Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Extrait grognasse pour evadoc vacances

De
5 pages
C'est quand tout va mal que le rire devient salutaire. Meurtrie par la crise d'adolescence de son fils qui fait ressurgir en elle, des ombres et des lumières de son passé, la grognasse, défie la fatalité, la maladie et la misère avec un humour féroce où tout le monde en prend plein son grade, des blagues vachardes et crues et alterne les moments dramatiques avec des séquences de plus en plus loufoques jusqu'au bouquet final libérateur. Entre rires et larmes, la grognasse révèle son humanité dans un style d'une scandaleuse décontraction.
'est quand tout va mal que le rire devient salutaire. Meurtrie par la crise d'adolescence de son fils qui fait ressurgir en elle, des ombres et des lumières de son passé, la grognasse, défie la fatalité, la maladie et la misère avec un humour féroce où tout le monde en prend plein son grade, des blagues vachardes et crues et alterne les moments dramatiques avec des séquences de plus en plus loufoques jusqu'au bouquet final libérateur. Entre rires et larmes, la grognasse révèle son humanité dans un style d'une scandaleuse décontraction.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

« Vous avez passé de bonnes vacances ? Moi pas ! Y a pourtant eu les
tempêtes, mais c'était terminé : On dirait que la télé fait exprès de nous
mettre les catastrophes en hiver quand les gens sont pas en vacances. En
plus, ils ont enlevé les arbres déracinés.
Alors, on arrive au camping des Moustiques...
On retrouve notre
emplacement habituel et on plante notre tente à l'ombre d'un gros
chêne ... envolé. Mon mari, il a pris, en souvenir, une photo du fantôme
de l'arbre. Malheureusement, sur la photo, on voit juste le mec qui se
cachait derrière l'arbre virtuel pour pisser ou peut-être faire autre chose,
parce qu'à ce moment précis il matait dans ma direction. Faut dire que
j'enlevais le bas pour me changer.
Y a quand même eu des orages : poum poum ! La vache ! J'ai même
attrapé le coup de foudre. Mon mari, il aime pas trop quand il l'attrape
pas en même temps que moi. Mais, je vais quand même pas tout lui
refiler. Ah, ça vous fait une drôle de secousse, le coup de foutre ! Vous
avez le feu aux fesses, le cœur qui fait des bonds ! J'étais survoltée et je
me suis même retrouvée tellement blême que j'avais un “nez clair” au
milieu de la figure. Mon mari, pas du tout branché s'approche de moi.
Je lui crie : « Ne me touche pas, tu vas t'électrocuter !»
II me répond : « Ça risque pas, j'ai plus de jus ! »
Ah, et puis on a quand même été à Roubignolles. Á peine installés, les
gendarmes viennent nous interroger. Il venait d'y avoir un crime, juste
au moment de notre arrivée. On a failli être aux premières loges. J'avais
rien vu. Alors, j'ai raconté aux gendarmes, tout ce que j'avais pas vu :
Deux jours plus tard, ils reviennent. Ils embarquent mon mari, parce
qu'il ressemble au portrait robot du meurtrier ! Ils le placent en garde à
vous. Après, ils le font mettre de profil, à quatre pattes et même cul nul !
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin