Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

EAUX MINÉRALES ARTIFICIELLES
A LYON.
RAPPORTS
SUR LA FABRIQUE
ARTIFICIELLES
DE M. BOURGEOIS AÎNÉ ,
Faits
à la Société de Médecine de Lyon » au nom d'une Commission composée
de MM. MOKTAIN , ÏROLLIET et DUPASQDIER ,
PAR M. ALPH. DUPASQUIER ;
et au Conseil de Salubrité du départemenl du Rhône ,
PAR MM. MONFALCON ET POLINIERE,
LYON.
IMPRIMERIE DE LOUIS PERRIN,
GRANDE HUE MERCIÈRE , S0 49.
1832.
&3,i}U}M2333mî1'
DES
DE BOURGEOIS AÎNÉ,
RUE BUISSON, N. 5.
PROSPECTUS.
Parmi les nouveaux agents que la thérapeutique
emploie avec succès dans une infinité de circon-
stances, comme moyens curatifs ou hygiéniques, lès
eaux minérales se trouvent en première ligne.
Les eaux dans lesquelles on avait reconnu des pro-
priétés médicinales, ont été depuis long-temps sou-
mises à l'analyse; elle a acquis de nos jours, on peut
le dire, un degré d'exactitude qu'il sera difficile de
dépasser.
La chimie, perfectionnée par les Berzélius, les
Thénard, les Gay-Lussac, les Dumas, les Despretz, et
beaucoup d'autres savants, a fixé irrévocablement
6
des bases certaines pour la confection des eaux mi-
nérales artificielles.
La grande consommation de l'eau Acidulé gazeuse
et de l'eau de Seltz, comme médicament ou boisson,
et l'emploi toujours croissant des eaux minérales fac-
tices de SPA, de VALS, de VICHY, de SEDLITZ, de BA-
RÈGES, etc., prouvent suffisamment leur efficacité.
Les propriétés médicinales de ces produits de l'art
désormais bien constatées, il n'est pas étonnant que
les eaux minérales artificielles soient plus fréquem-
ment employées que les eaux minérales naturelles :
en effet, leur composition est invariable; elles sont
beaucoup plus chargées de principes fugaces que l'art
seul peut fixer; on peut les administrer à peu de frais
dans tous les lieux et dans toutes les saisons (*),
tandis que les principes de l'eau de certaines sources
naturelles changent de proportions à différentes épo-
ques de l'année. Beaucoup de malades ne peuvent
supporter les fatigues et les frais du voyage pour se
rendre à ces sources. Enfin, les eaux minérales
naturelles sont toujours d'un prix très élevé, et l'al-
tération qu'elles éprouvent dans leur trajet détruit
(*) On peut donc rendre certaines eaux faclices 1res supérieures
aux eaux naturelles analogues, en les chargeant d'une quantité plus
grande de principes actifs, et surtout en appropriant leur com-
position aux indications thérapeutiques. Ainsi, on peut combiner
avec l'eau le gaz acide carbonique, les oxides et les sels ferrugineux
dans des proportions modifiées à volonté et presque à l'infini. Il
existe enfin dans les eaux minérales naturelles, certains sels inertes
ou irritants qui sont soigneusement écartés dans la composition des
factices, comme inutiles ou malfaisants.
7
toujours plus ou moins leurs propriétés. Tous ces in-
convénients motivent la préférence qu'on a donnée
généralement aux eaux minérales artificielles.
C'est pour suffire à une consommation de plus en
plus considérable, que j'ai transféré rue Buisson,
n° 3 , la fabrique que je possédais place des Bernar-
dines. Elle a reçu dans cette translation des amélio-
rations considérables. Ainsi, la précision des machi-
nes, divers appareils nouveaux et la distribution du
local ne laissent rien à désirer.
Constamment occupé des soins qu'exige un pareil
établissement, je me suis attaché à remplir les condi-
tions qu'il m'impose : toutes les eaux minérales dont
les analyses sont connues, y sont fabriquées suivant
les formules prises dans les meilleures pharmacopées,
et j'ai profité régulièrement de tous les travaux que
l'on doit aux chimistes les plus estimés, et à ceux
que le gouvernement a chargés de faire l'analyse des
eaux minérales naturelles (*).
Les grandes proportions sur lesquelles ma fabrique
est établie, me permettent de livrer mes produits à
un taux fort modéré. Et pour donner au public
toutes les garanties désirables, j'ai cru devoir pren-
ez Il faut observer que ne trouvant pas dans les eaux naturelles
toutes les substances médicamenteuses dont la médecine avait be-
soin , on a pu administrer divers sels combinés avec différents gaz :
c'est ainsi qu'on a fait des eaux ALCALINES et MAGNÉSIENNES. Des gaz
de nature diverse ont été mis en dissolution dans l'eau, et l'on a eu
des eaux OXIGÉNÉES, HYDROGÉNÉES , etc. On.a encore formé des bois-
sons agréables en associant l'acide carbonique avec des sucs de
fruits, telles que les GROSEILLADES, LIMONADES , etc.
'IB&IPIPflDMr
FAIT A LA SOCIÉTÉ DE MÉDECINE DE LYON ,
SUR LA FABRIQUE
D'EAUX MINERALES
ARTIFICIELLES
île JH. &onvQca'w aîné,
PAR
LE DOCTEUR ALPH. DUPASQUIER.
MESSIEURS ,
Tout a été dit pour et contre l'usage des
eaux minérales artificielles : les uns ont pré-
tendu qu'elles étaient identiques aux eaux mi-
nérales naturelles ; d'autres, qu'elles leur étaient
préférables; d'autres, au contraire, ont soutenu
qu'elles n'offraient aucune des qualités de celles
que nous fournit la nature. Dans toutes ces opi-
nions extrêmes, il y avait exagération, comme
nous l'a appris une expérience de vingt-cinq
ou trente années.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin