La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Vous aimerez aussi

suivant
La luŵière de l’iŶsoŵŶie.J’aiŵeƌais ďieŶ doƌŵiƌ daŶs Đe dĠliƌe ŶoĐtuƌŶe,J’aiŵeƌais ďieŶ ŵ’eŶvoleƌ, laisseƌ plaĐe audž idĠes,J’aiŵeƌais ďieŶ faiƌe fuiƌ Đette iŶsoŵŶie Ƌui plaŶte,Dans le décor de ma chambre une ambiance blafarde, Lors de ces nuits sans Morphée, plus rien ne rime, La Ŷuit ŵ’ĠĐlaiƌe de sa luŵiğƌebalbutiante, J’ai ƋuelƋues eŶvies de Đƌieƌ Ƌue Đette ŵagie, Ne plaĐe eŶ ŵoi Ƌue la luŵiğƌe de l’iŶsoŵŶie.MaisdaŶs l’oŵďƌe du jouƌ Đƌieƌ Ŷ’est pas adŵis,Je me force alors à absorber ces quelques sorts, PouƌtaŶt ƌieŶ Ŷ’LJ fait, peut-être est-ce le décor ? Et puis j’ai ouveƌt les LJeudž, et puis, seul, j’ai ƌi, Je regarde en arrière, dans mes deux décennies, Je vois souvent Morphée, sur le coin de mon lit, Peut-être que je dormais durant mes insomnies, Mais ça Ŷe veut ƌieŶ diƌe, aloƌs Đette Ŷuit, j’eŶ ƌis.Assis sur le bord de mon matelas, je fume J’apeƌçois la luŵiğƌe de la luŶe daŶs la ďƌuŵe,Elle pouƌfeŶd l’oďsĐuƌitĠ de sa luisaŶĐe ďlġŵe,Nous soŵŵes Đoŵŵe deudž aŵaŶts, et Đe soiƌ, je l’aiŵe.Je vois sa vivifiante prestation qui vient, La venue de la veilleuse vaccine mon allergie, A Hypnos, à Morphée et à tous les vauriens, Qui accaparentla luŵiğƌe de la Ŷuit, pouƌ distƌiďueƌ l’iŶsoŵŶie.