Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

NUMA-POMPILIUS
AU PALAIS DES TUILERIES.
Cflra Deûm soboles!
OALUT, jours fortunés consacrés au dieu Mars !
Non, jamais le retour de la saison nouvelle ,
De plus d'appas orné, n'offrit à nos regards
De spectacle aussi doux, ni de fête plus belle!
Salut présage heureux d'une paix éternelle !
Tandis qu'en ces jardins par le Nôtre embellis ,
Chaque jour, accourant, le peuple de Paris
Par mille cris d'amour montrait son alégresse ,
Et que les coeurs français volaient de toutes parts
Sur les pas adorés d'une auguste Princesse,
Alliant la douceur, la grâce enchanteresse,
A la noble fierté de l'aigle des Césars ;
Des Français, des Romains partageant l'espérance,
J'admirais le génie, âme de ce concours :
Doublant encor l'éclat de ces premiers beaux jours,
Et saluant, au nom de Rome et de la France,
(4)
Le plus joli bouton qu'ait offert le printems,
J'associais mon coeur à tous les coeurs contens !
Je hâtais par mes voeux la superbe journée
Où de NAPOLÉON l'épouse fortunée,
Mêlant à ses lauriers la plus charmante fleur,
Allait du roi des rois étendre le bonheur !
Du Héros qui remplit l'univers de sa gloire
Je relisais alors les faits miraculeux ;
Je mouillais de mes pleurs ces pages où l'histoire
Burine les leçons de nos derniers neveux ;
Et j'y voyais toujours présens à ma mémoire
Ces champs de l'Allemagne où son coeur généreux ,
Sur les mêmes lauriers conquis par la Victoire,
Voulut faire germer l'olivier de la paix !
Mémorable journée !... Oui, disait ce grand homme,
Il faut éterniser le bonheur des Français ;
Que Vienne et que Paris, pour la splendeur de Rome,
Par des liens d'amour désormais soient unis!
Il a dit, et soudain la trompette guerrière
Par des accens plus doux donne à l'Europe entière
Le signal du plaisir!... De deux peuples amis
Alliant à jamais les aigles triomphantes,
La fille des Césars a de ses mains charmantes
Fixé leur destinée, et resserré leurs noeuds.