Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Un petit mot du cen Gobe-mouches aux sections de Paris

De
8 pages
[s.n.]. 1795. 8 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

A
UN PETIT MOT
GOBE-MOUCHES,
SECTIONS DE PARIS.
- CONVENEZ, Sections Parisienne^ , que vous
venez de recevoir une récompense bien encou-
rageante , de six ans de complaisance et de sa-
crifices. Vos orateurs ont eu la permission de
rester à la séance , pour entendre les douceurs
que le président , renforcé de Tallien, Thi-
kaudot et autres, leur ont largement distribuées.
Quoi! ces Messieurs ont paru fâché, disoin
un plaisant , cela n'est pas généreux, contre des
gens qui meurent de faim ; on doit pardonner
un- peu d'humeur aux affamés , mais rien aux
affamants : Jupiter , tu te fâches, tu as donc
tort ?
Cela est mal-adroit , disoit un autre , très-
mal-adroit à des légifères, qui violent les Lois
qu'ils ont faites eux - mêmes , et qui ont été
forcés d'avouer , ajoutoit un troisième, que le
( 2 )
peuple avoit le droit de rejetter la constitution
nouvelle, et de nommer ses Législateurs.
J'entendois cela de mon coin, et je disois,
en haussant les" épaules : Comme l'humeur rend
inconséquent ! il y a huit jours , ce cher et
brave peuple Parisien avoit tout fait pour la
Révolution; on portoit aux nues son intrépi-
dité, son patriotisme, son humanité , son dé-
vouement aveugle, et sur-tout sa longuanimité;
pour l'en récompenser , on venoit de lui pro-
mettre du bomboii , quelques bouts de chan-
delle et' des harengs ; enfin , on avoit ajouté
quatre onces ( sauf le faux poids ) aux huit
onces de pain, qu'il avoit depuis peu de tems;
tout cela devoit lui fonder une cuisine délicieuse,
en attendant la poule au pot.
Déjà le bon peuple, s'extasioit devant ses bien-
faiteurs, oublioit dix-huit mois de deuil., cinq
ans de privations de toute espèce, les têtes aba-
tues , les queues envenimées , toujours renais-
santes ; lorsqu'au milieu de ses passions amor-
ties, on vient brusquement réveiller son am&v-
propre (et il en a sa dose ) et attenter à sa sou-
veraineté !. Eh mais , c'est du fruit nouveau ,
le Parisien fut de tout tems amoureux de nou-
veautés , comme Tacite dit que les Gaulois ,
ses ancêtres l'étaient , et celle-là vaut bien la.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin