//img.uscri.be/pth/b7843a2e6133050b857a06e7b929b8a3ab1582f4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Mademoiselle Honorine, actrice des théâtres du Palais-royal et des Variétés, par papa Jupin...

De
15 pages
impr. de Caisson et Mignon (Nice). 1868. Honorine, Melle. In-8° , 14 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

71
I-IONORINE
-
Adrice des IhéiUvcs du I Pal Pain,—Vie cl ^eS
1-ar
papa JSȔS-
-7%tt-uLI4-il14 ,..ell e
fi îles Varias
e
,ONOpNE
,\es "ar\H(,S
-
\cVT\cc des lta«lWM,is 4« '»taw* ■ V(>Vfl\ V pl AM ariH '.S
PAPA JtJPtN.
Flattez ou CriU le vrai ('II\ c,l Gill ph le
JULES 1\I.SSI.
A
MLLE HONORINE
L'envie jalouse — qui nacquit un jour du
désir et de l'impuissance — cause plus
spécialement aux artistes des douleurs im-
méritées; mais un tourmenteur qui les
poursuit sans trêve, c'est l'Art lui-même.
Vous avez su fléchir ce Maître despote
au moyen de vos douces cajoleries, dont
le charme est accru par les heureuses
dispositions que vous tenez de dame Nature.
JUPIN.
Ie HONORINE
ACTRICE DU PALAIS-ROYAL ET DES VARIÉTÉS.
Je vais vous raconter l'histoire de Mllu Honorine,
ma compatriote, de l'actrice qui a fait rougir,
jusqu'au blanc des yeux, le proverbe en apparenee
inoffensif, mis en circulation par N.-S. Jésus-
Christ:
« Nul n'est prophète en son pays! »
Cela commence comme une fable du bon vieux
temps:
Il était une fois dans la ville de Nice, un tout
petit type d'andalouse, une inspiration de Bau-
marchais, deux coups de brosse de Velasquez,
avec des sourcils véloutés, deux yeux brillants
comme braise, des quenottes nacrées, des lèvres
à rendre folles les plus vermeilles grenades, le
6
teint chaud d'une nature méridionale, une che-
velure noir-bleue, une taille de guêpe, un vrai
petit joujou du bon Dieu, adorablement jeune,
capricieusement enfantin, la pupille de Bartholo
rêvant d'Offenbach, Honorine enfin!
Honorine — ou plutôt Norine tout sec — venait
chaque jour s'asseoir parmi ses compagnes mo-
distes comme elle, dans un magasin de modes,
rue du Pont-Neuf, 3, aujourd'hui remplacé par
un élégant tailleur de vestons courts.
Elle se détachait — d'après un témoin ocu-
laire — du milieu de ses compagnes, comme
une rose dans le centre d'une corbeille de
marguerites.
Norine était naïvement rouée, remplie d'ingé-
nuité; sa voix perlée avait des inflexions si
caressantes que rien que de l'entendre vous
dire « bonjour monsieur » on se sentait remué
jusqu'au dernier fond de l'âme.