La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

LES JARDINS REMARQUABLES DE L’ILE-DE-FRANCE
Le label « Jardin remarquable » a été créé en 2004 par le ministère de la culture et de la communication afin de relancer la politique en faveur des parcs et des jardins, les protéger davantage, les valoriser et les faire connaître. Ce label qui dépasse le cadre exclusif des jardins protégés au titre des monuments historiques met ainsi l’accent sur un patrimoine spécifique, particulièrement fragile, qui concerne à la fois les domaines du patrimoine et de la création. Attribué par le ministère de la culture et de la communication, sur proposition du conseil national des parcs et jardins, il signale au grand public les jardins dont le dessin, les plantes et l’entretien sont d’un niveau remarquable. Le label est accordé pour une durée de 5 ans, avec révision possible en cas de changement de propriétaire ou de carence dans les conditions d'entretien ou d’ouverture. Les propriétaires ou responsables de jardins remarquables s’engagent ainsi à assurer un entretien régulier de leur jardin, à ouvrir selon une période donnée, à participer au moins à une opération nationale (« Les Rendez-vous aux jardins » ou « Les Journées européennes du patrimoine), à mettre à la disposition du public des documents d’information (plan historique, composition et indications botaniques) et à apposer dans un lieu visible du public la plaque reprenant le logo du label « Jardin remarquable ». On peut recenser actuellement en France 289 Jardins Remarquables, dont 22 en Ile-de-France. Jardins historiques ou contemporains, créations récentes près d’un château, jardins présentant des collections, parcs publics ou jardins d’artistes, les jardins remarquables franciliens sont représentatifs de la grande richesse de ce volet spécifique du patrimoine de notre région.
Renseignements sur les jardins en Ile-de-France : Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France Conservation régionale des Monuments historiques 98 rue de Charonne 75011 Paris Contact : Rosine de Charon – tél : 01 56 06 50 57
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 1
PARIS JARDINS DU PALAIS ROYAL Jardin dessiné par Pierre Desgots et réalisé au cours de l’hiver 1635-1636 avec des alignements latéraux de marronniers, 6 parterres de broderie, et des bassins agrémentés de statues de marbre et de bronze. Il mesure 350m sur 150 et est tout de suite ouvert au public. Dès 1661, le Palais Royal devient la résidence de la famille d’Orléans, quand Louis XIV en fait don à son frère. A partir de 1674, Le Nôtre commence à transformer les jardins. De 1817 à 1824, le bassin central et des parterres sont créés. 75 – Paris – Jardins du Palais-Royal – Perspective Ó Photo E. Le bassin central est entouré de pelouses Vioujard - DR bordées de massifs fleuris redessinés par le Place du Palais Royal paysagiste Mark Rudkin en 1992, date à 75001 Paris laquelle le ministre de la culture et de la communication, Jack Lang, présente un projet de rajeunissement du jardin du Palais-Royal. Il conserve la structure XVIIIe composée de deux grands parterres et d’alignements d’arbres tout en voulant restituer une diversité et une qualité florale et végétale. Classé
SEINE-ET-MARNE JARDINS DU CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE Jardin créé par André Le Nôtre entre 1656 et 1661 (33 ha). Terrasses successives, broderies de buis, bassins. Jardins à la française. Classé
77 – Maincy – Vaux le Vicomte Ó DR 77950 MAINCY 01 64 14 41 90 chateau@vauxlevicomte.com www.vaux-le-vicomte.com
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 2
JARDINS DU DOMAINE NATIONAL DE CHAMPS-SUR-MARNE Parc créé par Claude Desgots (neveu de Le Nôtre) au début du XVIIIe siècle. La partie centrale est constituée d'un jardin régulier classique, enchâssé dans un parc à l'anglaise. L'ensemble du parc fut remanié au XIXe siècle par Henri et Achille Duchêne. Jardins à la française et à l'anglaise. Classé
JARDINS DU DOMAINE NATIONAL DU CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU Les jardins du Domaine de Fontainebleau dont la création remonte à François Ier offrent aujourd'hui un aspect très varié, illustrant l'évolution de l'art du jardin en France depuis plus de trois siècles. Le domaine s'étend sur 130 ha : jardin régulier, jardin paysager et parc forestier en sont les principaux éléments de constitution. L'eau est présente sous la forme d’un grand canal, de bassins, étangs, fontaines et sources, cours d'eau traversant le jardin anglais. Jardin régulier, jardin paysager et parc forestier. Classé
77-Champs-sur-Marne - Domaine national de Champs-sur--Marne Parterre des broderies Ó Photo J.-L. Dargent 31 rue de Paris 77420 CHAMPS SUR MARNE 01 60 05 24 43 champs@monuments-nationaux.fr www.monuments-nationaux.fr
77 – Fontainebleau – Le labyrinthe – Grand Parterre Ó DR Place du Général de Gaulle 77300 FONTAINEBLEAU 01 60 71 50 60 contact-chateau-de-fontainebleau@culture.fr www.musee-chateau-fontainebleau.fr
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 3
YVELINES DOMAINE NATIONAL DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE Le domaine de Saint-Germain-en-Laye est composé d’un jardin français et d’une grande terrasse surplombant la vallée de la Seine, tous deux réalisés par Le Nôtre, ainsi que d’un jardin anglais créé au XIXe siècle. Longue de 1945 m et large de 30 m, la grande terrasse de Le Nôtre a été créée de 1669 à 1674. Elle surplombe la Seine de 62 m. Réalisée selon le principe des citadelles à la Vauban, elle débute par un demi-cercle, le belvédère, pour s'achever par un octogone qui conduit au château du Val. 78 – Saint-Germain-en-Laye - Château de Saint-Germain-en-Laye – Plantation avec paillis pour économie d’eau Ó DR Classé Place Charles de Gaulle 78100 ST GERMAIN EN LAYE 01 34 51 75 38 gilles.becquer@culture.gouv.fr www.jardiniers-du-patrimoine.com
JARDIN DU DOMAINE NATIONAL DE RAMBOUILLET Le domaine de Rambouillet est une résidence d'automne pour les présidents de la République. L'aménagement du parc régulier, conçu par Fleuriau d'Armenonville, date de 1699. Il comprenait terrasses, parterres et quinconces de tilleuls. A partir du grand canal qui traverse le domaine, il fit creuser un réseau de canaux secondaires dessinant un chapelet d'îles géométriques jadis peuplées de statues et devenues aujourd'hui des refuges pour la flore sauvage. Jardins réguliers - Jardins anglais. Classé
78 – Rambouillet - Domaine national de Rambouillet Ó DR 78120 RAMBOUILLET 01 34 83 00 25
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 4
JARDINS DU CHÂTEAU DE BRETEUIL Dans un parc créé au XVIIe siècle et remanié au XVIIIe siècle, Henri et Achille Duchêne implantent en 1895 un jardin à la française. Jardin à la française. Classé
78 – Choisel – Château de Breteuil – Jardin des prnices – Le bassin Ó Photo J. B. Leroux 78460 CHOISEL 01 30 52 05 11 contact@breteuil.fr www.breteuil.fr
JARDINS ET PARC DU DOMAINE NATIONAL DU CHÂTEAU DE VERSAILLES ET DU TRIANON Les jardins ont été aménagés de 1661 à 1700 par Le Nôtre, qui aplanit, draine, et trace les perspectives, bosquets et canal ainsi que les parterres. Versailles est le modèle du jardin régulier "à la française". Il est orné de plus de 400 statues de marbre, de bronze ou de plomb, et de bassins animés par des jeux d'eau. Le mythe antique d'Apollon, dieu du Soleil, y est toujours présent. Au-delà du jardin s'étend le parc, propice aux randonnées. 78 – Versai.llCe.sM -. HL.e Bosquet dEncelade Ó Cliché P-A Jardin régulier "à la française". Lablaude A 78000 VERSAILLES Classé 01 30 83 76 20 www.chateauversailles.fr
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 5
PARC DU CHÂTEAU DE GROUSSAY Jardin anglo-chinois de 30 ha avec potager, jardin d'agrément, arbres remarquables. Présence de 9 fabriques ou "folies" d'inspirations diverses (pagode chinoise, tente tartare, temple du labyrinthe, temple d'amour, pont palladien...). A voir également un théâtre de verdure. Jardin anglo-chinois. Classé
PARC ET JARDINS DE THOIRY Les jardins de Thoiry offrent une grande variété d'histoires : tout d'abord écrin de la demeure solaire de l'alchimiste Raoul Moreau, puis "jardins à la française" dessinés par le neveu de Le Nôtre. Au XIXe siècle, on crée un jardin "anglo-chinois". Enfin Thoiry devient en 1968 un parc animalier. Jardins à la française, anglo-chinois.
78 – Monfort-Lamaury - Château de Groussay – Pagode chinoise Ó Photo Château de Groussay Route de Versailles 78490 MONTFORT L AMAURY 01 34 86 94 79 chateaudegroussay@orange.fr www.chateaudegroussay.com
78 – Thoiry - Château de Thoiry-en-Yvelines - Séquoias et rhododendrons Ó Photo alp 78770 THOIRY 01 34 87 49 26 chateau@thoiry.net www.thoiry.net
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 6
POTAGER DU ROI Potager-verger créé en 1678 à la demande de Louis XIV par Jean-Baptiste La Quintinie, le Potager du roi est un jardin à la française de 9 ha qui fournissait la table royale. Aménagé sur un marécage appelé l'Etang Puant, les efforts soutenus pour produire des "primeurs" et satisfaire ainsi les désirs du roi en font un lieu d'exception. Bassin central du Grand Carré dans lequel 16 parcelles de cultures maraîchères offrent d'appétissantes couleurs. Puis, parcourant les allées des divers jardins en creux, fruits et légumes des plus rares aux plus connus ; grande diversité d'arbres fruitiers en espaliers et contre-espaliers entretenus par des artistes jardiniers sachant allier leur savoir-faire 78 - Potager du roi Ó DR à la magnificience de la nature. 10 rue du Maréchal Joffre Enfin, protégé par de hauts murs édifiés par 78000 VERSAILLES Mansart, le Potager du roi favorise depuis 01 39 24 62 62 ftrouuitjso uerts l éduesm esm iscarov-oculirmeuaxts offrant ainsi desvwiswitwe.sp@otvaegresra-idllue-sr.oei.cfrole-paysage.fr g . Potager "à la française . " Classé
ESSONNE
CHÂTEAU ET PARC DE COURANCES Château de style Louis XIII entouré de douves. Grand parc à la française (70 ha), 17 sources vives, bassins. Jardin japonais aménagé par Berthe de Ganay (début XXe siècle). Jardin d'eau, jardin à la française, à l'anglaise et japonais. Classé
91 – Courances – Le jardin japonais Ó DR 91490 COURANCES 01 64 98 07 36 info@courances.net www.courances.net
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 7
DOMAINE DE COURSON Ancien jardin régulier transformé par Berthault (après 1820) et les Bülher (vers 1860) en parc paysager romantique. Importants travaux de regénération conduits à partir de 1992. Château en briques et pierre. Parc romantique. Inscrit
DOMAINE DÉPARTEMENTAL DE CHAMARANDE – PARC Résultat de l'évolution de l'art des jardins, le parc de Chamarande conserve des aménagements à la française, comme le buffet d'eau dessiné par l'architecte Pierre Contant d'Ivry et revêt parfois l'allure d'un parc à l'anglaise grâce à sa pièce d'eau entourant l'île. On y découvre au fil des allées un jeu de l'oie, une glacière, une orangerie et de très beaux arbres remarquables. Parc paysager. Classé
91 – Courson Monteloup Ó Jean-Pierre Delagarde 91680 COURSON MONTELOUP 01 64 58 90 12 domainedecourson@wanadoo.fr www.coursondom.com
91 – Chamarande - Domaine départemental de Chamarandes - Buffet d’eau Ó Photo L. Godart 38 rue du Commandant Arnoux 91730 CHAMARANDE 01 60 82 52 01 chamarande@essonne.fr www.chamarande.essonne.fr
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 8
POTAGER FLEURI DU DOMAINE DE SAINT-JEAN DE BEAUREGARD Potager avec ses légumes rares et la sucession de ses floraisons : narcisses, iris, pivoines, roses anciennes, fleurs d'été. Très belle collection de plantes aromatiques, officinales, condimentaires, présentée dans le jardin ainsi qu'une chambre de conservation du raisin et un fruitier. Potager fleuri du XVIIe siècle. Classé
91 – Saint-Jean de Beauregard – Domaine de Saint-Jean de Beauregard Ó Pascal Lemaître 91940 ST JEAN DE BEAUREGARD 01 60 12 00 01 info@domsaintjeanbeauregard.com www.domsaintjeanbeauregard.com
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 9
HAUTS-DE-SEINE DOMAINE NATIONAL DE SAINT-CLOUD Le domaine national de Saint-Cloud est un témoin de l'art des jardins pendant quatre siècles et un conservatoire des techniques hydrauliques traditionnelles. La présence de l'eau constitue une des richesses essentielles du domaine, permettant la profusion des fontaines, bassins et cascades utilisant l'eau de manière ingénieuse et théâtrale. Les jeux d'eau, ainsi que l'aménagement des jardins, résultent de la maîtrise et de l'exploitation savante du paysage et de la topographie, issues du savoir-faire des fontainiers florentins du XVIIe siècle et de l'art de la mise en scène 9 Ó 2  P–h oStaoi nDt-NCSloCu /d  C- MDomaine de Saint-Cloud – Grandec ascade des jardins d'André Le Nôtre. L'animation des N bassins, fontaines et cascades repose sur la 92210 ST CLOUD combinaison de plusieurs ressources naturelles 01 41 12 02 90 (ruissellement des eaux de pluie, ru de saint-cloud@monuments-nationaux.fr Vaulichard, source, etc.) tout en étant le résultat www.monuments-nationaux.fr de la seule force de gravitation canalisée par le système hydraulique, dans lequel tous les bassins sont interdépendants pour leur alimentation et leur fonctionnement. Composée de deux cascades architecturées, une partie haute construite par Antoine Le Pautre (achevée en 1665 et inaugurée en 1667), et un buffet bas prolongé par un canal aménagé par Jules Hardouin-Mansart (1697-1699), toutes deux séparées par l'allée du Tillet, la Grande Cascade reste à ce jour un des plus spectaculaire témoin de l'art des fontainiers du XVIIe siècle. Et enfin, le jardin fleuriste de Sèvres est un espace de production horticole unique : un savoir-faire à préserver. Jardin régulier, jardin paysager du Trocadéro, Jardins ouvriers et serres de production florale. Classé
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 10
PARC DE CHATEAUBRIAND - LA VALLÉE AUX LOUPS Jardin romantique à gestion différenciée autour d'une prairie en perspective où s'harmonisent les diverses essences plantées par l'auteur des Mémoires d'outre-tombe. Ces arbres lui rappellent ses voyages en Amérique et en Orient. Il y fait ainsi un voyage immobile où tout concourt à la rêverie, au calme, où tout est propice à "des enchantements sans fin". La tour Velléda, la chapelle, la glacière rythment la promenade sur les 14 ha présentés avec la maison comme un joyau en son écrin. Jardin romantique. 9c2h a–ta iCghniaetre nà alyé cMoarlcaeb rvyr ill–é eM a Ó i sConG  d9e2  /C  hWatilelya uLbariband : vieux re Classé 87 rue Châteaubriand 92290 CHATENAY MALABRY 01 55 52 13 00 chateaubriand@cg92.fr
PARC DE SCEAUX, MUSÉE D'ILE-DE-FRANCE L'ordonnateur du parc est André le Nôtre, célèbre jardinier de Louis XIV, qui oeuvra à Sceaux pour le compte de Jean-Baptiste Colbert. Le site présente une structure remarquable, autour d'une double perspective agrémentées de grandes étendues de verdure, de bosquets, de bassins, de jeux d’eau de la cascade et du grand canal. Restauré dans les années 1930, il cherche l'équilibre entre jardin historique et jardin d'agrément. Jardin à la française. Classé
92 – Sceaux - Parc de Sceaux-Jardin de l’Orangerie Ó CG 92 / Willy Labre 92330 SCEAUX 01 41 87 29 50 www.hauts-de-seine.net
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Service de communication et d’information – avril 2007 11