Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Projet de décret, sur l'organisation du service de santé des hôpitaux de la marine & de l'armée navale ([Reprod.]) / présenté au nom du Comité de la marine ; par M. Michel,...

De
33 pages
[chez R. Vatar] (Rennes). 1796. Hôpitaux de la marine -- France -- Ouvrages avant 1800. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE
MAXWELL
Headington Hill Hall, Oxford 0X3 OB\V, UtC
de
d'urgence
X> Ê C R E T
L'urgerice est de la plus grande jus^
tice, Il y a long teuips que cette-
classe précieuse de Citoyens gémit dans
l'oubli, & qu'une partie- manque du
nécessaire .11 ne faut cependant pas que-
ces motifs quelque pressans qu'ils
soient, fassent adopter avec trop do
précipitation un projet vicieux sous
plusieurs points dé vue Se qui sous'
les fausses apparences d'utilité publi*
que ne. tend qu'à rétablir £ç raiïer>».
$!!$b Ifc18 l'ancien régirne sur la
)liai
DES OFFICIERS DE
Ait projet du Comité de
rine t relatif a leur organisation
pour le service des
2
TITRE PREMIER.
Bases générales concer-
nant le service de santé
des Hôpitaux de la Ma-*
fine & de l'Armée na-
vale.
Article p r ni ti. n.
Dans les 3 principaux ports
du Royaume, il y aura trois
grands hôpitaux delà marine
destinés au traitement des
maladies de tous les gens de
mer, savoir; un à Brest un
Toulon & un à Roche-
1 I.
Tous les établissemens de
saut! de marine seront sous la
direction immédiate du mi ni s*
tre do la marine & sous la
surveillance immédiate d'un
directoire central qui sera
établi près de lui & sous ses
ordres.
Il 1.'
Toutes les fois qu'il soo-
tira des ports de fiance une
armée navale ou une escadre
forte de neuf vaisseaux de
ligne ou plus il y aura la
,suite un vaisseau-hôpital,
TITRE PREMIER,
Il est
manité &
doit rien
(Ire à la vie cette classe d'hommes si
difficile «\ former 8c qui, parcourant
unô carrière semée de dangers de toute
espèce
le temps fixé, par la nature. Mais il
faut
sacrées pour cet objet tournent toutes
à son ulilitc.
ticle est dans la constitution mais
est inutile
par les abus qu'il entraîne. Cette pro-
position sera développée
Au
sèment
qui ne
bienfait pour les marins. Un examen
plus,
bien
31
les transports
sont très-difficiles
impossibles
gereux pour .les
Percutes époques
sait en outre qu'il est très-pernicieux
de! rassembler beaucoup de malades
dans un même, espace & sur-tout
dans un vaisseau parce que les
maladies y
lignité qui les rond presque toutes mor-
telles, & on peut assurer que Us ma-
,ïins quf échapperaient ne tarderaient,
pas de rechuter à leurs bords &
d'y porter la contagion. Toutes ces
considérations, auxquelles on pourrait
en ajouter d'autres tirées du caractère-
des marins
jet comme dangereux.
Dans le cas
établi
mois sur les cAtes
verolt surchargée-
commandant expédierait un aviso dans
un de nos
des nra ri n s en
qui recevraient
mec a telle
dans un moment propice les malades
quMles
terre. Par cette opération simple on
tî'endroit toujours l'armée dans un égal
état de forces
penses & les dangers qu'entraînerait
un vaisseau-hôpital. D'ailleurs un seul
de ces batimens
tjri escadre
icomute. le porto
4
IV.
sera embarqué sur le
Vaisseau Commandant de
un Officier de
santé supérieur lequel aura
la direction du service de
santé de toute V Armée ou
escadre, & tjus les Officiers de
lui seront
subordonnés. Il sera nommé
pa r le pris parut les
Médecins membres du Di.
rectoire central y ou parmi les
Médecins en chef des grands
Hôpitaux de la marine. t
Toutes lesfois qiCily aura
des le
Directoire central mettra sous
les yeux du Ministre l'état
du nombre d? Officiers de santé
nécessaire à l'armement ,ain-
si que tous les objets relatifs
ci la salubrité dudit arme-
tinucr à établir ses malades à terre Se h
les y traiter. La bonté de cette méthode
est- confirmée
rience.
Le vaisseau commandant est pourvu
comme les autres Vaisseaux de l'armée
d'un Médecin
d'un Médecin
le service de santé des escadres quoi-
qu'il soit physiquement impossible,
qu'il y puisse veiller est une invention
sortie de la même source que celle du
Directoire central qui surcharge sans
aucun fruit l'état de la dépense de
Gooo 1. C'est une charlatanerie qui doit
tire repoussée. J/exemple de ce qui
s'est passé dans l'encadre de h/i, d'Or-
un Directoire central pour mettre sous
les yeux du Ministre
ciers de* santé nécessaire à un arme»
ment, & les objets de salubrité pro-
pres aux différentes campagnes ? N'y
a- t-il pas des tarifs qui fixent ce nombre
pour chaque
& qualité des drogues ainsi que tous
les objets
scrontiilejpas
directoires de départemens^ que par un
5
TITRE DEUX.
Des différens grades des
Officiers de santé de la
Marine du nombre qui
doit etre entretenu pour
lé service des troisgrands
Hôpitaux & celui de
.l'Armée navale.
Article prémieri
Il y dura pour h service des
trois grands Hôpitaux de la
marine de l'Armée navale
trois grades d'Officiers de
santé employés O entretenus
par l'état', savoir des Méde-
cins ordinaires des aides-
Médecins } des sous-aides.
Outre les sous-aides Méde-
cins entretenus il j'aura'
des aspirans qui seront cm-
ployés à &ittes les fonctions
Thanuclles & de détail, les
qi\efô serviront sans appoiii"
juger que d'après
qu'il en aura reçus & les demandes
qui lui auront été
pondance directe avec le 'Ministre ne
seroit-clle pas plus expéditive & plus
sure?,Il est bien clair que cet objet
peut être rempli sans établir un direc-
toire cent rai. ^3)
Article I«r. 1 1, I 1 1.
Ces trois articles sont conformes au
bien du service.
de compter au nombre des Officiers
de santé les Pharmaciens
tions tendent
des Médecin. Il est donc juste do les
comprendre dans ce nombre suivant
leurs grades.
6
Fautes les places de Sont-
au concours auxquels seront
admis les sous-aides aspirons,
Tout Sous- Aide entretenu
qui aura servi dix ans salis
avancer & nui aura échoué
dans trois concours sera
remplacé.
21oulcs les placcs d'Aides-
Jlfidccins seront également
données du concours auquel
on admettra les Sotcs
tretenus, ayant servi pendant
douze mois sur les vaisseaux
de Vctat oti dix'huit mois
sur ceux du commerce* Les
Médecins légalement reçus
même temps de navigation sc-
'ro.nt. admis à ccJ>pnc.ounsky
V.
(;'est rendre un mauvais servie©1
un jeune-
«ans p'bur
/essîon. Celui qui aura /c'ehoué dans
trois concours, où plutôt qui n'aura
pas hrouvé avoir fait de progrès } do
Il est du bien du service d'exigé/^
pour toujours le nombre
les concours pour avancer aux places
des Médecins, légalement reçus ayant.
le même nombre de mois de nier no
devroit avoir lieu que jusqu'à ce quo
le nombre de. Médecins nécessaire pour-
la nouvelle formation fût au complot^
autrement il en résulteroit des abus. Un'
jcùnc
fait ce temps au service des vaisseaux do
pu qui auroit pus'en procurer un certi-
hcatV(car cette disposition peut don-
,lier entrée h la fraude) j venant après
avoir passé trois à quatre ans à Paris
ou dans d'autres "écoles se présenter
qui
campagne
7
à vaquer.
seroit bien
lever les
qui auroient
services,
& sûrement
carrière
Cette
décou rager
Médecins
la
VI.
CotNi i\
exécntion
première
injustice, frustrer les
giens dc la Marine, qui depuis .six
ans, n'ont
do concours quoiqu'ils aient fait leur
service
Majors
d'avancement établi avoit continué
tendre encore plusieurs années pour
selon
droit de passer au grade' de Médecins
de
ticlc III du
les
comme
Les seconds .Chirurgiens de l.t
marine se
pour leur
remplir
taux Se à la
V I I.
Tontes les placesiîe Méde-
soit en franco. soit dans les
St nepourrontêtredon-
nées qiyaux Médecins de la,
marine,
XJn tiers de ces places sera
donné ail choix du Roi. Los
nîr de
vel ordre
se faire recevoir Médecins pour pas-
ser au grade de Médecins de vais-
seau ? Et
été dans
mis,, eût-il
d'abandonner leur service pendant-
trois années pour remplir cette forma-
lité?
Il, est de la justice de l'assemblée
d'établir que
proposé de
complet les seconds Chirurgiens qui
seront jugés dignes,
bHssement des
délai prescrit
anciennes le. nombre d'inscriptions
suffisant pour
dccin.
d'un retard de six années
services continuels depuis cette époque
les auroit-ilfah démériter?
VII.
Cet
bien du
prendre
La première partie de cet article
9
l'ancienneté, exceptant
néanmoins celles auxquelles
de Professeur qui Seront
toujours données ait concours
auquel seront seuls admis les
Médecins de la marine..
IX.
y aura deux grades de
attachés au service de la Ma-
dçs Pharmaciens
en .chef .0 des Aîdes-Phàr-
tnaciens.
maciens seront données au
concours auquel seront admis
tous les Pharmaciens légale-
Les places des Pharmaciens
en chef seront, également don-
nées au concours entre les
Aides Pharmaciens dc la
Marine leç Pharmaciens
qncroit pas de donner .entrée à l'injus-
tice. Quoiqu'on ait par la constitution,
donné au lloi
circonstances le droit Je nommer aux
places lorsqu'il s'agit de la V^ ^es
générale quand il peut en naître des
tout le mérite qui ne peut parfaitement
lui être connu, &c. doivent ut
chacun les scals
En ne formant que deux grades do
Pharmaciens, il paroît qu'on a eu
tcnlion d'aLolir les classes inférieures
& de priver les Hôpitaux de Marino
d'Apothicaires reconnus pour ce seul
service on ne peut cependant discon-
Venir que le service de la pharmacie mé-
rite autant que tout a .utre qu'on
aura acquis desçonnoissances ne viendra
qu'à regret dans les ports q[n il ne trou-
vcra aucun sujet d'encouragement.' r
Dans le projet qui a paru, relative-
ment auxMlô'pitaux militaires de terre
on n'établit pas entre
qui existe dans celui-ci. II. n'y en â
aucune quant au grade j 6c celle qui
paroît avoir lieu quant au
pécuniaire d u Pharmacien en chef, est
très-légère encore devient-elle nulle
parce qu'on lui accorde un logemont
qui le dédommage
it juste de refuser cet avantage aux
Pharmaciens
ÎO
Dans chacun dés grands
fjêpitaux de la Marine, Brest,
Toulon & Rochcfôrt. Il sera
entretenu six Officiers de
santé lesquels auront le titre
de Médecins en chef^ dont
trois seront attachés au trai-
tementdcs maladies internes,
& trots au traitement des mala-
diei ex ternes } un Pharmacien
en chef, un Aide-pharma-
eierïyù un jardinier botaniste.
XII.
Hôpitaux <loivent,"pour là partie Vhaje^f
maçeutique, être organisés sur unnutfo'
pied que les Hôpitaux militaires? Le
service en est au .moins aussi important
sous tous, les
administration ne petit tendre, à ann'û-"
1er les fonctions
quels qu'ils soient.
nes & Médecins externes, est impropre,
& doit être anéantie. Les Chirurgiens
de la
mémoires
guérir,, 6c do l'impossibilité 'qu'il y
avoit de le faire tourner au plus grand
qui l'exerce
n'en corîïKnssoit pas toutes les parties.
Ils ont dit qu'ils en fonrrtissoient par-
tions qu'ils remplira
lâches dans ceux des département en
m ville & environs, & dgyns les cam-
pagnes lors des épidémies, &c. •
«^jfl seroit donc faux dans le principe
tradictoire
mettr.e les
internes
'que par cette nouvelle organisation
tous les Officiers de
•1
• ̃ xii r.
y aura pour le service
des vaisseaux 'de l'État
Médecins ordinaires de la
Marine 60 Aides- Médecins
lesquels seront entretenus
rJpartis
ports
de la de la manière
suivante: •
Département de Brest.
3.0 Médecins ordinaires.
3o
gés d'être revêtues dn
que dès- lors ils
tinctement appellera remplir les pi
vacantes dans
colonies. Quelle
raison*qui laisscroat encore exister une
qui auront fait lés mêmes preuves
rempliront les
droit-on dans un temps où A
d'extirper tous, les
ver une distinction qui nourrirait' en-
core la prétention à cette prééminence,
qui, enfantée dans les derniers siècles
do la médecine a fait tant de tort
au développement des
qui doivent la portera sa perfection
& faire le bonheur du
XIII.
La classe des Médecins
des Aides-Médecins
pour le. service de notre marine actuelle;
yais celle des Sous-Aides
proportion des deux ce qui
nécessitera l'emploi de Sous-Aides au-