La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Nicolas Hyppolite-La puissance du gagnant
L’impossible est quelque chose que personne ne peut faire jusqu'à ce
que quelqu’un le fasse. Lair Ribeiro
Dieu a crée l’homme pour résoudre les impossibles qui lui barrent la route. Traverser
l’espace avec des centaines de passagers et des tonnes de marchandises aurait pu
eêtre considéré comme impossible au cours de la période médiévale jusqu’au 19 siècle.
Nul n’oserait concevoir un tel fait sans risquer d’être brulé au bucher par le tribunal de
l’inquisition. Au niveau de la faisabilité d’une telle invention, ce serait de la folie pour les
individus de cette génération d’y croire.
Ce que l’on croyait impossible pendant les siècles précédents devient possible aujourd’hui. Qui
aurait pu croire que la planète entière pourrait assister à un événement sportif grâce aux satellites
et l’invention de la télévision. Les impossibles sont là pour être résolu. Rien ne peut résister à
ceux qui persistent dans le travail et la recherche. Tout ce qui est pensable est possible. Napoléon
Hill a bien compris cette réalité lorsqu’il écrit : l’esprit peut réaliser tout ce qu’il peut concevoir.
L’internet est une réalité, pourtant, c’était inconcevable à un certain moment de la durée.
Vous avez peur, vous êtes devenu esclave de ce sentiment qui vous retient captif toute la vie, si
rien n’est fait. Tout vous parait impossible. Vous n’oserez même pas prendre la parole en public.
Vous n’avez pas la foi au succès, vous vous sentez inferieur aux autres. La solution est là, lisez
beaucoup sur la motivation et le développement personnel. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de
citadelles imprenables mais des citadelles mal attaquées. La bible dit que rien n’est impossible à
Dieu. Et l’homme est crée à l’image de Dieu. Donc, dans une certaine mesure, l’homme peut
soumettre tout ce qui lui résiste.
Prenez conscience de votre potentialité, ne vous sous-estimez pas en menu monnaie, comme dit
Og Mandino, votre valeur est celle d’un roi ou d’une reine. Rassurez-vous, donnez-vous de la
valeur, l’avenir vous appartient.
N’abandonnez jamais, si vous voulez devenez un gagnant. La nature ne connait pas la défaite. L’échec n’est pas la défaite, mais un processus vers
le succès. La peur, le désespoir, la crainte, le doute, l’incertitude envahissent notre
subconscient à partir de notre intégration dans la société. Nous avons perdu la foi dans
le succès, et faisons plus de confiance à la chance, à la loterie à l’horoscope. Pourtant,
selon le Viel adage : bon jour mauvais jour, les riches s’enrichissent, et les pauvres
s’appauvrissent davantage. Réussir n’est pas une affaire de chance, mais une question
de mentalité, et de foi. Les gagnants ont eux même crée les conditions de gagner. Les
gagnants n’abandonnent jamais la course à la victoire. Art Garner affirme ::<pour un
gagnant, les obstacles représentent de véritables tremplins vers une vie meilleure,
l’histoire est truffée d’exemples. Le célèbre orateur Démosthène souffrait d’un trouble
d’élocution dont il est venu à bout en criant la bouche pleine de cailloux. Ludwig van
Beethoven, un des plus grands compositeurs de tous les temps, était sourd. Le grand
poète et essayiste anglais, John Milton était aveugle. Abraham Lincoln était
pratiquement un autodidacte. Winston Churchill a surmonte un trouble d’élocution pour
devenir un des grands orateurs du siècle dernier. Helen Keller qui était sourde et
aveugle est devenue l’une des personnalités féminines les plus admirés à travers le monde.
-les gagnants sont toujours positifs ce sont des provocateur qui transforment les choses
rebelles grâce à la persévérance. Et Calvin Coolidge dit que :< rien du monde ne
remplace la persévérance, ni le talent car tous les rates en possèdent, ni le génie, car
rien n’est plus répondu que le génie méconnu, ni le degré d’instruction, car le monde
regorge des clochards diplômes seules la persévérance et la détermination nt une
puissance absolue. Seuls les mots, <ne pas lâcher> ont résolu et résoudront toujours
les problèmes de l’humanité.
Pour réussir, il faut préparer à saisir les occasions. Si les occasions sont souvent
le fruit du hasard, la préparation, elle ne l’est jamais.
Réussir dans la vie n’est pas une affaire de chance mais le résultat d’un projet construit
et réalisé. Les gagnants ne laissent pas les circonstances produire les évènements
pour eux, mais ils les ont provoqués eux-mêmes. Docteur Lair Ribeiro dit un jour à un
ami qu’il enseignera à Harvard, aux Etats-Unis, alors que son anglais n’était même pas
à niveau. Cela s’est réalisé après avoir pris soin d’un patient dont le fils était professeur
à cette université cette université. Etait-ce le fruit du hasard ? Non il était préparé à cet
effet. S’il soigné le patient par hasard mais sa compétence qui découle de ses
préparations étaient reconnues. Ce n’est par hasard que thomas Edison a inventé la
lampe à incandescence. Il a essayé des milliers de matériaux avant de trouver un
filament capable d’allumer la l’ampoule. Est-ce par hasard que j’ai écrit ce livre ? Non, d’abord j’ai maitrisé les règles grammaticales, ensuite, j’ai beaucoup lu sur la
psychologie motivationnelle. Enfin c’est un désir ardent qi me porte à rendre effectif
mon projet.
Pour les existentialistes, la vie est un verre d’eau dans lequel on peut mettre du sucre
ou du sel. Elle est aussi un projet, elle n’a pas de sens à priori, c'est-à-dire que rien
n’est écrit à l’avance. Grace à la volonté l’homme peut devenir un perdant ou un
gagnant. Pour réussir, il faut être persévérant. Par exemple la France devient
championne du monde football après plusieurs échecs en 1982 et 1986. Chelsea
devient champion d’Europe après plusieurs défaites en demi-finales et en finales. Ceux
qui ont peur d’échouer ne sont pas dignes de réussir.
Le besoin de se sentir apprécié demeure le principe fondamental de la nature
humaine. William James
Le sentiment de soi, de sa personnalité, de son importance constitue le degré le plus
intime du psychisme humain. Insulter un homme ou une femme dans sa personnalité,
c’est porter atteinte à l’estime qu’il a de lui-même. Tout être humaine éprouve un
sentiment de fierté lorsqu’on le valorise et qu’on l’apprécie à sa juste valeur. Il est mille
fois plus facile d’attirer des amis en reconnaissant leurs qualités qu’en leur montrant leurs
défauts même quand on leur dirait la vérité. Jean Jacques Rousseau a bien compris ceci : Le sage
ne court point après la fortune mais il n’est pas insensible à la gloire.
Le sentiment de son appréciation est tellement lié à l’essence humaine que l’on préfère mourir de
faim que de manger une nourriture servie avec humiliation et mépris.
Ceux qui aspirent à devenir grands dans la vie doivent commencer d’abord à améliorer leur
relation avec les autres. Le succès dépend en grande partie des qualités humaines que des
aptitudes intellectuelles. Andrew Carnegie l’homme le plus riche son temps a retenu dans
son bureau plus que d’habitude Napoléon Hill lequel avait seulement 19 ans parce que
ce dernier faisait ses éloges. Dans le madrigal du roi. Madame de Sévigné explique
comment un maréchal a perdu l’estime du souverain Louis XIV parce que celui-là a
dénigré un poème que le monarque lui a montré sans l’avoir dit d’avance qu’il était
lui-même son auteur.
Donc pour réussir, il faut avoir de l’estime de soi, le sentiment de sa valeur et celui de la
valorisation des autres.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin