Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

SOUVENIRS
DE LA
FAMILLE CHÉTELAT
22 AVRIL 1872.
SOUVENIRS
DE LA
MILLE CHÉTELAT
50me ANNIVERSAIRE
DU
MARIAGE DE NOS PERE & MERE
LE 22 AVRIL 1872
Allocution de M. l'abbé HEUQUEVILLE,
curé de Sainte-Marie, à l'église de
Saint-Vincent-de-Paul, avant la messe.
Vers composés pour cette circonstance, par
M. PAUL CHÉTELAT, professeur au
collége de Juilly.
Souvenir de la Saint-Antoine de 1869 ; vers
composés par M. EMMANUEL CHÉTELAT,
professeur au collége de Bordeaux.
PARIS
IMPRIME PAR CHARLES CHAUMONT
6, RUE SAINT-SPIRE, 6
ALLOCUTION
DE
M. L'ABBÉ HEUQUEVILLE
CURÉ DE SAINTE-MARIE,
A L'EGLISE DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL,
Avant la Messe.
CHERS ET VÉNÉRABLES AMIS,
Si, dans les fonctions d'un sacerdoce qui touche
aussi à la cinquantaine, il a été des moments
pénibles, si notre ministère a été soumis à de
cruelles épreuves, si la bénédiction de Dieu que
nous donnions n'a pas toujours trouvé des coeurs
_ 4 —
bien préparés, il y a eu de grandes consolations,
que nous avons recueillies aux pieds des saints
Autels.
Oui, souvent nous avons pu dire avec le Roi-
Prophète : Beati qui timent Dominum, qui ambu-
lant in mis ejus. « Bienheureux ceux qui crai-
gnent le Seigneur, qui marchent avec fidélité
dans la voie de ses commandements. »
Que je suis heureux, chers amis, de voir ces
paroles si bien réalisées dans la sainte union que
vous renouvelez en ce jour devant Dieu, après
cinquante années !
Oui, c'est bien à vous qu'on peut appliquer la
suite de ce magnifique chant du Psalmiste : Uxor
tua sicut vitis abundans in lateribus dormis toeu.
« Votre épouse sera dans votre maison comme
une vigne féconde et abondante. » « Vos enfants,
comme un magnifique plan d'olivier autour de
votre table. » Filii iui sicut novelloe olivarum in
circuitu mens a tuoe.
Ce ne sont pas seulement ces paroles prophé-
tiques qui reviennent à mon esprit ; j'ai sous les
yeux ce touchant tableau.
Voyez autour de vous, époux chrétiens, ces
deux générations qui vous font cortège , ces
enfants, ces petits-enfants, fruits d'une union
vraiment chrétienne, qui, du pied de l'Autel, vont
aller s'asseoir à la table des bons patriarches, et
former cette couronne d'olivier. Aujourd'hui que
nos coeurs s'écrient, dans un sentiment de recon-
naissance : Sic benedicetur homo qui timet Domi-
num. « Ainsi sera béni l'homme qui craint le
Seigneur! »
Ah! depuis cinquante années, nous avons été
bien souvent l'heureux témoin des vertus de ces
deux chefs d'une famille si nombreuse !
Souvent, le Seigneur, avec les grâces du ciel,
accorde aussi à ses enfants les biens terrestres, en
leur réservant un bonheur plus parfait qui n'est
pas de ce monde. Il vous a été donné de les rece-