//img.uscri.be/pth/6f819645424a9d93bdea67176d58f340ca8463a8
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

L’Automne (Henri de Régnier)

De
1 page

Henri de Régnier — La Cité des eauxInscriptions lues au soir tombantsL’Automne Si ...

Publié par :
Ajouté le : 19 mai 2011
Lecture(s) : 60
Signaler un abus
Henri de RégnierLa Cité des eaux
Inscriptions lues au soir tombants L’Automne
Si l’automne fut douce au soir de ta beauté, Rends-en grâces aux dieux qui veulent qu’à l’été Succède la saison qui lui ressemble encore, Ainsi que le couchant imite une autre aurore Et comme elle s’empourpre et comme elle répand Au ciel mystérieux des roses et du sang ! Ce sont les dieux, vois-tu, qui font les feuilles mortes D’un or flexible et tiède au vent qui les emporte, Et dont l’ordre divin veut que les verts roseaux Deviennent tour à tour, uniques ou jumeaux, Et, selon que décroît leur taille à la rangée, L’inégale syrinx ou la flûte allongée.
Ce sont eux qui, des fleurs de ton été, couronnent Ta jeunesse mûrie à peine par l’automne Et qui veulent encor que le parfum enfui De la fleur se retrouve encore au goût du fruit Et que, devant la mer qui baisse et se retire, Une femme soit belle et puisse encor sourire.