La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Publications similaires

A la fontaine

de Oliv94

Les plus belles œuvres de Fragonard

de Presses-Electroniques-de-France

Vous aimerez aussi

suivant
Les visiteurs “Per horus ! Et per ra ! Et per solem ! In vitus ! Gucere !”  Où sont les poulardes, jai faim. Où sont les veaux, les rôtis, les saucisses, où sont les fèves, les pâtés de cerf ? Quon tripaille à plein ventre pour oublier cette injustice ! Il ny a pas quelques soissons avec de la bonne choivre, du porcelet, une chèvre rôtie, quelques cygnes blancs bien poivrés ? Ces amuse-bouches mont mis en appétit ! »  Ah ! Cétait beaucoup plus accueillant autrefois. On faisait brûler des arbres entiers, il y avait de beaux tapis sur les sols et les murs. Il ny avait pas une soirée sans jongleurs, ménestrels et ribaudes. Jai souvenance dune nuit, où un cracheur de feu avait enflammé la coiffe de Dame Flegmonde, on avait dû la jeter toute habillée dans les douves, qui étaient gelées ! »