La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Celestis : la Légende

De
2 pages

Depuis l'aube des temps, l'Homme habite CELESTIS, une citée souterraine extraordinaire. Tout le monde s'accorde à dire qu'il y a toujours vécu. Pourtant, une poignée "d'illuminés" n'y croit pas et va tout faire pour faire revivre la Légende. L'Homme est-il vraiment originaire de CELESTIS ?

Publié par :
Ajouté le : 04 juillet 2013
Lecture(s) : 154
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

CELESTIS : la Légende
La communauté scientifique entière s’accorde pour le dire. Depuis l’aube des temps, l’Homme a toujours vécu dans la cité souterraine de Celestis. Les faits sont prouvés. Des objets préhistoriques ont d’ailleurs été retrouvés lors de différentes campagnes de fouilles, qui démontrent avec certitude que des êtres humains peuplaient déjà ces lieux, il y a six cents ans au moins. Pourtant, certaines voix s’élèvent contre cette version officielle de l’Histoire. Celles-ci s’appuient sur des légendes vieilles de plusieurs siècles selon lesquelles l’Homme aurait, il y a fort longtemps, vécu à la surface. Aucune preuve tangible ne permet d’accorder de véritable crédit à ces croyances, mais quelques rares textes ayant survécu au terrible tremblement de terre qui détruisit Celestis il y a cinq cents ans y font référence. Des formes de vies évoluées, probablement humaines, auraient peuplé « le monde inconnu » à une certaine époque. Bien sûr, pour la grande majorité des vingt mille habitants de la cité, ces récits ne sont ni plus ni moins que des affabulations ou, au mieux, de simples divertissements. Il faut dire que ce genre de fables n’est pas nouveau à Celestis. Il y a une cinquantaine d’années, s’appuyant sur d’autres textes anciens découverts par hasard, des « illuminés », tels qu’ils sont couramment appelés ici-bas, avaient tenté de faire croire à leurs semblables des légendes encore plus folles. Selon eux, bien avant l’ère préhistorique, à une époque éloignée d’environ un millénaire, une grande partie des Hommes avaient foi en un être supérieur qu’ils appelaient « Dieu». Il était encensé, prié et rendu responsable de toutes les bonnes choses qui se produisaient. Par contre, au moindre malheur, il n’y était plus pour rien… Aussi, devant de telles absurdités, la population de la cité avait dénoncé la véracité de ces textes. Alors aujourd’hui, reconnaître que des écrits du même acabit seraient signe que l’Homme n’a pas toujours été l’hôte de Celestis, cela n’aurait aucun sens logique. Pour enfoncer le clou, de nombreuses questions sont soulevées par les habitants incrédules. Si l’être humain avait réellement foulé le sol du « monde inconnu », pourquoi et comment aurait-il ensuite créé cette cité si parfaite, si agréable à vivre et surtout si extraordinaire dans sa conception ? Ou encore, pourquoi n’aurait-il pas laissé de traces de cette épopée? Devant pareils arguments, des réponses plausibles sont apportées. Elles font référence à des maladies, ou encore à des catastrophes naturelles pour expliquer la création de Celestis, mais aussi à des technologies bien plus évoluées pour expliquer le comment. Et pour justifier qu’il n’y ait aucune trace officielle de cette vie passée, le tremblement de terre qui a détruit la cité il y a un demi-millénaire est évoqué comme cause principale. Pourtant, toutes ces explications ne convainquent personne. Ces élucubrations ne sont purement et simplement que des histoires à dormir debout inventées par des personnes en mal de reconnaissance. Comme si un jour l’Homme avait réellement quitté Celestis… Devant de telles réactions, la légende disparut petit à petit des esprits pour finir par s’éteindre avec ses derniers colporteurs. Pendant plusieurs millénaires, elle refit surface quelques fois, sans jamais trouver écho et surtout sans jamais vraiment marquer les esprits. Elle est malgré tout citée dans les livres d’enseignements, mais uniquement en tant que mythe invérifié et invérifiable. En effet, celui-ci fait référence à des technologies qui dépassent l’entendement. De grandes machines fonctionnant toutes seules et capables de creuser des galeries souterraines. D’autres, ultrapuissantes, qui calculent et contrôlent en permanence l’avancée des travaux. Des systèmes autonomes capables de réguler des matières aux noms barbares tels qu’« oxygène » ou encore « dioxygène ». Vraiment, seul un plaisantin à
Travail diffusé souslicence Créative Commons by-nc-sa-Clément HOURSEAU / UniversParallele.fr
l’imagination fertile a pu inventer pareille élucubrations. Si de telles choses existaient réellement, nul doute que les scientifiques en auraient, depuis longtemps déjà, trouvé les preuves. N’ont-ils pas découvert récemment qu’il était possible de donner du sang humain à une personne malade pour la soigner ? La science est à son apogée. Avec un tel niveau de compréhension de ce qui l’entoure, l’Homme n’a quasiment plus rien à découvrir. Encore moins le fait qu’un banal mythe pourrait en fait être avéré. Pourtant, une découverte pourrait bien faire évoluer quelque peu les choses. Elle est le fruit de trois jeunes garçons qui, après l’école, sont allés se promener dans une petite forêt en marge de la cité. En explorant une cavité souterraine, ils découvrirent quelque chose à la fois étrange et extraordinaire. Armés uniquement de leur courage, ils progressent dans une imposante salle, laquelle est ornée de symboles inconnus, ainsi que de dessins aux formes particulières. Ils l’explorent pendant de longues minutes, ébahis et émerveillés. Dès leur sortie, ils se concertent pour décider de ce qu’ils doivent faire. Conscients de la portée de leur découverte, ils font le choix de prévenir en premier lieu leur instituteur. Intrigué par ce que lui racontent ses élèves, il ne peut s’empêcher de se rendre sur place pour juger de lui-même de la situation. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit toutes ces merveilles de ses propres yeux. Pour lui il n’y a dès lors plus aucun doute possible. Tout ceci est d’origine préhistorique et pourrait bien avoir d’importantes conséquences sur l’Histoire telle que tous la connaissent. Il est alors temps de remonter à la surface afin d’informer les autorités compétentes de l'existence de ces merveilles. L’instituteur sort le premier, suivi de près par deux des enfants. Le troisième est encore dans la cavité. Il s’est quelque peu éloigné du reste du groupe et s’apprête à s’engager dans ce qui ressemble à un couloir, lorsqu’il trébuche sur une pierre. Sur le point de se relever, il prend appui avec sa main droite, puis avec la gauche… mais sent quelque chose d’anormal sous cette dernière. Ramassant ce qu’il reste de sa bougie, il examine rapidement le sol et y découvre un objet terriblement étrange. Il ne mesure que quelques centimètres de long et de large, est d’une épaisseur infime et possède une extrémité bizarre, constituée d’un autre matériau inconnu. Approchant sa bougie au plus près pour essayer de découvrir ce dont il s’agit, il se rend compte que cet objet lui est totalement étranger. La seule chose dont il soit certain, c’est que les lettres « USB » sont inscrites sur sa partie la plus longue. Remarquant qu’il n’était plus que tout seul dans la cavité, il finit par se relever et par rebrousser chemin, tout en prenant bien soin de cacher sa découverte dans la poche de son pantalon. Sortant enfin, il retrouva ses amis et son instituteur qui l’attendaient, impatients qu’ils étaient de relater leur fantastique découverte.
--A VOUS D’IMAGINER et D’ĖCRIRE LA SUITE--
Travail diffusé souslicence Créative Commons by-nc-sa-Clément HOURSEAU / UniversParallele.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin