Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

2004_02 - Les Vents du LEMAN

De
8 pages

2004_02 - Les Vents du LEMAN

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 365
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

L e s V e n t s d u L E M A N
R O T A R Y C L U B T H O N O N L E M A N
E D I T O R I A L P a r V i c k y C U R Z O N
De la transmission des connaissances
Le mois de janvier fut mar qué par la conférence du Professeur LARONDE sur ses fouilles archéologiques en Libye et la conférence de JeanPierre ANCHISI sur l’avenir de l’éducation nationale. J’aimerais proposer un lien entre ces deux réflexions. André LARONDE nous a transportés à une époque à plus de deux mille ans de la nôtre, pour contempler les réalisations de la civili sation grecque à Cyrène. L’art et l’architecture de la Grèce ancienne nous « parlent ». On a les mê mes canons de beauté, on admire leurs créations. Ils nous ont transmis l’algèbre et la géométrie, les idées subversives de la démo cratie et de l’importance de l’individu. Ils ont vécu, ils ont disparu. Mais leurs traces subsistent, à la fois dans la pierre, et dans nos traditions, nos institutions, nos langues et notre his toire. On les avait oubliés, ème mais en Italie du 13 siè cle commence la Renais sance, très précisément la redécouverte des philoso phes, l’art, la culture et la pensée politique de l’Anti quité. De là viennent les Lumières, les grandes dé couvertes scientifiques  nous, en somme. Depuis nous n’avons cesse de chercher, chercher, rajou tant des petits morceaux de connaissances sur une montagne qui grandit, grandit…
Aujourd’hui la somme de nos connaissances sur le monde physique est im mense – et toujours en expansion. Et l’éducation nationale française, créée depuis un siècle, lutte dé sespérément pour la trans mettre aux générations futures. Tâche impossible, en réalité. Ne pourraiton pas propo ser un autre objectif ? La transmission des connais sances sur le monde physi que est bien sûr impor tante, mais peut faire l’ob jet d’une sélection. Jean Pierre n’atil pas signalé que les enseignements techniques sont aujourd’hui délaissés par beaucoup de jeunes ? Mais pas tous. Restent ceux qui adorent, et ils suffiront bien, il me semble, à continuer d’ajou ter à la montagne de connaissances préexistan tes et à utiliser ce qui existe déjà. De toutes fa çons, s’il manque réelle ment de scientifiques et de techniciens du monde phy
sique, cela se manifestera par une augmentation de leurs rémunérations, ce qui ne manquera pas de susci ter des vocations. Il est bien plus important, me sembletil, de donner à l’ensemble des enfants scolarisés un sens de l’his toire, d’où nous venons, et les maigres progrès que nous avons fait, depuis 2500 ans, sur le plan de la politique, la résolution des conflits, le respect de l’indi vidu, et l’importance de trouver des solutions aux nombreux problèmes sou levés par la modernité. Mais aussi de leur donner un sens d’émerveillement : nous sommes issus d’une ancienne, très ancienne civilisation, avec beaucoup d’expériences vécues en commun, et beaucoup de leçons à en tirer. Si nous ne faisons pas cet effort, nos fameuses connaissan ces sur le monde physique non seulement ne serviront à rien, mais seront tôt ou tard utilisées pour nous asservir, peut être pour nous anéantir. Il est même urgent de progresser sur notre compréhension de la société moderne, qui évo lue si rapidement. Mais comment faire si nos en fants ne connaissent plus leur propre histoire, les racines profondes de leur civilisation ? Les Grec ques d’Athènes, de Sparte et de Cyrène nous « parlent » à travers les siècles par ce qu’ils nous ont transmis. Or il est question que l’Education Nationale n’enseigne plus le Latin et le Grecque (trop dur, trop compliqué,
A n n é e1 5°, n 8 F é v r i e r 2 0 0 4
D a n s c e n u m é r o :
Editorial de la Pré sidente
La chandeleur
1
2
Recettes de saison 3
Programme Assiduité
Le mois dernier
Mémoire du club
Voici le Rotary
4
5
67
8
a s s e zp a s « moderne », pas as sez utile, pas assez d’élèves…). Coupés de nos racines, que t r a n s m e t t r o n s  n o u s aux archéologues de l’an 4500 ? Quelques morceaux de plastique non biodégradables ? Des terres radioacti ves ? Cervens, le 2 février 2004 Vicky Curzon Présidente 20032004
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin