dicembre 1792 ; l'an ifI. de la République Française.
t »
CITOYENS,
'J Vous nous avez permis, dans votre avant.
dernière séance, de nous asseoir fraternellement
au milieu de vous ; vous avez bien voulu en-
tendre le tableau rapide que nous vous avons fait
ce la situation des esprits dans la République
( 1 )
Batave. Nous vous .avons exposé ce que nos
frères de la Hollande attendent d'une nation
régénérée , qui a solemnellement promis , à
tous les peuples , aide et secours pour la con-
quête de la liberté.
Après avoir reçu de vous ces marques de
fraternité , nous avons vu la discussion s'enga-
ger sur le grand objet qui nous amenoit. Des
membres respectables de cette société, dont les
noms , chers à la patrie, sont aussi en vénéra-
tion chez nous, ont occupé la tribune sur ce
même objet. Le résultat commjin de leurs opi-
nions a été, « qu'avant que la France pût se
» déterminer à une démarche révolutionnaire
« en faveur des Bataves , elle devoit péser mû-
» rement , et sérieusement, les inconvéniens
5) qu'une telle entreprise pouvoit présenter dans
3) les circonstances actuelles. » - En outre 1
ces membres ont élevé quelques objections,
qui exigent de notre paît des cchiircissemens.
Nous allons vous les retracer en peu de mots,
et nous y répondrons d'une manière concise.
La matière est assez grave, et touche d'assez
près l'intérêt direct de la Nation Française pour
mériter quelques instans d attention- Ces objec-
tions principales sont :
jo. Que les députés Bataves ne paroisseut pas
(3)
A a.
munis de pouvoirs légaux de leurs commettans
pour agir ou faire agir en leur nom.
2°. Que la situation intérieure de la France>
les propres dangers qui l'occupent dans son
sein et au - dehors demandent la plus grande
prudence dans le parti qu'elle doit prendre en-
vers la Hollande.
3o. Pourquoi les patriotes Bataves, qui ont
chez eux de l'argent et des moyens , ne font-
ils pas leur révolution eux - mêmes ? ou pour-
quoi n'offrent-ils pas cent millions à la Nation
Française, pour lui donner les moyens de l'ef-
fectuer ?
4°. La France ne risque-t-elle pas d'augmen-
ter le nombre de ses ennemis , en provoquant
l'Angleterre et d'autres puissances par l'attaque
de la Hollande ?
5°. Quels sont les garans que le peuple Ba-
laye est prêt ou veut même insurger ?
6°. Enfin, quelques reproches sur la conduite
des Hollandois envers la France. — Nous serons
courts et simples dans nos réponses.
Le premiei point est , que les deputés Ba-

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin