La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Les Origines des Aquitains : ethnogénie de l'Aquitaine primitive

De
172 pages
MÉMOIRES DE LA SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE FONDÉE EN 1859
RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT
d'i.TILITÉ
PUBLIQUE
ETHNOGÉNIE
DE
L'AQUITAINE
PAR
A.
PRIMITIVE
CASTAING
VICE-PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ lÙ-TIlNOGK.U'IUl
PARIS
MAISONNËUVE ERÈRES ET
25,
Q.UAI
I
Cil.
LECLERC ÉDITEURS
.
LIBRAIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE
V <>1
1
AIR!
- S
s s
:.
MÉMOIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE
FONDÉE EN
N° 5
1859
RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT D'UTILITÉ PUBLIQUE
LES ORIGINES DES AQUITAINS
Œï^nogénie de
Alph.
Vice-Président de
Tjplquifaine
PAR
primitive
CASTAING,
la
Société d'Ethnographie.
PARIS MAJSONNEUVE FRÈRES & CHARLES LECLERC,
LIBRAIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE
2 5,
ÉDITEURS,
Quai
Voltaire, 2 5
SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE
RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT d'uTILITÉ PUBLIQUE.
^N*V^^%i«W
ETHNOGÉNIE DE L'AQUITAINE PRIMITIVE
par A. C'ASTASXG.
Mém.
de la Soc.
rl'Etli.
-
I.
— 1884.
2i
*
r
MEMOIRES DE LA SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE
FONDÉE EN
N«>
1859
RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT D UTILITÉ PUBLIOUE
5
LES ORIGINES DES AQUITAINS
(Sî^nocfénie de l'jlqtûïaine primitive
par
Alph.
CASTAING
Vice- Président de la Société d'Ethnographie
INTRODUCTION
I.

La question des Origines de
l'Aquitaine n'est point de celles
que Ton résout instantanément. L'insuffisance des instruments historiques, l'incertitude d'un grand nombre d'attributions, l'état peu ...
Voir plus Voir moins
MÉMOIRES DE LA SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE FONDÉE EN 1859 RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT d'i.TILITÉ PUBLIQUE ETHNOGÉNIE DE L'AQUITAINE PAR A. PRIMITIVE CASTAING VICE-PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ lÙ-TIlNOGK.U'IUl PARIS MAISONNËUVE ERÈRES ET 25, Q.UAI I Cil. LECLERC ÉDITEURS . LIBRAIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE V <>1 1 AIR! - S s s :. MÉMOIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE FONDÉE EN N° 5 1859 RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT D'UTILITÉ PUBLIQUE LES ORIGINES DES AQUITAINS Œï^nogénie de Alph. Vice-Président de Tjplquifaine PAR primitive CASTAING, la Société d'Ethnographie. PARIS MAJSONNEUVE FRÈRES & CHARLES LECLERC, LIBRAIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE 2 5, ÉDITEURS, Quai Voltaire, 2 5 SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT d'uTILITÉ PUBLIQUE. ^N*V^^%i«W ETHNOGÉNIE DE L'AQUITAINE PRIMITIVE par A. C'ASTASXG. Mém. de la Soc. rl'Etli. - I. — 1884. 2i * r MEMOIRES DE LA SOCIETE D'ETHNOGRAPHIE FONDÉE EN N«> 1859 RECONNUE COMME ÉTABLISSEMENT D UTILITÉ PUBLIOUE 5 LES ORIGINES DES AQUITAINS (Sî^nocfénie de l'jlqtûïaine primitive par Alph. CASTAING Vice- Président de la Société d'Ethnographie INTRODUCTION I. — La question des Origines de l'Aquitaine n'est point de celles que Ton résout instantanément. L'insuffisance des instruments historiques, l'incertitude d'un grand nombre d'attributions, l'état peu avancé des études opposent de grands obstacles. Mais, déjà, l'on constate que actuel des recherches est défectueux ; le terrain solide. il faut un point d'appui plus Tel détails est l'objet du présent travail ; laissant provisoirement de côté les et de l'ordre physique, intellectuel il moral, éléments d'une étude les faits complète d'Ethnographie, l'origine des populations fisent. ; se renferme dans qui établissent lui suf- l'histoire et ses annexes immédiates La question est hantée par un fantôme qui s'appelle l'Origine ibé; rienne des Aquitains plusieurs ont cru le voir, les autres en jurent de confiance ou suivant un mot d'ordre. De nombreuses la nuits passées au : milieu de ces ruines m'ont démontré l'inanité de légende il n'y a là ni 184 corps, ni esprit ; MÉMOIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE. c'est un simple cauchemar, produit d'une l'on n'est pas près d'en convenir ; science indi- geste. Je sais bien que il est si doux de com- rééditer tranquillement ce qui se répète depuis des siècles, et plus mode que mons d'y aller voir. Et puis, tant de réputations y sont engagées, qu'on défendra l'erreur jusqu'au dernier souffle. la vérité. En attendant, procla- Les Aquitains sont des Gaulois, non pas identiques à ceux de telle ou telle autre branche, mais de la môme grande famille. Il y a des différences détails de métissages ; les caractères généraux sont les mêmes : les et de langage, de mœurs, de croyances font qu'ils sont Aquitains Galls, Belges ils non pas ou Bretons. le Plus tard, ont reçu nom de Gascons. La révolution qui leur valut ce titre n'a pas de racines plus profondes que celle qui les dépouilla du titre d'Aquitains, pour en revêtir les riverains de la Vienne et de la Loire, simple revirement de locutions administratives. tains Du reste, Aqui- ou Gascons, ils n'ont avec les Basques d'autre rapport que celui d'un les voisinage plus ou moins immédiat avec autres peuples d'Espagne ; que les relations établies par les invasions aquitaines en particulier, et cel- tiques en général, de l'autre côté des Pyrénées. II. — L'histoire de l'Aquitaine ses antiquités primitive est assurément très pauvre tel ; néanmoins, forment un contingent, que leur annexion à le J'expose, sous forme de notes ou de digressions, rendrait insaisissable. : informations ont été recueillies dans une seconde partie la forme alphabétique en a fait un dictionnaire. la Quant à l'exposé même, convenir. Mais ce n'est leur succession : méthode chronologique pouvait seule pas assez que d'énumérer les faits dans l'ordre de les il faut que autres notions viennent chacune à sa date, A. CASTAING. — LES ORIGINES DES AQUITAINS. elles 1 85 qui est le seul moment où expriment les la réalité des choses. Sévèreet ment observé, dont la ce procédé prévient contradictions les obscurités plupart des auteurs ne se sont pas dégagés jusqu'à présent. Ainsi, c'est presque toujours avec raison que l'on accorde créance aux délimitations ecclésiastiques antérieures à 1789. le Dans l'organisa- tion administrative des successeurs de Constantin, [diœcesis) fut diocèse impérial les adopté le par l'autorité et ecclésiastique, qui en maintint limites, pendant moyen-âge les temps modernes, sauf des modifi cations qui appartiennent à l'histoire. Mais cela ne répond nullement et aux divisions employées antérieurement, ethniques de l'époque de Jules César. ce Il surtout aux répartitions : faut distinguer les dates c'est que j'ai fait. III. — On reproche à quelques-uns de nos devanciers d'accorder la une importance exagérée à tions ressemblance des noms, dans Il les attribun'xi de localités et de peuples. : est vrai qu'isolé, ce caractère qu'une médiocre importance mission, la le cas fortuit, l'inexactitude de la trans- multiplicité des ; mêmes formes en valeur. des lieux divers, font naître le doute mais l'appui que des circonstances d'un autre genre Il donnent à la conjecture en relève la faut, du reste, se gar- der de chercher, dans ces noms, des chefs-lieux ou des contrées ethniques ou politiques ; le plus souvent, ils indiquent des points limitrophes dont voisines. l'indication fut fournie par les communautés : Je n'abuse point des étymologies il eût été facile d'en donner un sûre.s grand nombre ; mais je n'ai admis que celles qui sont absolument ou du moins très probables. C'est assez dire qu'il n'en est pas une seule qui soit empruntée au basque. tis Quant aux origines ; celtiques, je ne garan- pas celles de l'ancienne école les autres reposent sur la Grammaire l86 MÉMOIRES DE LA SOCIÉTÉ D'ETHNOGRAPHIE. laquelle constitue, Celtique de Zeuss, comme on le sait, la Loi et les Prophètes. La première des les cartes ethnographiques jointes à ce travail et celles confond données de César de Pline. C'est que la nomenclature de ce se rapportent à la dernier est empruntée aux Mémoires d'Agrippa qui même époque La et donnent l'état ethnique de l'Aquitaine, au moment de l'occupation romaine. carte dite de l'époque gallo-romaine prolonge ses indications jus: qu'à l'invasion des Barbares venue en dernier lieu, l'invasion des Vas- cons est si restreinte qu'elle ne change rien à l'ensemble. été Un peu pement à lui de linguistique n'eût pas de reste ; mais, le sujet le étant très vaste, je n'en dis qu'un mot, laissant à une étude spéciale dévelop- donner.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin