La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 17. Juin 2003
À la recherche
d’une offre et
d’une demande
locales de services
Pour mieux appréhender
ES SERVICES aux entreprises à fort Des réponses recueillies, il résulte queles besoins en services
contenu en conseil sont moins les services les plus riches en valeurdes établissements, le Conseil
présents en Pays de la Loire ajoutée, dits services élaborés, sont lesrégional, la CRCI et l’État L alors que les services opération- moins bien couverts en Pays de la Loire.(la DRIRE, l’INSEE) ont interrogé
nels, liés au fonctionnement quotidien La recherche-développement et la veille3 500 établissements ligériens
de l’entreprise, y prédominent un peu technologique illustrent la rareté ligériennede 10 salariés ou plus dans
l’industrie, la construction, plus qu’ailleurs. dans ce domaine : la moitié des prestataires
les transports et les services. qui interviennent en Pays de la Loire sontLes services propres à être sous-traités
Leurs dirigeants disent trouver localisés hors de la région.par les entreprises ne font pas tous appel
sur le marché régional 80 %
aux mêmes compétences ni aux mêmes La situation est assez semblable pourdes services qu’ils sous-raitent.
stratégies. Schématiquement, on peut les services d’assistance informatique àPour satisfaire leurs besoins
les classer en quatre catégories : les la production : les prestataires ligériensen services élaborés ils
services élaborés (recherche-dévelop- couvrent moins des deux tiers de leurse tournent vers l’Île-de-France
pement, veille technologique, manage- marché. Les autres services techniqueset la concurrence s’exerce
ment, etc.), les services d’assistance à d’assistance à la production (ingénieriesur la qualité. C’est plutôt
l’offre qui est à l’origine la production (informatique industrielle, et études techniques, contrôles, analyses
du développement de ces ingénierie et études techniques par et mesures techniques, conseil en ris-
services. En revanche, exemple), les services d’organisation admi- ques, sécurité et gestion de l’environne-
les services de nature plus nistrative (tels le conseil juridique, la ment) sont couverts aux trois quarts par
logistique sont assurés par comptabilité) et les services opérationnels les entreprises régionales.
des entreprises ligériennes, (comme le transport ou le nettoyage). Les services opérationnels restent lala proximité est un atout.
Pour connaître le recours en services, chasse gardée des établissements régio-Leur développement obéit
la pratique de sous-traitance lorsque le naux. Ils sont, par définition, standard etplutôt à une logique de demande.
recours est effectif, les perspectives de banals mais indispensables ; ils nécessi-
développement des activités de service, tent une forte proximité entre client et
le Conseil régional, la CRCI et l’État (la fournisseur. La concurrence entre les
DRIRE, l’INSEE) ont interrogé, en 2002, entreprises s’exerce sur les coûts et la
3 500 établissements ligériens de 10 proximité. L’intérim, le nettoyage et le
Brigitte ALLAIN salariés ou plus dans l’industrie, la cons- transport de marchandises illustrent
Jean COLLOBERT truction, les transports et les services. parfaitement cette logique.Services
d’une demande locales de services
À la recherche d’une offre et
Près de 80 % des besoins en services et de l’Île-de-France, la Mayenne se situe
relatifs à l’organisation administrative à la confluence des deux aires précédentes
Source utilisée sont assurés dans la région. On trouve et de la Bretagne.
là le conseil juridique, la comptabilité, la
Les résultats présentés ici sont issus La Loire-Atlantique est le fournisseur pri-maintenance de matériel informatiquede l’exploitation des questionnaires vilégié des autres départements de laet la traduction-interprétariat.collectés au travers d’une enquête sur les région en services « haut de gamme ».
besoins en services des établissements Ce rôle économique est assez semblableUne couverture inégaledes Pays de la Loire, fruit d’un partenariat
à celui tenu par l’Île-de-France par rapportselon les départementsentre le Conseil régional, la CRCI des
aux Pays de la Loire.Pays de la Loire et l’État (la DRIRE,
L’enquête permet d’apporter un éclairage
l’INSEE). Un questionnaire de quatre
départemental. La Loire-Atlantique, dépar- Une certaine homogénéitépages, portant sur les modalités de
tement moteur pour les services aux entre-recours à 22 services, a été adressé à géographique
prises, est le mieux pourvu : les deuxun échantillon de 3 500 établissements Dans la mesure où le service n’est pas
ligériens employant au moins 10 salariés tiers des services élaborés ou d’assis-
indispensable, le recours n’est pas sys-dans l’industrie (hors énergie), tance à la production sont assurés par
tématique. Dans le cas d’un recours aula construction, le transport et les services des prestataires locaux. Quand ils font
service, les établissements peuvent satis-aux entreprises (à l’exception des postes défaut localement, les établissements
faire le besoin en interne plutôt que deet télécommunications). La totalité s’adressent préférentiellement aux entre-
des établissements de 50 salariés ou le sous-traiter à un prestataire extérieur
prises franciliennes.plus a été interrogée. L’échantillon a été (externalisation). Aussi, pour s’adapter
construit et traité de façon à obtenir une À l’opposé, la Vendée et la Sarthe sont à une couverture en services inégale
représentativité à la fois départementale les départements les moins bien dotés, selon les territoires, les établissements
et sectorielle. surtout dans les services élaborés de disposent de plusieurs leviers : limiterLa collecte a été réalisée majoritairement
conseil et d’assistance. La Vendée se ou non le recours au service ; si ce recourspar voie postale au début de l’année
trouve dans l’orbite économique de la est maintenu (par choix ou par nécessité),2002. Près de 60 % des établissements
Loire-Atlantique. La Sarthe appartient à privilégier ou non la réalisation en interneinterrogés ont répondu.
l’aire d’influence de l’Île-de-France. de ces services, rechercher ou non desLes 22 services étudiés ont été regroupés
en quatre types pour faciliter l’analyse : prestataires localisés hors département ouLe Maine-et-Loire et la Mayenne occupent
- les services élaborés : recherche- hors région.une position médiane avec une palettedéveloppement ; recherche et sélection
d’offre de services moins déséquilibrée. L’analyse territoriale met en évidencede personnel ; conseil en stratégie,
Si le Maine-et-Loire se trouve sous la une forte homogénéité des établisse-management et gestion financière ;
publicité, communication, marketing ; double influence de la Loire-Atlantique ments ligériens. Qu’ils soient implantés
recherche d’information, veille
technologique ; conseil en amélioration
de la qualité ; formation. Des prestataires d'origines diverses selon le service
- les services d’assistance
Recherche de l'information, veille technologique
à la production : informatique industrielle ; Recherche-développement
Informatique industrielleingénierie et études techniques ;
Informatique de gestion
informatique de gestion ; conseil Conseil en amélioration de la qualité
Publicité - Communication - Marketingen risques, sécurité, gestion
Conseil en stratégie, management et gestion financière
de l’environnement ; contrôles, analyses Ingénierie et études techniques
Recherche et sélection de personnelet mesures techniques.
Contrôles, analyses et mesures techniques
- les services d’organisation Conseil juridique
Conseil en risques, sécurité et gestion de l'environnementadministrative : conseil juridique ;
Maintenance de matériel informatique
maintenance de matériel informatique ; Formation
Traduction - Interprétariatcomptabilité ; traduction-interprétariat.
Comptabilité
- les services opérationnels de proximité : Logistique - Stockage
Maintenance de matériel de productionintérim ; traitement des déchets ;
Traitement des déchets
maintenance de matériel de production ; Intérim
Transport de marchandisestransports de marchandises ; nettoyage ;
Nettoyage
logistique-stockage.
0 20 40 60 80 100De premiers résultats avaient été publiés
Pays de la Loire Île-de-France Autres régionsen juillet 2002 dans INSEE Pays de la Loire
Répartition géographique des fournisseurs des établissements ligériens qui externalisent le service (en %)Études n° 7. Juillet 2002 -
Source : enquête sur les besoins en service des établissements des Pays de la Loire (CRCI, Conseil régional, DRIRE, INSEE)Entre sous-traitance de services et
gestion interne. Les résultats détaillés Proportion des établissements du départements sous-traitant le service
font l’objet d’un dossier de 44 pages :
et s’adressant à un fournisseur situé en dehors de la région (en %)INSEE Pays de la Loire Dossier n° 5.
Juin 2003 - Les besoins et recours Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée
en services des établissements.
Recherche de l'information,veille 445 785388 7
technologique
R6echerche-développement 46696777 7
I2nformatique industrielle 43636270 6
I4nformatique de gestion 43675769 5
Source : enquête sur les besoins en service des établissements des Pays de la Loire (CRCI, Conseil régional, DRIRE, INSEE)
2
INSEE PAYS DE LA LOIRE - À LA RECHERCHE D’UNE OFFRE ET D’UNE DEMANDE LOCALES DE SERVICES - JUIN 2003en Loire-Atlantique, en Vendée ou en d’autres confié à des prestataires externes, tendance à recourir aux services. Entre
10 et 20 salariés, le taux de recours auxSarthe, leurs taux de recours aux services un peu plus cependant dans l’industrie
services est systématiquement minimal,sont très comparables, et ce, quelle qu’ailleurs.
inférieur de 10 points environ à la moyenneque soit la nature du service. La qualité
L’industrie est, de loin, le secteur le plus de l’ensemble des établissements.de l’offre locale en services, ses manques utilisateur de services d’assistance à la
éventuels ont finalement peu d’effets sur En revanche, ce taux est maximal pourproduction, une fois sur deux.
le recours en service. les très grands établissements, plus de
Les services relatifs à l’organisation admi- 250 salariés.
Les pratiques d’externalisation des servi-
nistrative, hormis le cas très spécifique
Certains services, tels la recherche-dé-ces -quant à elles- sont plus dispersées
(et rare) de la traduction-interprétariat,
veloppement, l’ingénierie ou l’intérimselon les départements. Néanmoins, on
sont uniformément utilisés sur l’ensemble sont deux fois plus utilisés par les trèsne repère pas de clivages significatifs
du territoire et pour tous les secteurs grands établissements que par ceux deentre départements plus ou moins bien
clients. L’externalisation constitue la moins de 20 salariés.pourvus en offre de services. L’affecta-
norme pour le conseil juridique et la
tion des ressources de l’établissement, Sur les pratiques d’externalisation cette
maintenance informatique, tous sec-
le partage entre appel aux moyens pro- fois, l’incidence de la taille de l’établisse-
teurs confondus. A contrario, la comp-
pres de l’entreprise et recours à la sous- ment est assez contrastée et dépend de la
tabilité est assez rarement sous-traitée
traitance ne sont pas liés à la localisation nature du service. La taille peut favoriser
pour les établissements de 10 salariésgéographique. Les quelques disparités les filiales du groupe, les prestataires
ou plus (champ de l’enquête) sauf peut-relevées tiennent plus à la nature des externes, ou réduire les débouchés des
être dans la construction. sous-traitants par une internalisation plusappareils productifs départementaux,
grande.c’est à dire à la répartition des établis- Les services opérationnels sont très lar-
sements entre grands secteurs écono- gement utilisés par l’industrie : plus de À partir d’un certain seuil, 250 salariés,
miques. L’inégalité de l’offre locale en la moitié des établissements industriels les services élaborés ont tendance à
services n’affecte donc pas le calcul ont recours à l’intérim, neuf sur dix au être rapatriés en interne, au sens large
économique des acteurs régionaux ; transport de marchandises ou au net- du terme. En effet, au lieu de sous-trai-
aussi, les créneaux non couverts sont toyage. La construction est le deuxième ter à un prestataire externe, les grands
occupés par des prestataires extérieurs établissements se retournent vers lesclient des services opérationnels, loin
aux espaces concernés. filiales du groupe pour satisfaire leursderrière l’industrie mais devançant net-
besoins en services élaborés.tement le tertiaire. L’externalisation de
Recours aux services ces services est très variable : inévita- On observe là un triple mouvement : re-
et pratiques d’externalisation ble dans l’intérim, très rare dans la lo- cours accru aux services, appel plus fré-
sont liés aux secteurs gistique-stockage. quent aux ressources du groupe, moindre
externalisation. On retrouve ces mêmesLes services élaborés sont d’abord utili-
La taille de l’établissement caractéristiques, mais amplifiées, dans lesés par l’industrie, puis par les établis-
explique l’intensité domaine des services d’assistance à lasements du tertiaire, et dans une
du recours aux services production.moindre mesure par ceux de la cons-
truction. Cette hiérarchie entre les trois Plus la dimension de l’établissement Aussi, les « meilleurs » clients des servi-
grands secteurs clients se retrouve sur croît, plus ses fonctions se diversifient ces élaborés ou d’assistance à la pro-
l’ensemble du territoire ligérien. Ce type et s’enrichissent, plus ses interfaces duction se retrouvent dans les strates
de services est moins souvent que avec l’extérieur se multiplient, plus il a moyennes : de 50 à 250 salariés. Les
très petits établissements adressent
une demande minimale en services, fau-
La formation, premier service à développer dans la région te d’y avoir recours. Les très grands
selon les chefs d'établissement ligériens établissements expriment une demande
externe en services proportionnelle-
Formation ment moindre, privilégiant le développe-
Conseil en risques, sécurité et gestion de l'environnement
Traitement des déchets ment de leurs propres capacités.
Conseil en amélioration de la qualité
Maintenance de matériel de production Sauf pour la traduction-interprétariat, le
Recherche et sélection de personnel
recours aux services d’organisation admi-ériel informatique
Contrôles, analyses et mesures techniques nistrative est indifférent à la taille de l’éta-
Informatique de gestion
blissement. En revanche, plus la tailleIngénierie et études techniques
Transport de marchandises de l’établissement est grande, moins le
Intérim
service est externalisé. La taille des éta-Conseil juridique
Informatique industrielle blissements va de pair avec la contribu-
Recherche de l'information, veille technologique
Publicité - Communication - Marketing tion du groupe. Cette caractéristique
Conseil en stratégie, management et gestion financière implique une demande en services for-
Recherche-développement
Nettoyage tement décroissante avec la taille des
Logistique - Stockage établissements clients. L’exemple le
Comptabilité
Traduction - Interprétariat plus probant est la comptabilité. Si les
services comptables sont effectués- 50 - 40 - 30 - 20 - 10 0 10 20 30 40 50
pour un quart par des prestataires ex-
Écart entre la proportion de chefs d'établissement déclarant le développement du service dans la région indispensable ou utile
et celle le déclarant inutile (en %) ternes dans les établissements de
Source : enquête sur les besoins en service des établissements des Pays de la Loire (CRCI, Conseil régional, DRIRE, INSEE) moins de 20 salariés, à partir de 100
3 INSEE PAYS DE LA LOIRE - À LA RECHERCHE D’UNE OFFRE ET D’UNE DEMANDE LOCALES DE SERVICES - JUIN 2003d’une demande locales de services
À la recherche d’une offre et
salariés, ils appartiennent au domaine sements. La nature de la demande, sonsatisfaite par les prestataires locaux de-
réservé de l’entreprise. Les « meilleurs » meure modeste, moins de 20 %. Ce niveau actuel de satisfaction, son dynamis-
clients sont les établissements de type de services accompagne les activi- me, sont autant de facteurs explicatifs.
moins de 50 salariés. tés économiques, ils répondent davan-
Entre perspectivestage à une logique de demande.Les pratiques en matière de certains
des établissementsservices opérationnels se différencient La demande s’adressant aux entrepri- et défis pour la régionpar le fait que recours et externalisation ses de services, c’est à dire la partie ex-
sont étroitement liés à la taille des éta- Les perspectives affichées par les éta-ternalisée, peut être analysée comme la
blissements. Ainsi, nettoyage, transport blissements ligériens laissent présagerrésultante de deux phénomènes : le
de marchandises et logistique voient une reconduction de la situation actuel-taux de recours effectif à ce service et
augmenter de pair taux de recours et le dans le domaine des services aux en-les pratiques d’externalisation dans la
taux d’externalisation : les « meilleurs » treprises. Y a-t-il un marché régionalréalisation effective de ce service. La
clients sont les très grands établisse- pour les services élaborés, notammentmarge de croissance d’un service résul-
ments. L’intérim, totalement externalisé la recherche-développement, la veillete de la combinaison du niveau actuel
par nature, est utilisé par 80 % des très technologique ou le conseil en straté-de la demande et de ses perspectivesgrands établissements, soit le double gie ? La réponse à cette question n’estde développement externe.des petits établissements. pas simple. Elle dépend à la fois du
Deux services sont plébiscités quant à comportement des établissementsLes services opérationnels ne sont que
l’utilité de leur développement en région « consommateurs » potentiels et de latrès exceptionnellement confiés aux
par les établissements ligériens : le trai- qualité de l’offre. Les services élaborésautres unités du groupe. La maîtrise de
tement des déchets et la formation. Or, jugés stratégiques sont aujourd’hui fai-ce type de prestation n’est pas jugée
la formation est le service élaboré pouressentielle. blement sous-traités. La décision d’ex-
lequel les prestataires sont le plus sou- ternaliser un service dépend fortementEn revanche, la maintenance de maté-
vent locaux, près de 80 %. De même, le de l’offre disponible, qui elle-même neriel de production, service plus stratégi-
traitement des déchets est un service peut s’enrichir que si une demande sou-que, présente les mêmes caractéristiques
opérationnel de proximité, pour plus de tenue se manifeste. On voit bien que leque les services d’assistance à la produc-
90 %. L’accent prioritairement mis par comportement des entreprises est fon-tion : recours croissant avec la taille, mais
les établissements ligériens sur la néces- damental : le développement des servi-en interne au sein de l’établissement.
sité de développement régional en ser- ces en région est lié à la manifestation
vices porte donc sur des domaines où de besoins de proximité pour les servi-Une concurrence
ces les plus élaborés. La palette desla région est pourvue de manière globa-à multiples facettes
lement satisfaisante. services ne peut s’enrichir sans l’ex-
Proximité et coût compétitif sont jugés pression de cette demande. Mais dans
Inversement, la recherche-développe-indispensables pour les services opéra- le même temps, ces services répon-
ment et la veille technologique ne sonttionnels. Dans les faits, ce sont des dent d’abord à une logique d’offre :
services domestiques. Ces services pas majoritairement considérés comme c’est l’offre qui peut susciter la deman-
obéissent à une logique de demande. indispensables dans une optique de dé-
de. Le développement des services aux
veloppement local. Ces deux servicesServices élaborés et services d’assis- entreprises en Pays de la Loire repré-
élaborés sont déficitaires dans la région,tance à la production nécessitent savoir- sente un enjeu important dans les an-
au sens où ils sont couverts pour moitiéfaire et qualité. Dans la mesure où la nées à venir. Il y a là matière à créer des
seulement par des prestataires locaux.proximité ne joue pas, c’est la qualité de emplois et même à attirer des emplois
l’offre locale qui assure tel ou tel niveau Le lien entre la rareté locale relative en très qualifiés dans la région.
de couverture locale. Ce type de services services et le souhait d’y remédier n’ap-
est plutôt régi par une logique d’offre. paraît pas primordial dans les réponses
des établissements ligériens. D’autresLes services d’organisation administrative
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
déterminants que le niveau de l’offrerequièrent, outre qualité et savoir-faire, Bruno TRÉGOUËT
jouent sur les anticipations des établis-la proximité. La demande régionale non RÉDACTEUR EN CHEF
Alain MALMARTEL
Perspectives de croissance au recours externe du service SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
Gabrielle PILET
Maintenance de matériel informatique SECRÉTAIRE DE FABRICATION
Formation Hélène VERRON
Traitement des déchets
MISE EN PAGEConseil juridique
Jean Marc CHÉNÉIntérim
Transport de marchandises IMPRIMEUR
Maintenance de matériel de production La Contemporaine - Nantes
Nettoyage
Prix : 2,20 €Informatique de gestion
Conseil en risques, sécurité et gestion de l'environnement
Photos : INSEEPublicité - Communication - Marketing e Dépôt légal 2 trimestre 2003 - ISSN 1633-6283
Contrôles, analyses et mesures techniques
CPPAP 0707 B 06116 - Code Sage IETU01744
Conseil en amélioration de la qualité © INSEE Pays de la Loire - Juin 2003
Conseil en stratégie, management et gestion financière
Abonnement annuel complet :Ingénierie et études techniques
Études (mensuel) + Dossiers : 60 €
Informatique industrielle
Abonnement annuel Études : 20 €Recherche et sélection de personnel
Comptabilité
Traduction - Interprétariat
INSEE Pays de la LoireRecherche de l'information, veille technologique
Logistique - Stockage 105, rue des Français Libres
Recherche-développement
BP 67401 – 44274 NANTES Cedex 20 5 10 15 20 25
Tél. : 02 40 41 75 75 – Fax : 02 40 41 79 39
Proportion d’établissements ligériens sous-traitant le service et envisageant un recours accru à cette sous-traitance
(en % des établissements).
Source : enquête sur les besoins en service des établissements des Pays de la Loire (CRCI, Conseil régional, DRIRE, INSEE)
INSEE PAYS DE LA LOIRE - À LA RECHERCHE D’UNE OFFRE ET D’UNE DEMANDE LOCALES DE SERVICES - JUIN 20034