Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Notice biographique sur M. le Dr Noble père, lue à la Société des sciences naturelles de Seine-et-Oise,... 5 avril 1853 , par le Dr Louis Penard,...

De
10 pages
impr. de Montalant-Bougleux (Versailles). 1853. Noble, Louis-Aug.. In-8° , 9 p..
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

sur
Lue à la Société des Sciences naturelles de Seine-et-Oise,
DANS SA SEANCE DU 5 AVRIL 18D3,
PAR LE D. LOUIS PENARD,
SECRÉTAIRE DE LA SECTION DE MÉDECINE.
VERSAILLES,
IMPRIMERIE DE MONTAL ANT-BOUGLEUX,
6, Avenue de Sceaux.
1853
NOTICE BIOGRAPHIQUE
SUR
LUE A LA SÉANCE DU 5 AVRIL 1853,
PAR LE D. r LOUIS PENARD
Secrétaire, de la Section de Médecine,
MESSIEURS,
Pour raconter dignement les événements et les phases
d'une existence passée, il faut y avoir assisté comme té-
moin, en avoir été le contemporain pour ainsi dire. A ce
titre, il peut sembler étrange que j'aie accepté la tâche
de retracer ici la vie de M. le docteur Noble père, l'ho-
norable et bien aimé collègue que nous avons récem-
ment perdu. Je l'ai fait pourtant sans hésitation, d'abord
parce qu'il n'appartient pas à votre secrétaire de discu-
ter un devoir que vous lui avez imposé, quelque péril-
leux d'ailleurs que cela puisse devenir pour lui-même
de l'accomplir, mais ensuite et sur-tout parce que je
suis de ceux qui dans les fils aiment la piété filiale, dans
les jeunes gens le respect des vieillards, et dans les élè-
ves la reconnaissance et le souvenir du maître. — Au
début de ma carrière médicale, élève de quelques jours
à peine, à l'Hospice de Versailles, j'ai vu en M. No-
ble un chef qui, depuis long-temps déjà, avait vieilli
dans cette maison des pauvres, augmentant chaque jour
ses droits à l'estime de tous, et devant y passer encore
de longues années, comme pour montrer sans doute
aux jeunes générations d'élèves de quel respect pouvait
s'entourer un homme persévérant et laborieux, et quelle
affectueuse sympathie pouvait s'acquérir et se conserver
un coeur à la fois simple et digne. Souffrez donc, sans
vous en étonner, que j'apporte à sa mémoire le tribut
de ma vénération.
Louis-Auguste'Noble, mort le 12 mars 1853, médecin
en chef de l'Hospice civil, membre correspondant de
l'Académie de médecine, membre du Jury médical,
membre du Conseil d'hygiène départemental, membre
titulaire de la Société d'Agriculture et des Arts, de la
Société des Sciences naturelles et médicales, de celle
d'Horticulture, ancien chirurgien-major delà garde na-
tionale, chevalier de la Légion-d'honneur, est né à Ver-
sailles, le 2 octobre 1782. Cette date mettait son en-
fance en face d'événements gigantesques, dont l'in-
fluence poussait violemment son éducation hors des
voies ordinaires ; en effet, un peu avant et un peu après
lui, il n'y avait qu'à se laisser aller à l'habitude et au
courant des choses pour recevoir une part de l'éduca-
tion publique ; mais de son temps, à l'époque où il était
enfant, jeune homme, il fallait étudier, s'y mettre avec
ardeur, pour apprendre et savoir, car l'ordre social
ailait être profondément atteint, et même bouleversé.
Il était vraiment bien question à cette heure d'instruire
ou d'écouter; Lycées, écoles, maison d'éducation, tout
était fermé, tout avait disparu emporté par la tourmente
révolutionnaire. A Versailles, cependant, l'instruction
avait fait timidement un petit effort, et ce qu'on appelait
l'école centrale de Seine-et-Oise s'était installée dans ce
château, où la vieille monarchie, frappée à la tète, ve-
nait de s'écrouter. Le jeune homme profita vaillamment

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin