Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La Vista

De
248 pages
Jeanne, une française passionnée de scrabble, va-t-elle
réussir à relever le pari que son mari, un milliardaire américain, lui a proposé après une soirée trop bien arrosée ?
Devenir championne de France de scrabble... et remporter les
30 millions de dollars mis en jeu !
Ce challenge original et difficile, inspiré d’une histoire vraie, est
le point de départ de ce roman plein de rebondissements où vont
se mêler la passion du jeu, le pouvoir de l’argent, l’inventivité,
l’ambition et l’amour. Le lecteur va se trouver plongé dans
l’univers totalement méconnu du Scrabble de compétition. Il
va découvrir l’ambiance des grands tournois et rencontrer des
personnages atypiques par leurs dons et leurs ambiguïtés qui
n’hésiteront pas à aller jusqu'au bout d’eux-mêmes et à employer
tous les moyens pour satisfaire leur ambition.
Il sera enfin surpris de découvrir comment les héros de cette
aventure surprenante vont tenter, au-delà de la mort, de révolutionner le jeu
pour le rendre accessible et attractif au plus grand nombre
et lui apporter toute la notoriété qu'il mérite.
L’auteur, un scrabbleur attentif et curieux de cet univers très particulier, nous livre probablement le tout premier roman entièrement dédié au Scrabble. Il nous raconte une
histoire facile à lire, à mi-chemin entre la réalité et la fable,
truffée d’anecdotes et de faits réels destinés autant à surprendre et à amuser un très large public qu'à lui faire découvrir, de façon ludique, tout l’intérêt et toutes les
subtilités qu'offre la pratique de ce jeu réellement envoûtant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L'OM vise Berbatov

de le-foot-hebdo

PARIS, LE NOUVEAU JARDIN D'EDEN HAZARD

de le-foot-gazette-des-transferts

Didier CHATEAU














LA VISTA

Roman











DIDIER CHATEAU

LA VISTA


eanne, une française passionnée de scrabble, va-t-elle réussir à relever
le pari que son mari, un milliardaire américain, lui a proposé après une Jsoirée trop bien arrosée ? Devenir championne de France de
scrabble... et remporter les 30 millions de dollars mis en jeu !!!
Ce challenge original et difficile, inspiré d'une histoire vraie, est le point de
départ de ce roman plein de rebondissements où vont se mêler la passion
du jeu, le pouvoir de l'argent, l'inventivité, l'ambition et l'amour.
Le lecteur va se trouver plongé dans l'univers totalement méconnu du
Scrabble de compétition. Il va découvrir l'ambiance des grands tournois et
rencontrer des personnages atypiques par leurs dons et leurs ambiguïtés
qui n'hésiteront pas à aller jusqu'au bout d'eux-mêmes et à employer tous
les moyens pour satisfaire leur ambition.
Il sera enfin surpris de découvrir comment les héros de cette aventure
surprenante vont tenter, au-delà de la mort, de révolutionner le jeu pour le
rendre accessible et attractif au plus grand nombre et lui apporter toute la
notoriété qu'il mérite.
L'auteur, un scrabbleur attentif et curieux de cet univers très particulier,
nous livre probablement le tout premier roman entièrement dédié au
Scrabble. Il nous raconte une histoire facile à lire, à mi-chemin entre la
réalité et la fable, truffée d'anecdotes et de faits réels destinés autant à
surprendre et à amuser un très large public qu'à lui faire découvrir, de façon
ludique, tout l’intérêt et toutes les subtilités qu'offre la pratique de ce jeu
réellement envoûtant.






1. LE PARI

À New-York, fin mars, Jeanne Grunenwald et son
mari s’apprêtent à fêter leur anniversaire de mariage.
Jeanne Vilmotte, de son nom de jeune fille, est une
assez jolie femme de 43 ans, très brune, menue mais
bien faite, aux cheveux mi-longs. Dotée d'une forte
personnalité et d'un caractère bien trempé, c'est une
femme courageuse, passionnée et sérieuse à la limite
de l'austérité. Elle est française d'origine et vit aux
États-Unis depuis vingt ans.
Après de brillantes études de droit et de gestion, elle
a exercé en tant qu'avocate pendant dix ans dans un
important cabinet spécialisé dans les fusions-
acquisitions avant de créer son propre cabinet qui lui
a permis de constituer une assez jolie fortune.
Elle a épousé cinq ans plus tôt Oscar Grunenwald, un
milliardaire, fondateur de l'une des plus grandes
banques d'investissements des États-Unis, rencontré
dans un cocktail. Enceinte peu après, Jeanne a préféré
cesser toute activité professionnelle pour se ménager.
Elle perdra malheureusement son enfant dans des
circonstances difficiles et s'en trouvera très affectée
1
au point de ne pas avoir eu le courage de reprendre
une activité professionnelle.
Pour la distraire de son chagrin, Chantal, une Française
installée à New-York qui est devenue sa meilleure
amie, l'a initiée au scrabble duplicate. Jeanne s'est
immédiatement enthousiasmée pour ce jeu et joue
assez bien pour une amateure.
Son mari s'amuse de ce qu'il prend pour une
« foucade » et tourne gentiment en dérision l’intérêt
et la passion qu'elle y consacre. Elle a bien essayé de
le convertir au jeu en jouant en anglais, car il parle
assez mal le français, mais sans grand succès.
Jeanne n'imagine pas combien cet anniversaire de
mariage va bouleverser sa vie et la lancer dans une
aventure aussi difficile qu’incertaine.
À la fin de la somptueuse fête organisée dans leur loft
new-yorkais, une fois les derniers invités partis,
passablement ivres tous les deux, Oscar lui demande
de choisir un cadeau d'anniversaire ou de faire un
vœu qu'il se fait fort de réaliser.
La réponse de Jeanne est spontanée : « Devenir
championne de scrabble », son rêve, bien sûr, mais
surtout une plaisanterie et une provocation. Elle ne
pense pas, bien évidemment, ne serait-ce qu'un seul
instant, qu'Oscar puisse réaliser ce vœu.
Mais Oscar, rarement pris au dépourvu et toujours
très réactif, lui répond très vite que la satisfaction de
ce vœu ne peut pas dépendre que de lui, mais que,
2
si elle y tient vraiment, il peut malgré tout l'aider à
l'exaucer.
Il pourrait, par exemple, pour la motiver à réaliser
son rêve, lui proposer un pari : si elle devenait,
pourquoi pas, championne de France, il lui offrirait
30 millions de dollars (le prix, en fait, de la propriété
sur la Côte d'Azur qu'il projetait en secret de lui
offrir). En revanche, si elle échouait, c'est elle qui lui
devrait 10 millions de dollars.
Jeanne, dans l'euphorie de la soirée et sans plus ré-
fléchir, lui répond : « Pari tenu ! »
Le lendemain au petit-déjeuner, dégrisés tous les
deux, ils évoquent leur soirée. Jeanne lui demande si
le pari qu'il lui a proposé était vraiment sérieux et s'il
le maintenait ?
Oscar lui répond que ce vœu est insensé et très cer-
tainement irréalisable, qu'il a simplement voulu la
défier, mais qu'il n'a jamais cru une seule seconde
qu'elle le prendrait au sérieux.
À sa grande surprise, Jeanne lui confirme qu'elle veut
tenir le pari. Le jeu la passionne, elle se sait forte et
intelligente, elle aime les défis et a toujours réussi ce
qu'elle a entrepris. Elle peut devenir championne et
n'y met qu'une condition : elle ne tiendra le pari que
si elle trouve un bon coach qui accepte de la faire
travailler à temps complet et sur le long terme.
Oscar, très attaché à sa femme, comprenant qu'elle est
réellement motivée par ce projet original, lui confirme
3
qu'il est prêt, si elle trouve un coach, à relever le pari.
Il est finalement assez heureux qu'elle se soit trouvé
un nouveau challenge qui lui fasse oublier l’épreuve
qu'elle a subie.
Ils conviennent de fixer à ce pari une échéance de
trois ans et d'en fixer les modalités par écrit.

























4





2. JEANNE ET CHANTAL

Immédiatement après la fin de sa discussion matinale
avec son mari, Jeanne a appelé Chantal au téléphone.
« Chérie, j'ai quelque chose de vraiment extraordinaire
à t'annoncer, je vais me lancer dans une entreprise à
priori totalement insensée, mais réellement passion-
nante. Je ne peux pas t'en dire plus au téléphone. Il faut
absolument que l'on se voit rapidement, je vais avoir
besoin de tes conseils...»
Chantal, impatiente d'en savoir plus et surprise de cet
enthousiasme qui n'était plus habituel de la part de
Jeanne, lui propose de venir la voir à son domicile
l'après-midi même.
Chantal a fait la connaissance de Jeanne quatre ans
plus tôt, juste après la naissance de son enfant mort-
né. Elle l'a rencontrée dans le club de golf que son
mari, Matt Johnson, avait créé dans la banlieue de
New-York.
Matt, l'un des meilleurs golfeurs américains, classé à
el'époque 4 meilleur joueur des États-Unis, entraînait en
effet assez régulièrement Oscar, qui était un très bon
joueur amateur.
5
À la fin de la journée, Chantal avait retrouvé Matt au
club-house et celui-ci lui avait présenté Oscar et son
épouse Jeanne, qui était également venue le rejoindre.
Elles avaient découvert avec surprise qu'elles étaient
toutes les deux Françaises et avaient tout de suite
sympathisé.
Chantal était un peu plus jeune que Jeanne, elle n'avait
que 37 ans. C'était, elle aussi, une jolie femme, très
différente de son amie dont elle était l’antithèse presque
parfaite.
Elle était grande, blonde, intelligente et très cultivée,
son visage était harmonieux et s'éclairait souvent d'un
sourire éblouissant, ses formes étaient pleines et sen-
suelles et son caractère naturellement enjoué. Elle était
presque la seule à pouvoir faire rire Jeanne...
Avant de rencontrer Matt, Chantal enseignait la
littérature française au M.I.T. (Massachusetts Institute of
Technology). Elle avait assez vite démissionné pour
pouvoir le suivre sur le circuit international des grands
tournois de golf.
À peine arrivée chez Chantal, Jeanne lui raconte la fin
de la soirée d'anniversaire de la veille, la discussion
surréaliste et un peu folle qu'elle a eue avec son mari et
le pari surprenant et totalement imprévu qu'Oscar lui a
proposé et qu'elle a finalement relevé le matin même,
en toute lucidité.
Chantal est abasourdie par la nouvelle et impressionnée
par la difficulté et l'enjeu du pari. Sa première réaction
est donc de tester le degré de motivation de Jeanne :
6
« Je suis bien placée pour savoir que tu adores le
Scrabble, que tu as le sens du jeu et probablement le
potentiel d'une championne, mais te sens-tu réellement
prête à consacrer plusieurs années de ta vie à cette
aventure et à risquer, malgré tout, de perdre dix
millions de dollars ? »
La réponse de Jeanne fuse :
« Bien sûr, j'ai réussi des choses bien plus difficiles dans
ma vie. Ce pari m'excite terriblement, il y a trop
longtemps que je n'ai plus rien entrepris. Il me suffit de
trouver un bon coach et de m'y consacrer totalement et
à plein temps.
« Je vais démontrer à Oscar que je peux réussir ailleurs
que dans les affaires et lui soutirer trente millions de
dollars.
« Peux-tu me dire, toi qui connaît un peu le fonction-
nement du scrabble en France, quelle pourrait être la
meilleure façon de rencontrer et de choisir un joueur de
très haut niveau susceptible de me coacher ? »
Chantal, heureuse que son amie reprenne goût à la vie,
et impressionnée par sa détermination, en vient à
penser que Jeanne est finalement tout à fait capable de
gagner ce pari.
Elle a effectivement, pendant ses études et avant son
recrutement par le M.I.T., pratiqué le Scrabble dans un
club à Paris et joué quelques tournois. Elle connaît
l'organisation du jeu.
Elle conseille donc à Jeanne de consulter le site internet
de la Fédération Française de Scrabble, d'imprimer la
7