Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Télécharger - Conseils diététiques pour les seniors

3 pages

Télécharger - Conseils diététiques pour les seniors

Publié par :
Ajouté le : 11 juillet 2011
Lecture(s) : 384
Signaler un abus
Conseils diététiques pour les seniors
En raison des modifications physiologiques que connait le corps à partir de 50 ans (diminution de la masse musculaire, augmentation de la masse graisseuse et la réduction des quantités d’eau) bien manger devient une nécessité. Une bonne alimentation est en effet, indispensable pour éviter toute forme de carence, réduire le risque de maladies associées au vieillissement et diminuer le poids des années. Voici quelques conseils pour atteindre un bon équilibre nutritionnel
L’apport en calcium
Aux alentours de la cinquantaine, « la maladie des os fragiles » guettent énormément d’individus et particulièrement les femmes à l’approche de la ménopause. En effet, une femme sur deux souffrirait d’ostéoporose, une affection caractérisée par la diminution de la masse osseuse générant une extrême fragilité du squelette (fracture du col du fémur, des poignets, des chevilles…). Pour se parer contre ce genre de maladie, il est nécessaire de maintenir un apport en calcium élevé, après 55 ans, les besoins journaliers en calcium varient de 1 à 1.4 grammes (soit à peu près l’équivalent d’un litre de lait). L’idéal serait de consommer 3 produits laitiers par jour (fromages, yaourt…), mais il faut aussi savoir que beaucoup d’autres aliments sont également riches en calcium comme les légumes, certains fruits secs, les œufs, le poisson et les fruits de mer. Il est vivement conseillé de manger diversifié, pour éviter de trop se focaliser sur les produits laitiers riches en graisse et qui augmentent les risques cardio-vasculaires. Si vous sentez que votre apport en calcium demeure insuffisant, nous vous conseillons d’effectuer une analyse sanguine et de consulter votre médecin traitant.
L’apport en protéine
L’âge avançant entraine la fonte musculaire qui est une diminution du volume de la masse musculaire. Il est donc essentiel d’avoir en moyenne un apport de 1 g/k de poidsen protéi-nes pour couvrir le renouvellement des tissus. Il est recommandé de manger de la viande, des œufs et du poisson au moins une fois par jour et en alternance entre les trois. Cependant le poisson est privilégié puisqu’il permet de lutter contre toute sorte de troubles cognitifs. En effet, des études ont montré que la consommation de poisson permet de réduire jusqu'à 60% le risque de développer la maladie d’Alzheimer.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin