//img.uscri.be/pth/7f3c5769bec715d460712cd1374a8d4c19915f04
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les aveuglemens des hommes , odes. Par Eug. Cortambert

De
11 pages
chez tous les libraires (Paris). 1822. 12 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

LES
AVEUGLEMENS
DES HOMMES,
ODES.
IMPRIMERIE DE POULET,
QUAI DES AUGUSTINS, W°. 9.
LES
AVEUGLEMENS
DES HOMMES,
»
ODES.
PAR EUG. CORTAMBERT,
J'eusse aimé les humains s'ils aimaient la vertu.
GILBERT.
A PARIS,
CHEZ TOUS LES LIBRAIRES.
1822.
AVERTISSEMENT.
J'A URAIS trop à dire, si je voulais retracer
tous les aveuglemens des hommes: aussi je me
borne à attaquer les plus grands. D'abord, je
ne puis voir sans indignation qu'il y ait encore
des mortels assez pervers pour nier qu'il existe
un Ètre Suprême ; j'ai tâché, dans ma première
Ode, de confondre ces insensés. Dans les deux
autres, j'ai voulu inspirer le mépris des gran-
deurs , faire voir que le bonheur ne consiste pas
dans la fortune, j'ai voulu enfin
Venger l'humble vertu de la richesse altière.
Puissé-je convaincre les hommes de leur folie!
Puissent-ils comprendre que la vie passe comme
un songe, et que ces richesses, ces honneurs,