//img.uscri.be/pth/773a1afe6a58d4eddf6fd970be7cb78be944170e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Remerciements d'un électeur à monseigneur Hyacinthe-Louis de Quélen, archevêque de Paris, à l'occasion du mandement qui ordonne des prières publiques pour l'élection générale des députés du royaume

12 pages
chez les marchands de nouveautés (Paris). 1824. France (1814-1824, Louis XVIII). In-8 °. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

REMERCIEMENS
D'UN ÉLECTEUR
A L'ARCHEVÊQUE DE PARIS,
REMERCIEMENS
D'UN ÉLECTEUR
A MONSEIGNEUR.
HYACINTHE-LOUIS DE QUÉLEN ,
ARCHEVÊQUE DE PARIS,
A L'OCCASION 60 MANDEMENT QUI ORDONNE CES PRIERES PUBLIQUES
POUR L'ÉLECTION GENERALE DES DEPUTES DU ROYAUME.
Fecit quod placuit Deo.
Il a fait une chose très-agréable au Seigneur.
A PARIS,
CHEZ LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS.
1824.
REMERCIEMENS
D'UN ÉLECTEUR
A MONSEIGNEUR
HYACINTHE-LOUIS DE QUÉLEN,
ARCHEVÊQUE DE PARIS,
A L'OCCASION DU MANDEMENT QUI ORDONNE DES PRIÈRES PUBLIQUES
POUR L'ÉLECTION GÉNÉRALE DES DÉPUTÉS DU ROYAUME.
Fecit quod placuit Deo.
Il a fait une chose très-agréable au Seigneur.
MONSEIGNEUR
PEUT-ON plus dignement exprimer sa recon-
naissance à un prélat rempli de vertu et de pa-
triotisme, qu'en empruntant aux prières mêmes
(6)
qu'il ordonne les expressions propres à quali-
fier l'emploi qu'il vient de faire de ses pouvoirs
spirituels : Fecit quod placuit Deo. Il a fait
une chose très-agréable an Seigneur? Oui,
Monseigneur, le Mandement que vous venez
de donner aux fidèles va éclairer la conscience
des électeurs , et leur inspirer, avec la convic-
tion de leurs devoirs, la volonté de les bien
remplir. Le sort des empires, dites-vous, est
sous la main de Dieu; c'est lui qui suscite
pour eux, dans sa bonté, des maîtres habiles,
des dispensateurs prudens et fidèles. Mais
c'est lui aussi qui répand sur les grands de la
terre cet esprit d'imprudence et d'erreur qui
domine dans les assemblées et les délibérations
des Etats , dont la ruine a été arrêtée par la
colère du Très-Haut. Au moment où le sort
du royaume va dépendre du choix des citoyens,
c'est donc rendre un service éminent à la pa-
trie que de montrer l'importance des matières
qui vont s'agiter dans les conseils du peuple,
et de demander au Dieu qui protége la France
des Députés habiles à conserver les institutions
libérales qui nous ont été octroyées par un
Roi fils de Saint-Louis, et à les défendre si
elles étaient attaquées..