//img.uscri.be/pth/a57d8fd4eba82491089910e50db22cd7c27c4a39
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Mort de Tibulle , imitation d'Ovide, par A. L. P.

9 pages
impr. de Fain (Paris). 1830. 7 p. ; in-4.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

\ /"
MORT
DE TIBULLE
MORT
DE TIBULLE.
Si la mort de Memnon et du fils de Thétis,
Par un cruel destin dans leur printemps ravis,
A coûté jadis à leurs mères
De longs regrets et des larmes amères ;
Si nos maux quelquefois ont attendri les dieux,
Fais entendre en ce jour, ô plaintive Elégie,
Tes accens les plus douloureux;
Laisse au hasard flotter tes longs cheveux ;
Sous tes voiles de deuil parais ensevelie :
Ah ! jamais de gémir tu n'eus tant de raison.
Ton plus cher favori, la gloire de ton nom,
Tibulle enfin n'est plus. La Parque impitoyable
De son fatal ciseau vient de trancher des jours
A l'amitié si chers , et si chers aux amours.
Vénus est tout en pleurs; son fils inconsolable