Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

2003, année encore difficile pour l'économie aquitaine

De
4 pages
L'année 2003 en France s'est terminée mieux qu'elle n'avait commencé. Le PIB a augmenté de 0,4 % au troisième trimestre et de 0,5 % au quatrième. L'amélioration du contexte international explique en partie le redressement de fin d'année. Pour la première fois depuis la récession de 1993, l'emploi salarié privé au niveau national a baissé. En Aquitaine, l'emploi salarié marchand resterait stable. La perte des emplois industriels s'aggrave. Le secteur de la construction résiste bien. Le commerce est moins créateur d'emploi. Le taux de chômage aquitain s'établit à 9,7 % en fin d'année 2003, soit 0,3 point de plus que fin 2002. Il est au même niveau que le taux national. La canicule en 2003 a fortement touché le secteur de l'agriculture. La viticulture reste en situation difficile. La fréquentation touristique est en baisse. Cette baisse est encore plus sensible dans la clientèle étrangère.
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
2003, ANNÉE ENCORE DIFFICILE
POUR L’ÉCONOMIE AQUITAINE
L’année 2003 en France s’est terminée
mieux qu’elle n’avait commencé.
Le Pib a augmenté de 0,4 % au troisième
Une amélioration du PIB au second semestre 2003
trimestre et de 0,5 % au quatrième. % (aux prix de 1995) Dernier point : T4-2003
1,5 6
Au total, il aura progressé de 0,2 %
Glissement
1,0 4annuel
(0,4 % en zone euro).
0,5 2
L’amélioration du contexte international
0 0
explique en partie le redressement de fin
-0,5 -2
Variation trimestrielled’année.
-1,0 -4
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003L’emploi salarié privé est en baisse
Produit Intérieur Brut - France
Source : Insee - Comptes nationaux trimestriels (cvs-cjo base 1995)au niveau national, pour la première fois
depuis la récession de 1993. En Aquitaine, Pour 2004, est attendu un rebond qui serait provoqué
l’emploi salarié marchand resterait stable. par la demande extérieure et la reconstitution des
stocks, mais aussi relayé par l’investissement. CetteLa perte des emplois industriels s’aggrave.
reprise 2004 s’annonce modeste avec une croissanceLe secteur de la construction résiste bien.
française aux alentours de2%au premier semestre.
La canicule en 2003 a fortement touché
La consommation des ménages serait moins
le secteur de l’agriculture. dynamique que par le passé (1,6 % en 2003),
La viticulture reste en situation difficile. conséquence d’une progression ralentie du pouvoir
d’achat et d’un comportement de prudence dans lesLe taux de chômage aquitain s’établit
achats.à 9,7 % en fin d’année 2003,
soit 0,3 point de plus que fin 2002. Stagnation de l’emploi salarié marchand
Il est au même niveau que le taux national. Au niveau national, l’emploi total a enregistré une
réduction de 69 000 postes. Pour la première fois
depuis 1993, l’emploi salarié privé a baissé de
50 000 unités sur l’année 2003. La diminution a eu
lieu au premier semestre, l’emploi s’est stabilisé au
Sur le plan économique, l’année 2003 en France
second, avec un redressement en fin d’année. Ce
s’est terminée mieux qu’elle n’avait commencé. Le
mouvement s’explique par la progression de l’emploi
Pib a augmenté au quatrième trimestre de 0,5 %,
intérimaire due à la reprise de croissance
après avoir progressé de 0,4 au troisième.
économique. En glissement annuel, on observe une
L’amélioration du contexte international à la fin du
baisse de l’emploi salarié national privé dans
printemps explique en partie ce redressement. Les
l’industrie (- 2,3 %), mais une hausse dans le secteur
craintes d’entrée en récession ont disparu.
tertiaire marchand (0,3 %) et surtout la construction
Cependant la croissance moyenne est quasi nulle
(1,1 %).
(0,2 %). Il s’agit de la plus mauvaise performance
depuis la récession de 1993. La zone euro affiche un L’emploi salarié marchand stagnerait en Aquitaine en
meilleur résultat avec 0,4 % de croissance en 2003. 2003, après la très légère hausse observée en 2002INSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 127
AVRIL 2004Un contexte international plus porteur en fin d’année attendue en 2004. Mais au-delà, la
diminution de la population activeVariations du PIB
Variations cvs, en % commencerait à faire sentir ses effets sur
Annuelles Trimestrielles 2003
(prix constants)
le niveau du chômage. Cette
2002 2003 T1 T2 T3 T4
diminution a plusieurs causes, le
États-Unis . . . . . (prix de 2000) 2,2 3,1 0,5 0,8 2,0 1,0
vieillissement de la population, le
Japon . . . . . . . . (prix de 1995) -0,3 2,7 0,5 0,9 0,6 1,6
départ anticipé de salariés âgés et
Zone Euro . . . . . 0,9 0,4 0,0 -0,1 0,4 0,3
l’arrivée tardive de jeunes sur le marché
Royaume-Uni . . (prix de 2000) 1,7 2,3 0,3 0,7 0,8 0,9
du travail. S’ajoute une disposition de la
Allemagne . . . . . (prix de 1995) 0,2 -0,1 -0,2 -0,2 0,2 0,2
réforme des retraites, celle du départ de
Italie . . . . . . . . . (prix de 1995) 0,4 0,4 -0,2 -0,1 0,4 0,0
salariés ayant commencé à travailler
Espagne . . . . . . . 2,0 2,4 0,5 0,7 0,6 0,7
jeunes vers 16-17 ans.
France . . . . . . . . (prix de 1995) 1,2 0,2 0,0 -0,4 0,4 0,5
Depuis novembre 2003, en données
Source : Insee-Comptes nationaux - Eurostat
CVS, le nombre de chômeurs diminue.
Fin février 2004, le nombre brut deTaux de chômage à 9,7 %(aux environs de 0,8 %). La situation
demandeurs d’emploi de catégorie 1 enrégionale reste plus favorable qu’au niveau
Le taux de chômage en Aquitaine au Aquitaine s’élève à 122 310 personnes.
national où l’emploi salarié dans le secteur
sens du BIT s’établit à 9,7%àlafin
concurrentiel (yc. l’intérim) a légèrement Une météo difficiledécembre 2003, identique à celui du
régressé sur l’année 2003 (-0,3 %). pour l’agriculture régionaleniveau national à la même période. Le
Dans la région, le ralentissement du taux régional a progressé de 0,3 point La sécheresse dès le printemps, puis la
rythme de créations d’emploi amorcé sur 1 an tandis que le taux national canicule à l’été 2003 ont provoqué une
en 2001 se poursuit et s’intensifierait progressait de 0,4 point. C’est en baisse importante du volume des récoltes
dans presque tous les secteurs. Selon les Aquitaine le plus mauvais chiffre depuis de céréales dans la région (-28 % pour le
données provisoires, seul celui de la le troisième trimestre de 2000. En maïs, -25 % pour le blé), les rendements
construction (environ 6,1 % de l’emploi glissement annuel, en décembre 2003, ayant fortement diminué. La collecte de
er
salarié total régional au 1 janvier le nombre de chômeurs s’est accru de maïs pour la vente s’est trouvée d’autant
2003) affiche de meilleurs résultats que 5,9 % dans la région et de 6,0 % en plus réduite qu’une partie de la
l’année précédente. Le commerce France. Les jeunes sont les plus affectés production a été redirigée en ensilage
(14,6 % de l’emploi salarié) est par cette montée du chômage : les pour la consommation animale. Les
globalement un peu moins créateur moins de 25 ans représentent en conditions climatiques ont en général
d’emplois. Le secteur des services est décembre 2003 un cinquième des engendré une diminution de récolte,
moins performant et l’industrie (15,5 % demandeurs d’emploi de la région et compensée en partie par la hausse des
de l’emploi salarié) perd encore des leur nombre est en augmentation de prix et des aides. Hors subventions, la
emplois. L’industrie régionale perd près de 7 % sur l’année. production agricole baisse en valeur,
encore plus d’emplois que l’année l’augmentation des prix n’ayant pas suffi
précédente. Cela se vérifierait dans tous Cette hausse du chômage affecte tous à compenser la diminution des volumes
les secteurs industriels, excepté les les départements aquitains. La produits.
industries agricoles et alimentaires. stabilisation du chômage est
Pour le vin, la récolte du millésime
Le secteur de la construction résiste Un taux de chômage régional égal au national 2003 s’est déroulée correctement. La
eIndice En % de la population activeBase 100 au 4 trimestre 1996 Dernier point : T4-2003130 production est un peu plus faible en14
13125 Services volume (-3,4 %), les blancs reculant de
AquitaineConstruction 12
120 Tous secteurs
-7 % et les rouges et rosés de -3 %. LeCommerce 11 France
Industrie115
10 secteur viticole traverse toujours une
110 9
période difficile. Différentes raisons
8105
expliquent cette crise : la diminution de7
100 T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4- T4-
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 00 01 02 03 la consommation sur le marché
95
Taux de Chômage : Aquitaine - France1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 intérieur, la concurrence des vins
Source : Insee - Ministère du Travail, de l'Emploi
Source : Urssaf - Traitement Insee (Epure) et de la Formation professionnelle étrangers, la faiblesse du dollar.
oN 127
AVRIL 2004La campagne 2002-2003 a enregistré 27 000, niveau rarement atteint depuis Les exportations baissent sensiblement
une nette régression du volume des dix ans. Cette hausse concerne surtout tandis que les marchandises importées
transactions. Celles de Bordeaux le secteur collectif (+30 % sur 1 an) mais sont en progression. La diminution de la
baissent de 20 %, le Bergerac résiste un aussi le secteur de la maison récolte de maïs a entraîné la baisse des
peu mieux avec -7 %. Les cours du individuelle (+11 %). Elle est exportations céréalières. L’expédition
rouge ne se redressent pas, mais ceux globalement plus importante qu’au des bois suite à la tempête de 1999 se
du vin blanc sec sont orientés à la niveau national (16,8 % contre 8,5 %). raréfie. Dans les importations, la
hausse, de 20%à30% selon les Ces chiffres laissent supposer une progression concerne les graines
appellations. activité soutenue pour les mois à venir. oléagineuses, les aliments pour
animaux, les produits chimiques (ainsi
La situation s’assainit progressivement Le profil des mises en chantier est plus
l’ammoniac destiné à l’usine Hydro
sur le marché des bovins. Le marché du chahuté. Le secteur collectif progresse
Agri d’Ambès)
porc est par contre totalement déprimé en 2003 tandis que la maison
et la fin d’année 2003 est difficile. Les individuelle accuse une diminution en Le trafic maritime de Bayonne reste à
perspectives restent sombres : particulier au second semestre. peu prés stable sur 2003 avec
concurrence étrangère, tassement de la L’Aquitaine est moins bien orientée que 4,2 millions de tonnes.
consommation française. La le niveau national sur les logements
L’activité fret de la SNCF subit une crise
production de poules et poulets s’est commencés (-0,1 % contre +3,9 % pour
au niveau national et régional. Le projet
stabilisée, les prix demeurent bas en la France ).
de plan fret 2006 peut avoir des
raison d’une consommation qui
La commercialisation de logements conséquences sur la gestion de
marque le pas.
neufs a fortement progressé. En un an, le certaines entreprises régionales. Les
Le revenu moyen par exploitant délai moyen d’écoulement des stocks expéditions (-5,5 %) chutent moins que
agricole resterait stable en France est tombé de six à moins de quatre mois. les réceptions (-10,9 %), et le trafic
(+0,6 % hors inflation) en raison de la ferroviaire de marchandises accuse un
Dans le secteur non résidentiel,
hausse des prix et des aides qui ont repli de 9 % sur l’année.
contrairement au secteur les
compensé les pertes de récolte causées
surfaces de locaux autorisés sont en Dans le transport aérien, les
par le gel d’une part et la canicule de
baisse tandis que les surfaces des compagnies à bas prix dopent toujours
l’été 2003 d’autre part. Par actif
locaux mis en chantier progressent. les petits aéroports de la région, qui
agricole, il augmenterait de 2,3 %. Ce
L’Aquitaine enregistre néanmoins de affichent un trafic passagers en
maintien du revenu est dû en partie à la
meilleurs résultats que la France. augmentation. Celui de Bergerac
forte augmentation des subventions par
concurrence Bordeaux-Mérignac pour
le biais principalement des fonds de L’activité régionale dans les travaux
les liaisons vers la Grande Bretagne, la
calamités agricoles. En Aquitaine, la publics est satisfaisante. Le secteur des
liaison Bergerac-Londres montre un
situation serait vraisemblablement plus travaux publics réalise 70 % de son
excellent taux de remplissage.
contrastée, les aides pour calamités ne chiffre d’affaires pour le compte d’une
Périgueux et Pau-Pyrénées, du fait de
bénéficiant pas à tous les exploitants. maîtrise d’ouvrage publique. Les
l’ouverture de nouvelles liaisons
Compte tenu du poids des principales années futures laissent espérer des
quotidiennes, vers Paris, mais aussi un
productions dans la région, le revenu chantiers importants dans la région.
Pau-Londres, présentent un bilan
agricole aquitain serait de nouveau en
voyageurs positif.Bons résultatsbaisse en 2003. La viticulture
pour les “petits” aéroportsd’appellation connaîtrait un recul Après un mauvais millésime 2002
important de son revenu. Le secteur des transports n’a guère (-4,4 %), l’aéroport de Bordeaux-
échappé à la morosité ambiante. Le Mérignac accuse un recul de 3,6 % en
Activité soutenue
trafic du Port de Bordeaux est en léger 2003. Le trafic international reste
dans le bâtiment
stable, mais le trafic régulier national estrecul (-2,6 %). C’est la troisième année
Dans le secteur résidentiel, les en baisse. De nouvelles compagnies àconsécutive de baisse alors que le trafic
autorisations sont en augmentation, de l’ensemble des ports autonomes est bas coût pourraient s’implanter en 2004
tandis que le nombre des logements en hausse. Bordeaux a sans doute pâti sur l’aéroport de Bordeaux pour
commencés stagne. Fin 2003, le de la situation économique et politique proposer des voyages vers Manchester
nombre de logements autorisés est en et Bristol. Sont déjà installés Transaviade l’Afrique de l’Ouest, un partenaire
expansion. Sur l’année, il dépasse pour la liaison vers Amsterdam et Virgintraditionnel.
oN 127
AVRIL 2004oN 127
AVRIL 2004
Express pour celle vers Bruxelles. En point au-dessus du taux de création de
Comptes nationaux
Lot-et-Garonne, suite à la liquidation la France métropolitaine. des Administrations publiques 2003
judiciaire d’Air Littoral en février 2004, Le secteur des administrations publiquesUne fréquentation touristique
la seule liaison aérienne Agen-Paris comprend l’État, les organismes diversen baisse
d’administration centrale ou ODAC, lesdevrait être reprise le 15 avril par
administrations publiques locales et lesLe début d’année 2003 est marqué parAirline.
administrations de sécurité sociale (essen-
la pollution du navire “le Prestige” sur tiellement les caisses de sécurité sociale,
Exportations et importations régionales, les côtes aquitaines. L’environnement l’UNEDIC, et les hôpitaux publics).
en valeur, en baisse déjà en 2002, international a pesé également sur la Le déficit public de la France s’élève à
accentuent leur repli tout au long de 63,2 milliards d’euros : il atteint 4,1 % dudemande touristique. En outre, les
PIB en 2003, après 3,2 % en 2002. Lal’année 2003 (-7 %), avec néanmoins
conditions climatiques ont été difficiles
France a dépassé la limite de3%duPIBde
une tendance à l’amélioration au en juillet pour les campings (violents déficit public tolérée par le Pacte de stabi-
dernier trimestre. Ce repli est plus lité et de croissance. Prévisions pour 2004orages dans les Landes et en Gironde en
sensible qu’au niveau national. (faites en mars 2004) : 3,6 %.particulier). De plus la météo,
L’appréciation de l’euro face au dollar La dette publique de la France (980 mil-caniculaire dans la région, s’est avérée
liards d’euros) atteint 63 % du PIB contretout au long de 2003 a pu constituer un favorable en Europe tout au long de la 58,6 % en 2002. La France dépasse en
handicap pour les exportations. Pour saison et a détourné les touristes de leur 2003 la deuxième limite imposée par le
les échanges avec les États-Unis, la loi Pacte de stabilité (une dette publique infé-route vers l’Aquitaine. Les
rieure à 60 % du PIB).sur le bio terrorisme en vigueur depuis conséquences ont été une perte de
Les prélèvements obligatoires compren-
le 12 décembre 2003 impose une fréquentation sensible, notamment nent les impôts et cotisations sociales
nouvelle réglementation pour tous les effectives au profit des administrations pu-dans les campings. On a comptabilisé
bliques et des institutions européennes.sites sur lesquels sont fabriqués, environ 16 millions de nuitées en
En 2003, le taux de prélèvements obliga-
emballés et ou stockés des produits été 2003 contre 18 en 2002. La perte de toires est égal à 43,9 % du PIB (43,8 % en
destinés à l’alimentation humaine (yc. 2002) et celui des dépenses publiquesfréquentation durant la saison estivale
les boissons alcoolisées) et animale. égale 54,7 % du PIB (53,6 % en 2002).2003 dans les campings et les hôtels est
d’environ 11 %, elle est encore plus Source : Insee - Comptes nationaux 2003 premiersMoins de 15 000 entreprises se sont
résultats - prochains résultats le 27 avril 2004
sensible chez les touristes étrangers
créées en 2001 et 2002 en Aquitaine.
(- 15 % en nuitées). D’autres raisonsEn 2003, on comptabilise environ
plus structurelles peuvent expliquer le16 000 unités créées : des créations POUR EN SAVOIR PLUS…
moindre intérêt des touristes pour lapures, des reprises ou des réactivations. “Le bilan agricole 2003 : une année de
région Aquitaine, en particulier une fortes perturbations” - Agreste AquitaineParmi elles, 9 600 sont des entreprises
certaine inadéquation entre les lieux n° 1-janvier 2004.entièrement nouvelles. L’augmentation
d’accueil parfois anciens et les attentes “Note de conjoncture” - Insee-du nombre de créations pures est
décembre 2003 et mars 2004 - 8,5 euros.des vacanciers.importante (13 %), mais plus faible
“Informations rapides” - Insee sur internet.néanmoins que dans les régions
“Forte hausse des créations d’entreprises” -voisines Poitou-Charentes (24 %) ou Rédaction achevée le 31 mars 2004
Insee Première n° 928-janvier 2004 -
Midi-Pyrénées (19 %). Le taux de
2,2 euros.
Élisabeth NADEAUcréation (total) est d’environ 13 %, un
Site internet : - Rubrique “La région en
faits et chiffres” - Thème conjoncture
Supplément inclus : “L’évolution de l’emploi en 2002”
Directeur de la publication : François Elissalt - Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau -
Assistante de rédaction : Christiane Fournier - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
è
© INSEE 2003 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 2 trimestre 2004
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA12708
Prix : 2,2€ - Abonnement : France : 12 numéros 22€ - Étranger : 27€

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin