Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les Fêtes d'Orléans du mois de mai 1868, à l'occasion du concours régional, de la fête de Jeanne d'Arc, de l'exposition d'horticulture et de la visite de Leurs Majestés l'Empereur et l'Impératrice. (Par René Agnès.)

De
15 pages
impr. de F. Renou (Beaugency). 1868. In-8° . Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

LES
FÊTES D'ORLÉANS
DO MOIS DE MAI 4 808
-LES
FÊTES D'ORLÉANS
DU MOIS DE MAI 1868
LES
FÊTES D'ORLÉANS
DU MOIS DE MAI 1868
A L'OCCASION DU
MmmU REGIONAL^
DE LA
1111 MMM l'Ait
DE L'EXPOSITION D'HORTICULTURE
ET DE LA VISITE DE LEURS MAJESTÉS
L'EMPEREUR ET L'IMPÉRATRICE
; BEAUGENCY
FÉLIX RENOU, IMPRIMEUR
18G8
A
MONSIEUR VIGNAT
MAIRE DE LA VILLE D'ORLÉANS
Officier de la Légion d'honneur
A TITRE DE SOUVENIR
D'UNE BELLE ET MÉMORABLE ÉPOQUE DE SON INTELLIGENTE
ET HONORABLE ADMINISTRATION.
Nos fêtes sont pour vous un vrai titre de gloire,
Vous avez dans nos murs reçu nos souverains.
Pour mieux en conserver parmi nous la mémoire,
J'en ai fait un récit en vers alexandrins.
Monsieur, si vous daignez en accepter l'hommage,
Mon coeur sera flatté d'une telle faveur ;
Il attache un grand prix à votre « patronage, »
Ne le refusez pas à votre serviteur.
" R.. AGNÈS
Orléans, lo 15 mai 1868
LES
FÊTES D'ORLÉANS
Pour fêter son concours Orléans se réveille,
A tous il veut offrir merveille sur merveille.
Nos aimés souverains devant nous venir voir,
Partout on se prépare à les bien recevoir :
Des arcs de triomphe, ornés d'un vert feuillage
Déjà sont tout dressés pour fêter leur passage.
A la porte Bannier s'érige en ce moment
Au milieu de la place un doublé monument.
De l'artiste Roguet 1, trop tôt mort pour sa gloire,
Une oeuvre enfiu viendra rappeler la mémoire.
D'Orléans la statue, après un long-sommeil,
Doit au grand jour demain jouir d'un beau réveil,
Ne désespérons point, la justice attendue,
Souvent lente à venir, tôt ou tard est rendue -
A l'homme de talent que la mort sans pitié,
Tout jeune encore enlève à l'art, à l'amitié ;
Le piédestal de l'oeuvre, en sources jaillissantes,
Verse dans un bassin ses eaux rafraîchissantes ;
Fontaine allégorique, à quatre angles égaux,
Figurant la cité nous dotant de ses eaux.
J'aime à te saluer,,bienfaisante déesse,
Prodiguant tes trésors aux jours de sécheresse I
1 Sculpteur, grand prix de Rome, né à Orléans, mort a, vingt-six ans.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin