//img.uscri.be/pth/0ea86e313c23b8fc470a424bbcaf7f3ffa5bcb21
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Monnaies romaines - Monnaies de Trèves Editeur responsable ...

49 pages

Monnaies romaines - Monnaies de Trèves Editeur responsable ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 607
Signaler un abus
Monnaies romaines - Monnaies de Trèves
Editeur responsabl eB:anque Centrale du Luxembourg
Photographie des pièce sX:avier Hornick
 
 
Layout :plan k
Romain Scholer
Christophe Weber
PRÉFACE DE M. YVES MERSCH .................................................................................. 6,7 Président de la Banque centrale du Luxembourg
PRÉFACE DE M. MARIO DRAGHI .................................................................................8,9 Gouverneur de la Banque d’Italie
LA MONNAIE, LA FINANCE ET LE MARCHÉ À ROME SOUS L’ÈRE IMPÉRIALE .... 10-17 Par Giuseppe Motta
L’INTRODUCTION DU MONNAYAGE SOUS LA RÉPUBLIQUE ROMAIN.E.............18-29 Par Christian Schaack ( BGL S.A. )
L’ATELIER MONÉTAIRE DE TRÈVES DEPUIS L’EMPIRE GAULOIS JUSQUÀ VALENTINIEN III ( VERS 445. ).. ................................................................30-45 Par Michel Dupont
LES DÉBUTS DE LA NUMISMATIQUE ROMAINE À LUXEMBOURG ..................... 46-65 Par René Link
Catalogue ( illustré ) de l’exposition : vitrine 1 .......................................................... 66-69 I. République romaine II. Chute de la république
Catalogue ( illustré ) de l’exposition : vitrine 2 .......................................................... 70-81 III. Empire romain
Catalogue ( illustré ) de l’exposition : vitrine 3 ...........................................................82-91
Catalogue ( illustré ) de l’exposition : vitrine 4 .......................................................... 92-96 IV. Atelier de Trèves
La collection du Chastel et le trésor de Liberchies ................................................. 97,98
7den et c eteosxpl à grosinaoitas luxembourgeois socllceitnoenrussa drgder ieoc ud elaruobmexuL Bane lacentque raiticp red ucilnu tuos Cuf esre pxsoeé.sD  eplus, et dans uné erlievà él al e vus delespeundrè eamitl iodtnêt pntéra êtourrd issuailbup nuanofprc a  lene un publconnus d,im ia scia evtrerche ch dtsree êd  ertirémtnetermeau tlés cumuffrosde rgnad  esoré tes Ln.ioitca tno sliuq srlic aussi large p or et rnup bulos uxcat  eitfatamse seré ttidu leus deechers rted ec surtisef cos urleanssainnssop euq ed elbitaoi nid àalv coinement nt certaappaeitrtca  noi tneleelherc Us.raitsep osmmuo se, ncadr ce Dans .elartnec euqna bneu dueiqctdaelar ud exuLuobm argon cé  deà b tup dégagoqieu, la Banque centidér ed  sed regescltiarndfoe  detru suaexbm suleoisourgsoin le De. et csipoontial ,naB f etnoçaant le  commentd  elxel r uoegub pneburi tne uimun sed à euqil du ralecentque ffergro bmuouLexe usuectssreadsarépooc urf noituvere Go de neur àoMne trul snei Ma,Ma. o riagDrB alacnaId ilatPatrick Lefèvre,ih; à M noisue rJ rueisnoM te laérén gurteecir D uacrud ceetD risch, Hee vanohaniB aoilb sell edMés ildanebidet se; a xuB urexlloyale dethèque Rrèmeucilehrune tde peux ir éouvotnemelagreilbup ces an docbre ttuheru  nraitlc edécrivant les in-retalernoitne se trsthireoipo, tairmonéque litites im eocon,eé leiaoc sontiuaitd emulp al ed ,aliste dun spéciacd Iat ealB naem rciera.lies M ruoruelnemep st
Avec l’exposition « Monnaies Romaines - Monnaies de Trèves », la Banque centrale du Luxembourg est  ère de présenter la deuxième exposition numuies mdea tliaq série historique commencée en 2007 avec l’exposition « Monnaies Grecques - Monnaies Celtes ». La chronologie imposait donc logiquement une exposition sur ce thème. Ce n’est bien entendu pas seulement sur le plan numismatique que l’époque romaine a joué un rôle de toute première importance pour notre régiona.n Lsfeosr tmrations économiques et sociales entraînées par la conquête romaine ont si fondamentalement changé la société gauloise de nos ancêtres qu’on parle de nos jours de société gallo-romaine. Bielna  ppluasx,  roma ndaont jouissait notre région fut la plus longue période de paix de toute notre histoire. En consacrant siège impérial laAvuilgleu sta Treveror,ulemrent un des centres du mondes Romains en antique. Ce fut la grande chance de la région trévire à laquelle appartenait le territoire du Luxembourg d’aujourd’hui. C’est dans cette capitale de l’Empire que fonctionna l’atelier monétaire le plus actif de l’époque et qu’y furent frappées durant presque deux siècles des pièces métalliques qui peuvent être considérées comme la première monnaie commune en Europe. La Banque centrale du Luxembourg est heureuse de présenter un survol historique de cette extraordinaire aventure que fut le phénomène de « la Monnaie Romaine », depuis ses premiers débuts jusqu’à l’écroulement du monde romain. Les pièces exposées retraçant cette évolution sont en grande partie des pièces d’une rareté et d’une qualité esthétique peu souvent réunies en un seul endroit. Ces pièces proviennent de la majestueuse collection du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Royale de Bruxelles ainsi que de plusieurs collections privées luxembourgeoises.
PRÉFACE DE M. YVES MERSCH Président de la Banque centrale du Luxembourg
.r riff ourler oiuvop ed erè  tse xembourgle du Lu eectnaralB nauqs uee quntie qie secs tamsiuqitcaahcS naitsirhCest aiuhson Mok. ,iGiLknne é,tR  et ottape MusepeM eeissorb ruhc Delonups urchMid sec noa tuuesrns de latributioéc dntse lirvrouehcir semun sess - Minesies onnaèrevedT upsi s »e  dexlsipoontiM « anno seiamoRt que de très nobmerxuv sitiuesr
sepoext onéclr  te eimoéicos alout té tère entig ar àedodmmev s qes, uiilsns iaté tnemuosà si un contrôle efc ca,ep uorrianesec ircas xuerule étsoû cdet  e 
PRÉFACE DE M. MARIO DRAGHI Gouverneur de la Banque d’Italie
C’est avec plaisir que la Banque d’Italie a accepté, à l’invitation de la Banque centrale du Luxembourg, de collaborer à la préparation de l’exposition sur le monnayage à l’époque romaine, organisée par cette institution à l’occasion du dixième anniversaire de sa fondation. Cette exposition donne la possibilité d’apprécier la très bonne facture et la beauté sans pareille de pièces dont le contenu iconographique représente bien le rafnement et la grandeur de la Rome antique. La monnaie témoigne, d’une façon particulière et extraordinaire, des faits historiques qui ont marqué les peuples et transmet des informations cruciales sur les rapports politiques et économiques au sein du monde qui lui est contemporain. Les vicissitudes de la monnaie permettent donc de mieux comprendre les événements de chaque époque. Pendant une phase cruciale de l’histoire de Rome - durant la période comprise entre 27 avant J.-C. et 235 après J.-C., mieux connue sous le nom de « Principat » - la monnaie commune représenta un facteur puissant de l’harmonisation progressive des conditions économiques et politiques à l’intérieur de l’empire ; elle prit aussi une grande importance pour le commerce bien au-delà de son territoire. La monnaie romaine fut acceptée, comme paiement de biens que l’empire ne produisait pas, jusqu’aux contrées éloignées de l’Orient. Les monnaies de l’époque du Bas-Empire, en particulier celles qui se caractérisaient par une moindre quantité relative de métal précieux, évoquent des tensions inationnistes graves et fréquentes, associées à une augmentation de la dépense publique. Pour stabiliser la valeur de la monnaie, il devint nécessaire de contrôler les prix et d’accroître la pression scale.
év.smeuq tnesegainu esblà , rmsutaont mesp ,ofcr eedde douloau prix 9s, dêtreexige ld  eneeclititsbantsee  lqut enimtneiavacna son ous pouvons toutà f ia taptrgareà s trnosee ibnstiliom énredN .eemru eedenn moiangerétrapas ent riaténom te seuq rueoqéple  deseL své économiénementsusnons egneicoe eibmli ntse pmi ortant de maîtries red shpnémonèe,qus inel dar pis sel àl ,selcètoirhiss moe deser nniaen smoial à  rueq rutnauà t urleluvo emeer .lIn s rtcuute pas moen resttnetnesérp sleutom cdeé grden  upmraniocti élpxeérie supmentableC.reet,sl sem raonétaire commune tenan reicca séschon maiéts recuitsnrt elnod ent ndema code llop al em euqitistsyroEu dete ème ; ces t socialmoqieue ru ecéno lntfoe stonueitoitac snsnocrédi conleurque ême edm xi , srp éedat ndes onsiusrcepér sed ecneics