Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le bulletin impérial, ou La campagne de soixante jours ; stances héroïques. Par L.-D. C***

De
16 pages
impr. de Fauré (Paris). 1806. 16 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

LE BULLETIN
IMPÉRIAL,
O 17
LA CAMPAGNE
DE SOIXANTE JOURS;
STANCES HÉROÏQUES.
PAR L. D. C*****.
Prix 60 centimes.
A PARIS,
CHEZ FAURÉ, Imprimeur, au local du Châtelet.
Et Chez les MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.
1806.
Deux exemplaires de cet Ouvrage ont été
déposés à la Bibliothèque Impériale.
O
.1 STANCES.
i.
SOLDATS ! braves Guerriers ! la trompette autrichienne
Provoque les Combats,
Et de votre allié, le Despote de Vienne
Envahit les Etats.
I I.
D'un ténébreux complot, trame de perfidie,
Forfait de l'or anglais,
Que Munich (1) soit vengée! alors qu'on l'humilie,
La honte est aux français.
I I I.
Français ! que de Houlogne (2) à Munich se prépare
La chute d'Albion:
Partez ! et montrez-vous à l'Autrichien avare,
Dignes de votre nom.
IV.
Qu'à l'Anglais corrupteur, la vengeance éclatante
Porte le coup fatal !
L'ordre est : Munich, honneur ! l'armée impatiente
S'ébranle à ce signal.
(4)
V.
Tel qu'un torrent grossi, de la roche escarpée,
Descend à gros bouillons :
Tels on voit se porter, dans la plaine agitée ;
Les nombreux bataillons.
VI.
L'audace dans les yeux, sous un Chef intrépide,
Ils ont hâté leurs pas ;
Son grand nom les précède : on croit revoir Alcide f
Vengeur des attentats.
VII.
Bientôt le Rhin franchi, sur sa rive étonnée,
Voit flotter leurs drapeaux;
L'espace a disparu sous la marche forcée:
Rien n'arrête un Héros.
VIII.
Général et Soldat, ardent, infatigable,
Il brave les saisons :
L'œil à tout ; s'exposant : son courage indomptable
Va punir les affronts.
1 X.
La foudre gronde, approche et sème l'épouvante :
Quel sera votre sort ?
Tremblez ! déjà l'éclair fend la nue et serpente,
Précurseur de la mort.
(5)
X.
Ulm, Memmingen(3) et Lintz (4), impuissantes barrières,
Vous résistez en vain:
Ployez sous le Vainqueur ! vos bandes prisonnières
Auraient vécu demain.
XI.
Mais à l'humanité s'il en coûte une larme, (5)
Il se rend à sa voix ;
Le sang est épargné , le malheur le désarme :
Exemple pour les Rois !
XII.
Des Français valeureux, les rapides cohortes
Répandent la terreur ;
Tout fuit à leur aspect : Munich , ouvre tes portes
A ton Libérateur !
XIII.
Quel tribut attend-il de ta reconnaissance ?
Loyauté, Sentiment : (6)
C'est là le prix que met à son appui la France
Qui jamais ne le vend.
XIV.
Potentats de l'Europe ! un Héros vous efface,
Assis à votre rang:
Sans en être jaloux, de le voir à sa place,
Il eût été plus grand.
( 6 )
XV.
Par des faits glorieux, quand aux honneurs suprêmes
On a su s'élever ,
Celui qui les obtient, donnant des diadèmes, (7)
Est digne d'en porter.
XVI.
L'Aigle victorieux a déployé ses ailes ,
Dans les airs balancé ;
Il plane) et dans son vol, sur des palmes nouvelles,
Il s'abat reposé.
XVII.
Vendémiaire, 6 mois conservé dans l'histoire !
Tu survis à ton nom : (8)
Mais chacun de tes jours , marqué par la Victoire , (9)
Est à Napoléon.
XVIII.
Des rives de l'Iser, à celles de la Drave,
Moissonnant des lauriers ;
Tout cède à sa puissance ; il ne voit plus d'entrave
A ses exploits guerriers.
XIX.
Le Danube enchaîné, levant sa tète humide,
Reconnaît le Héros : (10)
A ses lois il soumet son empire liquide ,
Et l'orgueil de ses flots.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin