La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Real Life

De
1 page

Plus que jamais la Terre et l'être humain sont noyés sous l'avidité, la cupidité et la soif de pouvoir de quelques uns qui se croient au dessus de tout le monde. Seule la recherche du passé permettra peut-être de comprendre comment l'Homme en est arrivé à ce stade de "développement".

Publié par :
Ajouté le : 04 juillet 2013
Lecture(s) : 229
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Real Life
Jeune homme de 23 ans, Adrien vit dans un monde à la dérive dans lequel l’Homme n’est plus qu’une vulgaire marchandise comme une autre. La cupidité, l’avidité et la soif de pouvoir sont les maîtres mots de la société moderne. Les libertés individuelles sont sans cesse réduites sous prétexte d’offrir un peu plus de « sécurité » à chacun. La peur gouverne les esprits. Elle s’impose comme une alliée pour une certaine minorité et comme un cauchemar pour une grande majorité. La délation ainsi que la surveillance à outrance sont devenues monnaie courante. L’expression « vie privée »n’a plus aucun sens. L’avenir est réglé dès la naissance. Fils ou fille de pauvres sera et restera pauvre toute sa vie. Fils ou fille de riches bénéficiera de tous les avantages et privilèges liés au « rang social » de ses parents. Aujourd’hui plus que jamais, la vie est d’une injustice totale. La Terre se meurt jour après jour, succombant petit à petit aux caprices permanents et insensés imposés par quelques centaines d’humains aux douze milliards de « parasites» qui foulent son sol. Seuls les plus aisés, ceux qui disposent du pouvoir et des richesses peuvent prétendre à un cadre de vie sensationnel. Eux seuls sont en mesure de quitter la Terre pour rejoindre et habiter la colonie d’Androma, située à une dizaine d’années-lumière de là. Eux seuls, plus quelques prolétaires dits « de confiance ». Ceux-là mêmes qui, depuis des générations, sont au service de ces esclavagistes modernes. Pour tous les autres, la seule alternative consiste à rester sur Terre et à y travailler sans compter pour un salaire de misère dans le seul but de pouvoir survivre… et d’enrichir les riches. Pour justifier cette situation, les principaux arguments employés sont « sans nous vous ne pourriez plus travailler ni vivre »ou encore «il en a toujours été ainsi depuis l’aube des temps, il n’y a aucune raison de changer ce qui fonctionne parfaitement. » La seule option qui s’offre alors à Adrien pour s’évader de ce monde sans avenir, c’est l’écriture. Et plus particulièrement, la science-fiction. La seule limite qui s’impose à lui dans la rédaction de ses textes est celle fixée par son imagination. Cela lui laisse donc une certaine marge qui lui assure de ne pas être à court d’idées avant longtemps. Ne cautionnant pas du tout la société dans laquelle il vit, il va pouvoir profiter de cette imagination plus que débordante, non pas pour inventer un éventuel futur, mais plutôt pour écrire le passé tel qu’il aurait souhaité qu’il soit. Oh ! bien sûr, l’Homme a une histoire. Une histoire officielle qui est enseignée à tous dès l’enfance, afin de pouvoir modeler à volonté l’esprit des enfants des classes « prolétaires», dans le but de leur faire admettre leur situation d’infériorité par rapport aux « classes dirigeantes ». Sauf que, de temps en temps, ces discours de « propagande historique » ne font pas recette. En effet, certains enfants ont une certaine «fibre rebelle» en eux et refusent tout simplement de prendre pour argent comptant tout ce qui leur est dit, au grand dam des « élites ». Ainsi, Adrien n’aura pas manqué de remarquer que la période historique enseignée ne s’étend pas sur plus de cinq cents ans, alors que le calendrier officiel indique aujourd’hui la date du vingt-six août deux mille neuf cent sept. Cela revient à considérer qu’au-delà des cinq siècles d’histoire enseignés, l’Homme n’existait pas. Il serait donc apparu sous sa forme actuelle du jour au lendemain et aurait, d’entrée, créé des distinctions basées sur la richesse et le rang social de chacun. C’est en tout cas ce que cherchent à faire croire les « élites », qui ne voient que leur seul profit et leur propre bien-être. Sauf que tout à une fin un jour. Un tout petit grain de sable est capable de gripper n’importe quelle mécanique, aussi bien huilée soit-elle. Adrien est quelqu’un de tenace et est prêt à tout pour faire évoluer favorablement le monde. Même si pour cela il doit aller à l’encontre des discours officiels ! Même si pour cela il est amené à mettre sa vie en danger ! Et y compris si tout ceci l'oblige à vivre caché ! Il estime que la vie n’est pas faite pour ne favoriser qu’une infime partie de l’espèce humaine. Il estime que chaque homme doit pouvoir faire ses propres choix, et que la vie ne doit pas être vécue comme un fardeau, mais plutôt comme une fierté. Enfin, il estime qu’il a le devoir de remettre les choses dans le bon ordre de fonctionnement, et que pour y parvenir il doit donner tout ce qu’il possède au fond de lui. Motivé comme jamais, il se lance dans l’écriture de son nouveau récit. Un récit dans lequel il prévoit de présenter différentes formes de ce que la vie a réellement pu être dans ce passé oublié par l’Histoire. Il est parfaitement conscient de ce dans quoi il s’engage, mais, se sentant investi d’une mission de premier ordre envers l’humanité tout entière, il ne peut désormais plus faire machine arrière. L’avenir passera par le passé, et il est en marche…
--A VOUS D’IMAGINER et D’ĖCRIRE LA SUITE--
Travail diffusé souslicence Créative Commons by-nc-sa- Clément HOURSEAU / UniversParallele.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin