La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Escapade à Rome - visister Rome

De
4 pages

Récit d'un amoureux de Rome.

Publié par :
Ajouté le : 29 avril 2014
Lecture(s) : 18
Signaler un abus
ESCAPADEàROMEQuand un ami Pasteur israélien m’arécemment demandé de lui servirde guide à Rome, j’ai hésité un instant et puis j’ai accepté. Il est vrai que j’ai des liens particuliers avec cette ville puisque c’est là que j’ai vécu pendant 5ans et que j’y ai aussi élu membre du Conseil de l’Amitié Judéo-Chrétienne de Rome. (Site :http://www.aecroma.it) Provenant d’une famille protestante, je me rappelle que lorsque j’ai annoncé à ma grand-mère que je partais vivre et travailler à Rome, elle en a été choquée ! Rome ? Et pourquoi pas Babylone ? Mais elle ne savait pas la raison cachée de mon désir d’aller vivre dans cette ville: J’avais finalement rencontré «l’âme sœur» à Bruxelles un an auparavant etun beau jour elle m’a dit qu’elle partait vivre à Rome pour des raisons de travail… J’ai dû patienter mais finalement, le Seigneur a ouvert la porte pour que je puisse la rejoindre. Et c’est ainsi que quelques annéesplus tard, nous nous sommes mariés sur le « Campidoglio » (Le « Capitole », une des sept collines de Rome). C’est là que se trouve la «Mairie » de Rome sur la Place dessinée par Michel-Ange. Peu de gens savent que Rome est aussi très liée à l’Histoire du peuple juif.Bienentendu, on sait que l’Empereur Titus a détruit le Temple de Jérusalem en 70 AC et que son armée a emporté à Rome un butin de guerre incluant la Ménorah (le chandelier à sept branches) ainsi qu’en témoigne le bas-relief qui se trouve à l’intérieur de l’Arche de Tite qu’on peut encore voir aujourd’hui:
En fait, Rome est une des rares villes au monde où les juifs vivaient en diaspora avant l’ère chrétienne. LeMusée Juif de Rome vaut la peine d’être visitéet il inclut la visite de la grande synagogue de Rome construite en 1901qui a la particularité d’être construite comme une église en forme de croix!C’est là qu’un pape (Jean-Paul II) est entré pour la première fois dans une synagogue en avril 1986. Le Grand RabbinToaf qui l’accueillait lui a dit: «Il est tout de même regrettable qu’il vous ait fallu 2000 ans pour ème traverser la rivière ! »Il faut savoir qu’siècleil y a eu des juifs à Rome sans interruption depuis le 2 AVANT notre ère ! Imaginez-vous ! Il est vrai que la vie n’a pas toujours été «rose » pour ces juifs romains… Par exemple, il faut savoir que le «Ghetto» juif de Rome fut établi par l’Eglise Catholique en 1555… Y aurait-il un lien avec la « Contre-Réforme » qui avait commencé 10 ans plus tôt et que les Juifs comme les Protestants étaient considérés comme des « hérétiques » ? En tous cas, ces Juifs ne sortiront de ce Ghetto qu’à la libération de Rome, en 1870 grâce aux armées de Garibaldi…Malheureusement les ennuis pour les juifs de Rome vont se représenter quelques années plus tard… Bien que l’on dise que globalement les juifs qui vivaient en Italie s’en sontmieux sortis que ceux qui vivaient dans d’autres pays européens, il ne faut cependant pas ignorerle fait quele 16 octobre 1943, pendantl’occupation nazie de Rome, un millier de juifs romains étaient raflés dans le ghetto de Rome et déportés vers Auschwitz où ils furent tous gazés, inclus 200 enfants. Alors que nous essayions de trouver un chemin pour aller visiter les catacombes à cause de la course cycliste qui avait lieu ce jour-là, un policier nous a permis de garer la voiture et d’aller à pied jusqu’aux catacombes de Domitille. Vu que nous sommes arrivés pendant l’heure de table, nous sommes allés un peu plus loin et nous sommes passés devant les catacombes de St. Calisto qui étaient elles aussi fermées. Nous y sommes retournésplus tard dans l’après-midi. Il faut absolument visiter les catacombes de Rome.Comme on m’avait dit que plus bas se trouvaient les catacombes hébraïques, nousavons poursuivi notre route tout en sachant que celles-ci ne sont pas souvent ouvertes au public… Maistout à coup, j’ai aperçu l’entrée du «Mémorial des Fosses Adréatines ». Alors que nous entrions dans la cour de cet endroit, j’ai aperçu un homme d’un certain âge qui semblait attendre quelqu’un. Je me suis approché de lui pour lui demander s’il pourrait nous expliquer en quelques mots ce qui s’était passé là, et il nous raconta : Dans ces grottes de « tuf volcanique »,335 personnes (dont 75 juifs) furent froidement abattues par une balle dans la nuquealors qu’elles étaient agenouillées et attachées les unes aux autres par du fil de fer barbelé… Pourquoi? Parce que moins de 24 heures plus tôt (le 24 mars 1944), des membres de la résistance italienne avaient fait sauter une brouette remplie d’explosifs sur le passage des troupes allemandes, faisant 32 morts plus un qui mourra de ses blessures plus tard. Total: 33 morts. Les nazis avaient décidé que pour chaque soldat tué, DIX italiens seraient tués… Cequi auraient dû faire 330 victimes mais l’officier Kappler avait fait de l’excès de zèle, et il fut condamné pour ces 5 victimes supplémentaires…
Il nous dit que lui-même est juif romain et qu’il est là parce que deux jours plus tôt (le 11 octobre 2013) un capitaine nazi qui avait participé à ce massacre, Erich Priebke, venait de mourir au bel âge de passé 100 ans! Il s’était échappé d’un camp britannique en 1947 et vivait tranquillement en Argentine avant d’être extradé et condamné en Italie en 1995 mais pendant les 5 dernières années de savie, la justice lui avait permis d’êtreprisonnier au domicile de son avocat! Le fait qu’une église catholiquede Rome soit prête à organiser les funérailles avait vraiment scandalisé une partie de la population de Rome et ce juif romain était venu à ce Mémorial plutôt que d’aller protester avecles autres (voir photo ci-dessous) et c’est ainsi que j’ai pu lui dire que c’est le Seigneur qui nous avait envoyé pour le consoler…
Un autre juif qui avait aussi la citoyenneté romaine en fera usage pour se sortir de situations difficiles bien des années auparavant… Paul (Shaoul en hébreu)a aussi vécu quelques années à Rome avant d’être arrêté parles armées de Néron et décapité en 64 AC sur la « Voie Ostie ». Une route qui ressemble fort à la « Voie Appienne » sur laquelle nous nous sommes dit mon ami israélien et moi « Arrivederci»…
Tous les chemins mènent à Rome?
Sans doute, mais de Rome, tous les cheminsvous mènerontpartout dans le monde,là où le Seigneur vous conduira …
©Luc Henrist, 19 octobre 2013
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin