Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Premier appel aux électeurs de 1817. (1er septembre.)

8 pages
Impr. de Scherff ((Paris,)). 1817. France (1814-1824, Louis XVIII). In-8 °. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

PREMIER APPEL
AUX ÉLECTEURS DE 1817(*).
MESSIEURS ET COLLÈGUES,
La semaine de notre souveraineté muette approche
nous sommes à la veille d'user d'un droit dont l'exercice
peut avoir la plus grande influence sur l'avenir de notre
patrie : nous ne pouvons délibérer en corps, mais la
liberté de la Presse, consentie par la Charte, nous
permet de discuter individuellement nos intérêts ; c'est
le moment d'en profiter : hâtons-nous , le tems presse.
(Occupons-nous attentivement de l'opération impor-
tante des élections, d'après le nouveau mode dont nous
allons faire le premier essai : ce mode a obtenu la pré-
férence de notre Roi jet de nos législateurs, parce qu'il
a paru , plus que tout autre, soustraire les élections à
la puissance de l'intrigue, parce que, confiant des élec-
tions directes au choix d'Electeurs indépendans par
leur manière de voter, ce mode semble devoir réunir
la pluralité des voix, sur des hommes éligibles, généra-
lement appréciés par leur mérite.
Puisse le nouveau mode d'élections répondre par ses
résultats aux espérances qu'il a fait naître !
(*) Se trouvé chez DELAUNAY, Libraire, Palais-Royal,
galerie de bois, et chez les Marchands de nouveautés.
(2)
C'est à nous qu'il appartient de réaliser ces flatteuses
espérances. Mais déjà j'entends répéter autour de moi:
comment nous y prendrons-nous pour atteindre notre
but avec certitude , et surtout qui nommerons-nous ?
où sont les bases de notre travail? La liste officielle des
Présidens d'élections et des vice-Présidens de section ,
quand bien même elle serait regardée comme suffisante
pour nos élections , ne peut être constitutionnellement
regardée comme telle: nous ne pourrons, nous croire
aptes au Gouvernement constitutionnel qu'autant que.
nous nous montrerons jaloux de nos droits et empressés
à les faire valoir nous-mêmes.
Il n'est aucun de nous qui ne connaisse plus de gens
de mérite que nous n'en avons à nommer pour Députés ,
mais nous ignorons en partie si ces gens de mérite ont
celui de l'éligibilité qui, en fait d'élections, est le pre-
mier mérite. Des listes d'Electeurs tapissent lès murs
de nos cités ; pourquoi les listes d'Eligibles (1) qui sont
bien plus essentielles pour notre travail ne les accom-
pagnent-elles pas ? Toutefois si l'autorité n'est pas en-
core en mesure de nous les communiquer à l'avance ,
agissons comme le sage, en tâchant dé nous suffire à
nous-mêmes.
Dans l'intention de faire des élections bien raisonnées
et raisonnables , il nous faut procéder avec méthode.
L'intrigue ne connaît qu'une manière de'procéder;
c'est par analyse : elle commence par désigner son sujet,
puis elle rapporte toutes ses démarches à ce qui peut
(1) Il est à désirer que les listes d'Eligibles offrent à la suite des noms,
professions et domiciles, la note des fonctions gratuites remplies par les
individus qui y sont portés ; telles que les fonctions de maire , d'adjoint,
de garde national gradé ou non gradé, de membre de bureau de charité ,
de juge au tribunal de commerce, etc.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin