La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Petit temps spi autour de la Toussaint

3 pages
spiritualité La famille passe pour faire le tour des tombes,vos petits-enfants sont là pour les vacances…nous vous proposons de vivre avec eux une visite au cimetière.Un temps qui invite à la confiance,à la rencontre,à la prière, car ceux que nous aimons sont déjà auprès de Dieu. PARMichèle clavier- PHOTOS/ ciriccorinne SiMon croire Petit temps spi autour de Dluréea: 15 m inuteTsoussaint UN TEMPS POUR la situation (à adapter) d’unepour les protéger de la pluie, Quand ?grand-mère emmenant sesL’Église commémoreet n’oubliez pas le vase. traditionnellement les défuntspetits-enfants prier sur la tombeSuggestion : Avantla prière, le 2 novembre. Mais une visitede leur grand-père. Les parentsvous pouvez prendre le temps, au cimetière dans l’après-midisont évidemment les bienvenus.ensemble, de nettoyer un peu er du dimanche 1novembre estPrévoyez des fleurs, naturellesla tombe. Une façon d’apprivoiaussi un moment idéal pourou artificielles, et des étiquettesser ce lieu parfois intimidant et se recueillir et prier.à coller sur les tiges, qui porte-d’échanger avec les enfants sur Comment ? Pasbesoin de laront le prénom de chaque par-la mort et la foi en la résurrecBible, emportez simplementticipant. Pensez à les recouvrirtion, en essayant de trouver des ces pages. Nous avons imaginéde ruban adhésif transparentmots justes. 36 → Pour commencer Pour marquer le passage au recueillement, ran→ 1LA GRAND-MÈRE ger tout le matériel de nettoyage et faire silence.
Voir plus Voir moins
spiritualité
La amille paSSe pour aire le Tour deS TomBeS, voS peTiTSenanTS SonT là pour leS vacanceS…nOus VOus pROpOsONs dE VIVRE àVEC Eux uNE VIsItE àu CImEtIÈRE.Un TempS qui inviTe à la confiance,à la renconTre,à la prière, car ceux que nouS aimonS SonT déjà auprèS de Dieu.
PARMichèle clavier-PHOTOS/ ciriccorinne SiMon croire PetittempsspiautourdeDluréea: 15 minuteTsoussaint UN TEMPS POUR la situation (à adapter) d’une pour les protéger de la pluie,Quand ?grandmère emmenant sesL’Église commémore et n’oubliez pas le vase. traditionnellement les défuntspetitsenfants prier sur la tombeSuggestion : Avant la prière, le 2 novembre. Mais une visitede leur grandpère. Les parentsvous pouvez prendre le temps, au cimetière dans l’aprèsmidisont évidemment les bienvenus.ensemble, de nettoyer un peu er du dimanche 1 novembre estPrévoyez des fleurs, naturellesla tombe. Une façon d’apprivoi aussi un moment idéal pourou artificielles, et des étiquettes ser ce lieu parfois intimidant et se recueillir et prier.à coller sur les tiges, qui ported’échanger avec les enfants sur Comment ? Pas besoin de laront le prénom de chaque parla mort et la foi en la résurrec Bible, emportez simplementticipant. Pensez à les recouvrirtion, en essayant de trouver des ces pages. Nous avons imaginéde ruban adhésif transparentmots justes.
36
POUR cOmmENcER Pour marquer le passage au recueillement, ran-1LA GRAND-MÈRE ger tout le matériel de nettoyage et faire silence. (Signe de la croix)« EnSemBle, nouS TraçonS Sur nouS le Signe deS chréTienS, Signe de noTre oi en JéSuS. Le voici, ce lieu où nouS allonS paSSer un peTiT momenT avec GrandPère. » Ou :« Voici la TomBe où eST enTerré voTre grandpère. » « NouS le SavonS, GrandPère n’eST pluS vivanT danS Son corpS dépoSé ici : c’eST danS noS cœurS qu’il eST vivanT ! Comme JéSuS, avec JéSuS. NouS venonS aujourd’hui lui redire comBien nouS l’ai
 N°693529 octobre 2015
monS, en dépoSanT noS fleurS danS ce vaSe. » LEs ENFANts Chaque enfant, ou chaque participant, dépose sa fleur dans le vase, en disant ce qui lui tient à cœur : « GrandPère, c’eST moi, MaTTeo. tu eS vivanT danS mon cœur, je penSe à Toi, ToujourS ! » « GrandPère, c’eST moi, Lucien. tu eS vivanT danS mon cœur, je T’aime mon GrandPapa chéri ! » « GrandPère, je SuiS là, moi, Clémence. Je SuiS venue Te dire que je TienS à Toi, que je penSe à Toi. » ENsEMbLE La grand-mère entonne le chantDieu est amour D116,(à retrouver sur www.pelerin.com). Tous chantent le refrain (en bleu), une personne chante une strophe,
on reprend le refrain, et de même pour la deuxième strophe : Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. En Toi, seigneur, poinT de TénèBreS, Ton ESpriT eST VériTé. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. si nouS vivonS au cœur du monde, nouS vivonS au cœur de Dieu. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. LE EmpS 2 DE là PàROlE Un adulte ou un adolescent lit l’Évangile : JéSuS nouS diT : « PeTiTS enanTS (…). Je vouS donne un commandemenT nouveau : c’eST de vouS aimer leS unS leS auTreS. Comme je vouS ai aiméS, vouS auSSi aimezvouS leS unS leS auTreS. VouS Serez vraimenT meS amiS Si vouS avez de l’amour leS unS pour leS auTreS. »(Jn 13, 34-35.) Ou :« Comme le Père m’a aimé, moi auSSi je vouS ai aiméS. Demeurez danS mon amour (…). Pour que ma joie SoiT en vouS eT que voTre joie SoiT paraiTe. »(Jn 15, 9 et 11.) LA GRAND-MÈRE « GrandPère, il nouS aimaiT, nouS l’aimionS eT nouS l’aimonS encore : ceT amour nouS uniT
Retrouvezvotre supplément
encore eT pour ToujourS. » Ici, ne pas hésiter à dire concrètement ce que le grand-père faisait. Par exemple : « GrandPère a ToujourS éTé ami de JéSuS, parce qu’il a eSSaYé de lui reSSemBler en aidanT leS auTreS. Il rendaiT Service, il aidaiT SeS voiSinS, eTc. » ENsEMbLE Comme précédemment : tous chantent le refrain, une personne chante la strophe, etc. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. si nouS marchonS danS la lumière, nouS TenonS la main de Dieu. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. NouS nouS aimonS leS unS leS auTreS. Le premier, Dieu nouS aima. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. LE EmpS DE là pRIÈRE LA GRAND-MÈRE a3mour danS noS cœurS. L’amour ne meurT paS ! « Oui, Dieu nouS aime eT il meT ce même EnSemBle, nouS diSonS merci au seigneur qui nouS garde uniS à GrandPère, eT nouS lui deman donS Sa BénédicTion. » LEs ENFANts Cette prière de remerciement se dit en alternance. Un enfant dit le« Merci… »,un autre dit la demande (en bleu), qui est reprise par les enfants. Merci, seigneur, pour Ta Parole d’amour.
supplément 35-96°N 29breocto0251
NEPEUÊTRTEDNEVUÉSAPÉREMTN
WWEP.WMLERIN.CO
N OVEM BRE er D IM A N CH E 1 « Heureux les doux, carlisrecevrontla terre en héritage. » ÉvangiledeéJus-shCirs,tsaitnMtatheiu(tM,5)5
À Saint Firmindes Vignes, (Loiret).
 N°693529 octobre 201537
U VE
JUANMAUNELCASTPOREIR/OTNEGAC
spiritualité PETIT TEMPS SPI...
Qu’elle nous donne toujours ta lumière.(Tous répètent.) Merci, seigneur, pour GrandMère eT TouTe noTre amille. Que nous restions toujours unis et heureux.(Tous répètent.) Merci, seigneur, pour TouT ce que Tu nouS donneS. Veille sur les enfants qui sont mal-heureux.(Tous répètent.) Merci, seigneur, pour ceTTe prière qui nouS raSSemBle. Et pour notre espérance de revoir Grand-Père près de toi.(Tous répètent.) Merci, seigneur, pour leS amilleS réunieS en ce jour. Donne-leur ta joie, le vrai bonheur.(Tous répètent.) LA GRAND-MÈRE « touT ce que nouS reSSenTonS danS noS cœurS, commenT l’exprimer ? Pour dire à GrandPère noTre préSence, pour marquer noTre viSiTe aujourd’hui, je vouS propoSe de paSSer noTre main Sur la croix qui eST là(croix posée, ou sculptée, ou érigée sur la tombe).De hauT en BaS, de gauche à droiTe, Se diT l’amour du seigneur uniSSanT le ciel eT la Terre, eT nouS uniSSanT TouS. » Chacun accomplit alors ce geste. ENsEMbLE Cette prière se prolonge par la prière duNotre Père. Le groupe chante, comme précédemment : Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. Heureux le cœur de l’homme pauvre, le seigneur eST Son TréSor. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. Un jour enfin,danS la lumière,le seigneur nouS recevra. Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre Père. eN cONclUSION LA GRAND-MÈRE 4re eST là, en chacun de nouS. « NouS allonS reparTir. Grand Chaque oiS que nouS voudronS le reTrouver, nouS pourronS aire Silence eT le rejoindre, danS le SecreT de noTre cœur. ET un jour, nouS reviendronS ici pour prier en amille.» S’il reste du temps, on peut dire unJe vous salue Marie : « DemandonS à Marie, noTre maman du ciel, de veiller Sur nouS eT de nouS garder uniS danS l’amour de JéSuS. » ENsEMbLE Chant ouJe vous salue Marie. ENsEMbLE Signe de la croix.
38
 N°693529 octobre 2015
bRUNO LEVy
là CHRONIquE du Père Jacques Nieuviarts, Assomptionniste
TEmps dE TOussàINt nouveau, nouS approchonS de ceSjourS du déBuT novemBre que TanT de cÀeux qui SonT parTiS. Jeanne S’apprêTe d’enTre nouS redouTenT, TempS de griSaille, marqué par le Souvenir à aller au cimeTière pour neTToYer eT fleurir la TomBe de FrançoiS. Elle le aiT depuiS pluSieurS annéeS mainTenanT. s’eSTelle haBiTuée ? « Non, je ne peux paS. La SoliTude eST rude, vouS Savez ! AlorS, je vienS, SouvenT, avec deS fleurS, pour lui parler, même quelqueS oiS longuemenT. » De quoi lui parleTelle ? « De TouT. souvenT, même danS ma cuiSine, je lui parle. surTouT quand je doiS prendre une déciSion. NouS leS prenionS enSemBle eT cela me manque qu’il ne puiSSe pluS me dire ne SeraiTce que quelqueS moTS ! Ça m’aidaiT ToujourS. » Je connaiSSaiS Bien FrançoiS. Avec Jeanne, je SuiS allé au cimeTière. Jeanne lui a parlé, Bien Sûr. ET moi auSSi, car c’éTaiT un ami. À TraverS leS paroleS, on exprime l’afecTion, la vie, leS douTeS, eT auSSi la oi. ET nouS avonS prié. Ce n’éTaienT paS deS moTS réciTéS à la légère. NouS avionS le  CET aMoUr SenTimenT que ceS paroleSlà, dE DiEU déjà mille oiS qUi EST PLUS forT répéTéeS, rapprochaienTqUE La MorT ou aiSaienT Se rejoindre le ciel eT la Terre, SanS que nouS SachionS pourquoi ni commenT. PuiS nouS avonS pourSuivi l’échange longuemenT, auTour d’un caé. Peu à peu, la converSaTion eST devenue pluS légère. si Jeanne a exprimé longuemenT Sa SoliTude, nouS avonS auSSi évoqué leS momenTS magnifiqueS vécuS enSemBle, eT quelque choSe, finalemenT, du TréSor que Jeanne garde au cœur de ceS cinquanTequaTre annéeS de vie commune avec FrançoiS. Ce TréSor eST inalTéraBle. J’ai alorS rappelé à Jeanne une phraSe que, pluS d’une oiS, je leur avaiS diTe lorSque nouS nouS renconTrionS : chaque inSTanT d’amour eST un inSTanT d’éTerniTé. Car l’amour eST refleT du cœur de Dieu. C’eST peuTêTre ce que Signifie la touSSainT : ceT amour de Dieu qui eST pluS grand que nouS eT pluS orT même que la morT. C’eST avec cela au cœur que je prierai pour Jeanne le jour de la touSSainT.
ÉCRIVEZ AU PÈRE NIEUVIARTS PÈLERIN, Courrier des LeCTeurs, 18 rue BarBès, 92128 MonTrouge Cedex oupElERINtbàyàRD-pRESSE.cOm
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin